Trop diminué, Pol Espargaró déclare forfait à Assen

Pol Espargaró souffre des côtes et a encore du mal à respirer après sa lourd chute du GP d'Allemagne, et a donc décidé de ne pas disputer le GP des Pays-Bas.

Trop diminué, Pol Espargaró déclare forfait à Assen
Charger le lecteur audio

Pol Espargaró ne reprendra pas la piste ce week-end à Assen. Le pilote Honda paie encore les conséquences de son violent highside en Essais Libres 1 au Sachsenring. Retombé sur le côté sans que son airbag se déclenche, sa respiration avait été coupée et depuis, ses côtes restent douloureuses. Malgré une légère amélioration de sa condition ces derniers jours, il a été en grande difficulté sur sa moto vendredi et a finalement décidé de déclarer forfait ce matin.

"C'est pire que ce que j'attendais", expliquait Espargaró vendredi. "Je m'attendais à ce que ce soit bien mieux ici. [...] En pneus tendres dans l'après-midi, c'était assez tendu parce que les conditions de piste étaient difficiles. J'ai attaqué et immédiatement, mes côtes puis mon dos ont commencé à me faire mal."

"Tous les muscles qui protègent mes côtes dans mon dos compensent toute la force [perdue], les côtes et l'abdomen sont super tendus, et j'ai une contracture incroyable sur le dos. J'ai du mal à respirer et parfois j'ai aussi du mal à parler après les séances donc la situation est difficile."

Le Catalan espérait être en mesure de rouler ce samedi mais dès son réveil, il a compris que cela serait impossible. "Ce matin, j'avais du mal à marcher", a précisé Espargaró au site officiel du MotoGP. "Imaginez pour monter sur une MotoGP. Je suis vraiment désolé pour l'équipe mais j'ai besoin d'examens approfondis parce qu'une douleur si forte n'est pas normale, et je ne peux pas bien respirer."

Pol Espargaró connaît ce genre de blessure puisqu'il avait déclaré forfait au GP de Valence pour la même raison l'an passé, après une lourde chute. Un certain temps de repos s'impose, la situation pouvant même empirer au fil des jours, et les sollicitations physiques du pilotage n'arrangent en rien la situation : "Lundi, après les 23 tours que j'ai fait au Sachsenring, je ne pouvais même pas me lever du lit, ça m'a pris pas mal de temps. Mardi et mercredi, ça allait mieux mais j'ai du mal."

Pol Espargaró n'est pas le seul pilote à souffrir à Assen. Jorge Martín, opéré avant le GP d'Allemagne au niveau du poignet droit, souffre d'une infection au niveau de sa cicatrice, ce qui nécessite un traitement antibiotique, tandis que Takaaki Nakagami a encore des douleurs à l'épaule droite après la chute de Barcelone. Malgré un poignet cassé, conséquence de cette même chute, et un forfait au GP d'Allemagne, Álex Rins semblait moins gêné vendredi.

Lire aussi :

partages
commentaires
Conditions : la direction de course répond aux craintes des pilotes
Article précédent

Conditions : la direction de course répond aux craintes des pilotes

Article suivant

EL3 - Espargaró leader malgré une chute, les Français en Q2

EL3 - Espargaró leader malgré une chute, les Français en Q2