MotoGP GP d'Italie

Álex Rins va être opéré en deux temps pour ses fractures

Álex Rins va subir une première intervention chirurgicale en Italie pour stabiliser sa jambe droite, fracturée au niveau du tibia et de la fibula, et sera une nouvelle fois opéré en Espagne dans les prochains jours.

Alex Rins, Team LCR Honda

Álex Rins s'est fracturé le tibia et la fibula de la jambe droite dans une chute à haute vitesse durant la course sprint au Grand Prix d'Italie, visiblement sans accrochage avec un autre pilote. L'Espagnol a été transféré à l'hôpital où une première opération est prévue dès ce samedi, avant une seconde qui sera pratiquée en Espagne dans quelques jours.

"Álex Rins a subi une fracture du tibia et de la fibula", a confirmé LCR sur les réseaux sociaux. "Il va subir une première intervention chirurgicale ce soir à l'hôpital universitaire Careggi (Florence), où les médecins placeront un fixateur externe pour stabiliser sa jambe droite et réduire l'inflammation. Il va rester en observation et lorsqu'il sera libéré, il retournera en Espagne pour une seconde opération."

En fin de soirée samedi, Álex Rins a partagé une photo sur Instagram après l'opération, pour remercier les nombreuses personnes qui lui ont adressé des messages de soutien.

 

L'équipe ne communique aucune durée de convalescence pour le moment et il faudra probablement attendre la seconde opération pour avoir une première idée de la durée d'absence d'Álex Rins. Le calendrier du MotoGP laisse cependant penser qu'il fera l'impasse sur le Sachsenring et Assen, prévus les deux prochains week-ends, pour viser un retour à Silverstone au début du mois d'août, après la longue pause estivale.

Rins est le deuxième pilote à déclarer forfait ce week-end après Joan Mir, qui s'est blessé à l'auriculaire de la main droite en chutant vendredi, et d'autres pilotes sont diminués, les blessures ayant été très nombreuses depuis le lancement de la saison.

Aleix Espargaró souffre du talon droit après une chute à vélo survenue jeudi, tandis que Luca Marini est limité par une fracture du trapézoïde au niveau du poignet, sur la main droite, conséquence de sa chute au Mans.

Enea Bastianini et Miguel Oliveira restent affaiblis par les blessures qui les ont contraints à plusieurs forfaits. Pecco Bagnaia est lui aussi tombé au GP de France mais le pilote Ducati a pu signer la pole et remporter la course sprint ce samedi, malgré une cheville fracturée qui le contraint à se déplacer avec une béquille et une douleur persistante au poignet.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent 366,1 km/h : Brad Binder établit le nouveau record du MotoGP
Article suivant Le programme du GP d'Italie MotoGP 2023

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France