Réactions
MotoGP GP d'Allemagne

Bagnaia a évité la chute : "C'était effrayant dans les virages"

Pecco Bagnaia a assuré l'essentiel en restant sur sa moto et évitant de se faire mal lors d'une journée difficile en piste, lors de laquelle Marc Márquez s'est fait une petite blessure.

Francesco Bagnaia, Ducati Team

En signant une marque de 1'20"061, à 0"439 de la référence établie par Maverick Viñales, Pecco Bagnaia a signé le cinquième chrono de la séance d'Essais sur le tracé du Sachsenring. Suffisant pour garantir à l'Italien sa place en Q2, samedi, et éviter une utilisation inutile de pneus.

Des pneus qui, plus que le vent, ont semblé représenter la principale difficulté du champion en titre. Faisant écho à son équipier Enea Bastianini, Bagnaia estime que l'immense adhérence procurée par les carcasses arrière nouvelle génération de Michelin rendent le comportement des MotoGP particulièrement difficile à maîtriser sur le train avant, d'où l'important nombre de chutes observé ce vendredi.

"J’entrais juste dans les virages plus lentement et priais pour ne pas perdre l’avant. Je ne ressentais pas vraiment le pneu. C’était la situation, aujourd’hui", décrit ainsi Bagnaia. "À chaque fois que tu poussais, tu sentais l’avant se dérober. Ce n’était pas génial, et le vent poussait vers l’extérieur dans les virages : honnêtement, c’était effrayant dans les virages, aujourd’hui."

"Je crois qu’actuellement, le grip à l’arrière est très élevé et ça pousse l’avant. C'était déjà critique auparavant mais maintenant, c’est encore pire. Si vous regardez toutes les chutes, c’est la perte de l’avant."

Lire aussi :

Contrairement à son équipier ou à Marc Márquez, donc, le #1 a su éviter la chute en piste, en gérant notamment les tours de mise en température. Ainsi, même s'il n'a pas connu les meilleures sensations, celui qui est revenu à dix points de Martín au championnat du monde des pilotes à Assen, il y a moins d'une semaine, réalise une entame de week-end correcte et dispose d'une compréhension claire de ce qu'il souhaite pour se sentir mieux. 

"Je me sentais bien, mais je ne suis pas très satisfait des réglages. Pour le moment, j’ai un peu de mal avec l’adhérence arrière. Les conditions ne sont pas évidentes, ça donne l’impression que l’avant peut lâcher et ce n’est pas idéal."

"C’est un bon temps, on connaît la direction [à prendre]", poursuit-il. "Le time attack s’est plutôt bien déroulé mais je ne me suis pas senti en capacité de pousser comme je le voulais : à chaque fois que je poussais un petit peu, je perdais un peu l’avant ou l’arrière donc mon feeling n’était pas le meilleur."

C'est donc avec admiration que Bagnaia constate la performance du jour de Maverick Viñales. Seul pilote à être passé sous la barre des 1'20, le pilote d'usine Aprilia a réalisé un tour spectaculaire. "Je trouve que Maverick a juste été époustouflant, avec ce qu’il a fait aujourd’hui en piste", ne peut que souffler Bagnaia, qui ne classe cependant pas l'Espagnol dans la liste de ceux qui semblent disposer de la plus grande régularité. "Je suis très heureux du rythme. Je pense que Martín et moi sommes les plus solides, avec Marc, en termes de rythme."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Martín "confiant et rapide" après une première journée méthodique
Article suivant Le programme du GP d'Allemagne MotoGP 2024

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France