Réactions
MotoGP GP de Grande-Bretagne

Álex Márquez : "Je dormais au début de la course !"

Malgré des conditions mixtes et piégeuses, Álex Márquez a survolé la course sprint de Silverstone pour aller chercher sa première victoire en MotoGP. Pour la course longue, il visera modestement le top 5.

Alex Marquez, Gresini Racing

Álex Márquez a remporté samedi sa première victoire MotoGP, un succès obtenu lors de la course sprint de Silverstone, en partant de la première ligne sur la grille de départ.

Le pilote espagnol, qui n'avait plus connu la victoire depuis sa dernière année en Moto2, en 2019, a affiché un rythme supérieur tout au long de cette épreuve de dix tours et c'est avec aisance qu'il s'est débarrassé de ses adversaires pour s'installer en tête et se détacher. Malgré le retour de Marco Bezzecchi dans les dernières minutes, il avait cette course sous contrôle et n'a rien lâché, fêtant un premier succès avec le groupe Ducati, qu'il a rejoint cette année via le team Gresini.

Félicitations, Álex, pour ce premier succès. Tu as longtemps attendu ce jour : qu'est-ce que ça fait ?

Je suis très content ! Les qualifs ont été très difficiles, mais on s'en est vraiment bien sortis et on a pu se placer en première ligne. L'après-midi, on s'attendait à ce que la piste soit plus mouillée que ça, mais finalement c'était assez sec. Du coup, j'avais quelques doutes avant le départ, mais finalement je me suis senti super bien dans le tour de mise en grille, puis dans le tour de chauffe.

Ensuite, je pense que je dormais un peu trop au début de la course, parce que beaucoup de pilotes m'ont dépassé dans les premiers virages. Mais ensuite, au bout de deux tours, j'ai vu que j'avais beaucoup de motricité, de bonnes sensations, alors je me suis dit que c'est là que je devais creuser l'écart. C'est ce que j'ai fait et ça a été parfait. C'est ça avec les courses sprint, il y a moins de points à perdre et on peut prendre plus de risques.

Bezzecchi t'a mis une grosse pression dans les derniers tours. Étais-tu inquiet, sachant qu'il avait été menaçant le matin ?

J'ai fait une grosse erreur au virage 9, je me suis loupé en rétrogradant. J'ai fait le virage en seconde, au lieu de le passer en troisième, et j'ai perdu une demi-seconde d'un coup. À ce moment-là, je me suis dit que, certes, il était proche mais je savais qu'il était déjà un peu à la limite dans les secteurs 2 et 3, alors j'ai pensé qu'il lui serait difficile de me passer. J'ai donc gardé mon rythme et mes trajectoires, j'ai essayé de fermer un peu plus que d'habitude les portes.

Je suis très content pour le team parce qu'ils ont fait du très bon boulot toute la saison. On a un peu joué de malchance durant la première partie, mais c'est la meilleure façon de commencer la seconde partie.

Ton frère Marc est venu te féliciter en piste après l'arrivée. Ça a dû être un moment très spécial pour toi !

Je sais qu'il a eu beaucoup de mal pendant cette course, mais je sais qu'il était très content en me voyant gagner. C'est spécial, c'est sûr. Il m'a dit "Tu étais vraiment rapide aujourd'hui, enfoiré !" [rires] Je me sentais juste très bien, alors j'ai essayé de pousser comme lui le fait si souvent.

La course principale s'annonce sèche et tu partiras à nouveau de la première ligne. Tu viseras sûrement un autre podium ?

Tout va changer. Ce sera sec, c'est en tout cas ce que disent les prévisions. On a vu [vendredi] que Marco en particulier était très rapide, avec un très bon rythme. Ce sera une course très longue, vingt tours, et on aura beaucoup d'adversaires. Les Aprilia aussi sont très rapides et constantes.

Le choix du pneu arrière sera très important et la clé de la course sera de voir comment le gérer jusqu'au bout, parce qu'ici quand on commence à être en difficulté en termes de traction, on a beaucoup de mal et on peut perdre beaucoup de temps. Il faudra être très régulier, essayer quelque chose au warm-up, mais aussi être intelligent et prendre un bon départ depuis la première ligne.

Je pense que l'objectif doit être le top 5. Si tout se passe à la perfection, on va essayer de monter sur le podium, mais le top 5 est l'objectif pour [la course longue] car il faut qu'on reste réaliste. Il nous manque encore quelque chose par rapport aux pilotes très rapides de Ducati, surtout sur les points de freinage. C'est là qu'on essaye de se concentrer le plus afin de gagner quelque chose.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Márquez a volontairement laissé passer Mir
Article suivant Les pilotes Aprilia ambitieux après leur meilleur sprint de la saison

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France