Course - Marc Márquez retrouve la victoire avec autorité !

Marc Márquez a remporté le Grand Prix d'Allemagne en dominant l'essentiel de la course, s'offrant son premier succès depuis sa blessure. Miguel Oliveira et Fabio Quartararo ont complété le podium.

Course - Marc Márquez retrouve la victoire avec autorité !

Deux mois après son retour et près d'un an après s'est fracturé le bras droit, Marc Márquez a renoué avec la victoire au Sachsenring, son jardin puisqu'il s'agit cette année du 11e succès consécutif, le huitième dans la catégorie MotoGP.

Le ciel était nuageux avant le départ et il faisait nettement moins chaud que lors des deux journées précédentes, la température ambiante étant de 28°C et celle de la piste de 39°C, avec un faible risque d'orage. Dans ces conditions, les pilotes ont majoritairement opté pour un pneu dur à l'avant et un medium à l'arrière, les rares exceptions étant Maverick Viñales, Pecco Bagnaia et Jorge Martín, qui ont préféré une gomme medium à l'avant, ainsi que Takaaki Nakagami, également en piste avec un pneu medium à l'avant, associé à un tendre à l'arrière.

Lire aussi :

Johann Zarco était en pole mais Aleix Espargaró, qui a offert à Aprilia une première ligne inédite dans l'ère MotoGP samedi, a fait le holeshot, devant Marc Márquez, Zarco et Fabio Quartararo. Márquez s'est emparé de la tête à la fin du premier tour. Espargaró a répliqué dès la boucle suivante, mais le #93 a une nouvelle fois pris l'avantage.

 

Quartararo a eu du mal à tenir le rythme des leaders dans les premiers tours et le Niçois a été dépassé par Jack Miller puis Miguel Oliveira. Devant, les deux leaders ont creusé un petit écart sur Johann Zarco, ensuite doublé par Jack Miller au premier virage, à l'entame du huitième tour. Miguel Oliveira a également pris l'avantage sur le Français.

Márquez s'échappe avec Oliveira comme seul rival

Les commissaires de piste ont brièvement agité le drapeau blanc, signe de l'apparition de quelques gouttes sur la piste. Márquez en a profité pour repousser Espargaró à plus d'une seconde, et le pilote Aprilia a ensuite été doublé par Miller et Oliveira. Peu après, Quartararo a dépassé Zarco pour la cinquième place.

Márquez avait près de deux secondes d'avance sur le groupe de poursuivants au 11e tour, moment où Oliveira a dépassé Miller. La pluie s'est visiblement éloignée du circuit mais Márquez est resté dominateur, portant son avance sur Oliveira à plus de deux secondes au 15e tour, qui marquait la mi-course. Miller était relégué à une seconde du pilote KTM, avec Espargaró, Quartararo et Zarco toujours dans son sillage. L'Australien n'a rien pu faire face à la remontée de Quartararo, qui s'est débarrassé d'Espargaró avant de revenir sur lui et de le doubler dans le 20e tour. Le pilote Yamaha avait alors plus de trois secondes de retard sur Oliveira.

 

Ce dernier a commencé à grignoter l'avance de Márquez, dixième par dixième, et une petite erreur du Catalan au premier virage lui a permis de revenir à moins d'une seconde à sept boucles de l'arrivée. L'écart a fluctué autour de la seconde tour après tour, Márquez ayant l'avantage dans les premiers virages du circuit, tandis qu'Oliveira gagnait du temps dans le troisième secteur. Les derniers tours ont vu le pilote du team Repsol Honda augmenter son avance.

Un succès inattendu pour Márquez

Marc Márquez a ainsi décroché son 57e succès en MotoGP, le premier depuis le GP de Valence 2019. Opéré trois fois au cours de l'année 2020, à chaque fois pour poser des plaques sur son humérus fracturé à Jerez en juillet dernier, celui qui a dominé la catégorie dans les saisons précédentes a dû faire face à de nombreuses complications, la première plaque s'étant brisée et une greffe osseuse devenant nécessaire au mois de décembre, moment où une infection a été détectée et pour laquelle il prend encore un traitement antibiotique.

Marquez écartait pourtant toute chance de victoire samedi, estimant qu'un podium serait déjà difficile à conquérir. Le champion espagnol a finalement été au dessus du lot sur son circuit fétiche, son manque de condition physique étant moins un problème avec une piste ne proposant que trois virages sur la droite, ceux qui sollicitent le plus son bras meurtri.

 

Miguel Oliveira a décroché son troisième podium consécutif en prenant la troisième place, finalement à 1"610 du vainqueur du jour. Après son début de course difficile, Fabio Quartararo a pris une troisième place encourageante, qui lui permet de faire une bonne opération face à ses rivaux directs au championnat.

Pourtant discret durant les différentes séances d'essais, Brad Binder a pris la quatrième place grâce à plusieurs dépassements dans la dernière partie de la course, devant Pecco Bagnaia, lui aussi auteur d'une belle remontée puisqu'il était hors du top 10 en début d'épreuve. Jack Miller a franchi la ligne d'arrivée en sixième position, devant Aleix Espargaró et Johann Zarco, peu à l'aise dans les derniers tours.

Joan Mir a réussi à retrouver le top 10 après ses qualifications difficile, pour prendre la neuvième place devant Pol Espargaró. De retour après sa blessure de Barcelone, Álex Rins n'a pas pu rester dans le top 10, se classant au 11e rang. Valentino Rossi a connu une nouvelle course difficile, ne prenant que les deux points de la 14e place. Franco Morbidelli et Maverick Viñales, les deux derniers pilotes à l'arrivée, n'ont jamais été en mesure d'intégrer les 15 premières places.

Álex Márquez a chuté et emmené Danilo Petrucci en début de course. Lorenzo Savadori est lui aussi tombé.

Lire aussi :

Germany GP d'Allemagne - Course

P. Pilote Moto Tours Temps Écart Intervalle
1 Spain Marc Márquez Honda 30 -    
2 Portugal Miguel Oliveira KTM 30 1.610 1.610 1.610
3 France Fabio Quartararo Yamaha 30 6.772 6.772 5.162
4 South Africa Brad Binder KTM 30 7.922 7.922 1.150
5 Italy Pecco Bagnaia Ducati 30 8.591 8.591 0.669
6 Australia Jack Miller Ducati 30 9.086 9.086 0.495
7 Spain Aleix Espargaró Aprilia 30 9.371 9.371 0.285
8 France Johann Zarco Ducati 30 11.439 11.439 2.068
9 Spain Joan Mir Suzuki 30 11.625 11.625 0.186
10 Spain Pol Espargaró Honda 30 14.769 14.769 3.144
11 Spain Álex Rins Suzuki 30 16.803 16.803 2.034
12 Spain Jorge Martín Ducati 30 16.915 16.915 0.112
13 Japan Takaaki Nakagami Honda 30 19.217 19.217 2.302
14 Italy Valentino Rossi Yamaha 30 22.300 22.300 3.083
15 Italy Luca Marini Ducati 30 23.615 23.615 1.315
16 Italy Enea Bastianini Ducati 30 23.738 23.738 0.123
17 Spain Iker Lecuona KTM 30 23.946 23.946 0.208
18 Italy Franco Morbidelli Yamaha 30 24.414 24.414 0.468
19 Spain Maverick Viñales Yamaha 30 24.715 24.715 0.301
  Italy Lorenzo Savadori Aprilia 5      
  Italy Danilo Petrucci KTM 4      
  Spain Álex Márquez Honda 4      

partages
commentaires
Suzuki : Rins ne doit pas se "sentir coupable" de ses erreurs

Article précédent

Suzuki : Rins ne doit pas se "sentir coupable" de ses erreurs

Article suivant

Márquez : "L'un des moments les plus importants de ma carrière"

Márquez : "L'un des moments les plus importants de ma carrière"
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021