Réactions
MotoGP GP d'Argentine

Bastianini veut se reconcentrer après une journée "désastreuse"

Leader du championnat avant la troisième course de la saison, Enea Bastianini avait perdu son sourire après le samedi marathon d'un Grand Prix d'Argentine très perturbé par les soucis logistiques qui ont touché son équipe.

Enea Bastianini, Gresini Racing

Enea Bastianini n'avait pas le visage des grands jours, samedi soir, après une intense journée d'essais libres et de qualifications en Argentine. À l'instar des pilotes VR46, le leader du championnat et son coéquipier dans le team Gresini, Fabio Di Giannantonio, n'ont reçu leur moto qu'à 4h du matin samedi, soit à peine plus de huit heures avant les premiers essais, mais contrairement à un Luca Marini qualifié en première ligne, Bastianini a enchaîné avec une journée difficile, éprouvante pour son staff technique et lui-même.

Onzième des EL1, il a glissé à la 16e position en EL2 et a ainsi perdu l'opportunité d'accéder directement à la Q2. En Q1, il lui a ensuite manqué 43 millièmes pour passer à la phase finale des qualifications, lui octroyant une faible 13e place sur la grille de départ − finalement devenue une 12e place à la suite de la pénalité dont a écopé Jack Miller.

Décrivant une journée "désastreuse", Bastianini a regretté l'accumulation de soucis techniques et ses mauvaises sensations avec sa moto "dès le début" de cette journée, mais aussi un certain manque de concentration de sa part et de celle de son équipe.

"Il s'est passé quelque chose sur la moto, on a eu un souci d'électronique, et dans mon premier run j'ai aussi eu un problème sur mon pneu arrière, qui était cassé [sic]", a-t-il expliqué auprès du site officiel du MotoGP. "Je ne suis pas content de cette journée. Ça a été une journée très difficile pour nous. On n'a pas fait beaucoup de tours et c'est un problème, car avec une séance de moins il était difficile d'être bien préparé. On n'a pas non plus eu beaucoup de chance parce que je me suis retrouvé en dehors de la Q2 à la fois en EL2 et en Q1."

"Ça n'a pas été une journée chanceuse pour moi. Le team a fait du très bon travail mais ça n'a pas été facile pour nous", concédait-il samedi soir, désireux de profiter d'un warm-up rallongé ce dimanche matin afin d'être mieux préparé pour la course. "Il faut qu'on fasse du bon travail au warm-up, qu'on soit plus concentré car aujourd'hui, la concentration des gars et aussi la mienne n'a pas été suffisante. Pour demain on va travailler plus", promettait-il.

Enea Bastianini

"Il faut qu'on soit plus concentré, et on verra ce qu'on peut faire en course. Pour le moment, il faut que je regarde certaines choses sur les données. Il y a beaucoup de bosses sur cette piste. Je ne sais pas pourquoi mais je pense que tous les pilotes Ducati ont ce problème, or Luca et Jorge [Martín] ont été rapides. Il faut que je regarde les données pour comprendre."

Une bonne gestion essentielle dès les premiers tours

Vainqueur au Qatar, puis seulement 11e en Indonésie, Enea Bastianini est toujours leader du championnat avant cette troisième course, mais avec une avance qui ne tient plus qu'à deux points et qu'il cherchera à défendre en retrouvant les avant-postes. Coutumier des courses bien gérées, qui lui permettent de livrer une performance puissante dans les derniers tours, le pilote Gresini craint toutefois que ce paramètre soit particulièrement déterminant aujourd'hui sur la piste argentine, poussiéreuse et exigeante pour les gommes.

"Je m'attends à une course très difficile, elle est très longue et les pneus s'usent beaucoup. Mais il y a une grande différence entre le medium et le soft, et je crois qu'on va tous courir avec le soft à l'arrière. En ce qui concerne l'avant, j'irais plus vers le hard ; habituellement, je préfère le pneu tendre mais ici c'est comme ça. Il va sûrement falloir gérer les premiers tours, même si je pars un peu loin, parce que le final sera vraiment difficile."

"Je ne me suis pas senti très bien en pneus usés [samedi] par rapport à d'habitude, alors il va falloir que j'essaye d'améliorer la gestion, la puissance et tout cela. On va essayer de progresser car je pense que la fin de la course sera vraiment très dure pour beaucoup de pilotes."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent La récupération de Marc Márquez "est très rapide"
Article suivant Warm-up - Aleix Espargaró confirme devant Fabio Quartararo

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France