Course - Bagnaia domine, Quartararo chute deux fois !

Pecco Bagnaia a survolé le Grand Prix des Pays-Bas, devant Marco Bezzecchi et Maverick Viñales. Fabio Quartararo est tombé deux fois, contraignant Aleix Espargaró à traverser les graviers la première fois, tandis que la seconde erreur a provoqué son abandon.

Course - Bagnaia domine, Quartararo chute deux fois !
Charger le lecteur audio

Pecco Bagnaia pouvait difficilement espérer un meilleur scénario. Le pilote Ducati a facilement remporté la course d'Assen alors que Fabio Quartararo a connu une épreuve cauchemardesque, marquée par deux chutes dont une qui a obligé Aleix Espargaró à passer dans les graviers. Ce dernier a néanmoins sauvé une très belle quatrième place, au prix de nombreux dépassements.

La dégradation des pneus a été faible depuis le début du week-end, ce qui a permis des choix variés en vue de la course. À l'avant, le medium a été privilégié par l'ensemble du plateau, les rares exceptions étant les pilotes Ducati officiels, ceux du team Gresini ainsi que Luca Marini, qui ont préféré le tendre. Les pilotes ont été plus divisés pour la gomme arrière. Si le dur a été sélectionné par la majorité, Jack Miller, Johann Zarco, Enea Bastianini, Fabio Di Giannantonio, Álex Rins et les trois pilotes Honda engagés ont opté pour le tendre. Le quatrième représentant de la marque, Pol Espargaró, a de son côté déclaré forfait en raison de douleurs aux côtes une semaine après la chute du Sachsenring.

Pecco Bagnaia, auteur de sa quatrième pole en six courses, a pris le meilleur envol. Deuxième sur la grille, Fabio Quartararo est sorti large au premier virage, ce qui a permis à Aleix Espargaró et Jorge Martín de le doubler. Le Français a très vite repris l'avantage sur Martín mais n'a pas réussi à repasser devant Espargaró.

Cette lutte a permis à Bagnaia de conclure le premier tour avec sept dixièmes d'avance sur Espargaró et Quartararo. Jorge Martín était quatrième devant Marco Bezzecchi et Jack Miller, contraint de respecter un long-lap après avoir gêné Maverick Viñales en qualifications, ce qui l'a fait dégringoler à la dixième place. Pénalisé pour un incident similaire en EL2, Franco Morbidelli était de son côté en fond de classement. Johann Zarco n'occupait que la 12e position en ce début d'épreuve et les pilotes Suzuki étaient encore plus loin, Joan Mir étant 15e et Álex Rins 16e.

Quartararo part deux fois à la faute

Espargaró et Quartararo ont peu à peu réduit l'écart sur Bagnaia. Au cinquième tour, le Champion du monde a tenté un dépassement au virage 5 mais il a perdu l'avant, obligeant son premier rival au championnat à passer dans les graviers. Les deux hommes sont repartis mais Espargaró n'était plus que 15e et Quartararo 24e et dernier.

Bagnaia s'est retrouvé avec une seconde d'avance sur Bezzecchi, inattendu deuxième après avoir pris l'avantage sur Martín. Brad Binder était quatrième devant Viñales, Takaaki Nakagami et Jack Miller.

Le Grand Prix catastrophique de Yamaha a vu Franco Morbidelli chuter au virage 5, avant de reprendre la piste loin derrière Quartararo, puis Darryn Binder partir à son tour à la faute au virage 8, à très haute vitesse. Avec des motos endommagées, Quartararo et Morbidelli ont fini par revenir dans l'allée des stands... mais El Diablo a repris la piste, avec un tour de retard mais peut-être l'espoir de sauver quelques points en cas d'abandons devant lui.

À l'avant de la course, Maverick Viñales, désormais porteur des espoirs d'Aprilia dans cette course, a pris l'avantage sur Brad Binder en profitant d'une petite erreur du pilote KTM. Derrière, Aleix Espargaró a enchaîné les dépassements et occupait la 11e place à la mi-course.

Le calvaire de Quartararo a continué avec une nouvelle chute, toujours au virage 5, et cette fois spectaculaire puisqu'il a été éjecté de sa moto. Le Niçois s'est relevé avec des douleurs sur le côté gauche.

Takaaki Nakagami, qui occupait la septième place, a reçu un long-lap pour avoir dépassé les limites de la piste à de trop nombreuses reprises. La pénalité l'a fait dégringoler à la 11e place et a permis à Espargaró d'intégrer le top 10, derrière Mir et Zarco. Ce dernier a été doublé par les deux Espagnols en quelques virages.

Des gouttes de pluie, Miller perd tout en fin d'épreuve

À dix tours de l'arrivée, le drapeau annonçant l'arrivée de gouttes de pluie a été agité. Bagnaia avait toujours plus d'une seconde d'avance sur Bezzecchi, isolé à la deuxième place devant Martín, qui n'a pas pu résister à Viñales. Au même moment, la direction de course a agité le drapeau blanc, permettant aux pilotes de basculer sur une moto avec des pneus pour la pluie, mais aucun d'entre eux ne s'y est risqué.

Martín semblait manquer d'adhérence et le Madrilène a été doublé coup sur coup par Brad Binder et Miller. Son coéquipier Johann Zarco a aussi perdu des positions, ce qui l'a fait sortir du top 10. Aleix Espargaró a de son côté continué sa remontée et il était septième au moment d'entamer le 19e des 26 tours au programme.

Miller a doublé Binder pour la quatrième place mais conservait près d'une seconde de retard sur Viñales. Tour après tour, l'Australien s'est rapproché et a porté une attaque à la dernière chicane dans l'avant-dernier tour, mais il est sorti large et son rival a repris l'avantage. Miller s'est retrouvé juste devant Binder et Espargaró, qui venait de se défaire de Martín. Un tour plus tard, Espargaró a doublé Binder et Miller dans cette même chicane, en une seule manœuvre ! Miller a perdu deux places dans l'opération.

Rien n'a changé en tête et après deux abandons, Pecco Bagnaia a retrouvé la victoire devant Marco Bezzecchi, premier rookie de la saison à monter sur le podium. Le pilote VR46 a devancé Maverick Viñales, qui s'est de son côté offert son premier podium avec Aprilia, un an après son dernier au guidon d'une Yamaha sur le même circuit, au cœur d'un week-end où son divorce avec le constructeur d'Iwata avait été annoncé.

Aleix Espargaró a pris une quatrième place inespérée après l'incident avec Fabio Quartararo, devant Brad Binder et Jack Miller. Jorge Martín, Joan Mir, Miguel Oliveira et Álex Rins ont complété le top 10. Enea Bastianini a pris la 11e place, devant Takaaki Nakagami et Johann Zarco. Yamaha n'a placé aucun pilote dans les points, Andrea Dovizioso n'étant que 16e sous le drapeau à damier. Raúl Fernández n'a pas vu l'arrivée. Le pilote Tech3 est revenu à son garage, visiblement en raison d'un arm-pump.

Le Grand Prix de Finlande ayant été annulé, le MotoGP entame maintenant sa pause estivale. La prochaine course est prévue dans six semaines, sur le circuit de Silverstone.

Lire aussi :

Netherlands GP des Pays-Bas - MotoGP - Course

P. Pilote Moto Tours Temps Écart Intervalle
1 Italy Pecco Bagnaia Ducati 26 -    
2 Italy Marco Bezzecchi Ducati 26 0.444 0.444 0.444
3 Spain Maverick Viñales Aprilia 26 1.209 1.209 0.765
4 Spain Aleix Espargaró Aprilia 26 2.585 2.585 1.376
5 South Africa Brad Binder KTM 26 2.721 2.721 0.136
6 Australia Jack Miller Ducati 26 3.045 3.045 0.324
7 Spain Jorge Martín Ducati 26 4.340 4.340 1.295
8 Spain Joan Mir Suzuki 26 8.185 8.185 3.845
9 Portugal Miguel Oliveira KTM 26 8.325 8.325 0.140
10 Spain Álex Rins Suzuki 26 8.596 8.596 0.271
11 Italy Enea Bastianini Ducati 26 9.783 9.783 1.187
12 Japan Takaaki Nakagami Honda 26 10.617 10.617 0.834
13 France Johann Zarco Ducati 26 14.405 14.405 3.788
14 Italy Fabio Di Giannantonio Ducati 26 17.681 17.681 3.276
15 Spain Álex Márquez Honda 26 25.866 25.866 8.185
16 Italy Andrea Dovizioso Yamaha 26 29.711 29.711 3.845
17 Italy Luca Marini Ducati 26 30.296 30.296 0.585
18 Germany Stefan Bradl Honda 26 32.225 32.225 1.929
19 Australia Remy Gardner KTM 26 34.947 34.947 2.722
20 Italy Lorenzo Savadori Aprilia 26 35.798 35.798 0.851
  Spain Raúl Fernández KTM 18      
  France Fabio Quartararo Yamaha 11      
  South Africa Darryn Binder Yamaha 8      
  Italy Franco Morbidelli Yamaha 8      
partages
commentaires
Álex Rins veut "foncer" pour mettre fin à sa mauvaise série
Article précédent

Álex Rins veut "foncer" pour mettre fin à sa mauvaise série

Article suivant

Championnat - Quartararo et Yamaha perdent de gros points

Championnat - Quartararo et Yamaha perdent de gros points