Dall'Igna satisfait par Zarco : "Je ne m'attendais à rien de plus"

Près de 150 tours, plus de 800 km : le nouveau pilote Avintia a fait la connaissance de sa Ducati cette semaine au cours d'une intense séance de travail.

Dall'Igna satisfait par Zarco : "Je ne m'attendais à rien de plus"

Gigi Dall'Igna, directeur général de Ducati Corse et artisan du recrutement de Johann Zarco au sein du team Avintia, s'est dit satisfait par le premier test du Français au guidon de la GP19. Certes, la nouvelle recrue n'a pas figuré aux premières places du classement, cependant le travail initial requis par sa méconnaissance de la Ducati, due notamment à son absence lors des essais du mois de novembre, est un contexte suffisamment singulier pour expliquer que la performance pure n'ait pas été pour le moment au cœur de son programme.

"Zarco a commencé le premier jour en faisant un travail un peu différent", explique d'ailleurs Dall'Igna à Sky Italia. "Nous avons expérimenté avec lui un réglage qui était un peu, pour ne pas dire assez, différent de notre standard habituel et nous avons donc essayé de recueillir des informations avec lui le premier jour."

Lire aussi :

Une fois passés ces premiers instants de découverte, qui l'avaient lui-même laissé sur sa faim, le Français est entré un peu plus dans le détail avec une autre journée intense, conclue par un run rallongé, de 14 tours. Bien que toujours situé dans la partie basse du classement, il avait alors grappillé six dixièmes par rapport à la veille, puis aujourd'hui, grâce à un time attack réalisé en fin de matinée, il a pu ôter encore 0"874 à son meilleur temps. Finalement 15e, et plus rapide que son coéquipier en dépit de l'expérience de celui-ci avec la Desmosedici, Zarco n'a concédé que six dixièmes au plus rapide du jour. La régularité sur la durée, elle, reste encore à travailler, mais une autre séance de travail au moins aussi intense l'attend dans deux semaines.

"Cela a été un bon test", estime le pilote après avoir cumulé près de 150 tours et avoir pu travailler sur différentes configurations de sa machine. "La première journée a été un peu difficile. Je pense que je peux être plus rapide, je dois encore apprendre de nouvelles choses, mais à la fin de cette troisième journée je suis content parce que je vois que la méthode que je suis fonctionne bien et avec le temps je serai en mesure d'apprendre plus de choses. La moto a une grosse accélération et j'ai besoin d'en tirer avantage."

"Gardons à l'esprit qu'il s'agit de sa première prise de contact avec la Ducati, car il a manqué à la fois le test de Jerez et celui de Valence", rappelle Gigi Dall'Igna, "alors je ne m'attendais franchement à rien de plus de sa part. Au contraire, je suis content de la manière dont il a affronté ce processus. Avec lui aussi, il y a sûrement un peu de travail à faire mais je suis assez confiant."

Après avoir déjà pu rouler au guidon de la Suzuki il y a quelques années, puis avoir couru avec la Yamaha, la KTM et la Honda, voici donc un nouveau chapitre qui s'ouvre pour Zarco. Les enjeux sont majeurs, néanmoins le Français entend poursuivre son adaptation étape par étape, et la prochaine le mènera à Losail. "J'ai hâte d'aller au Qatar, parce qu'on aura encore trois jours pour progresser et nous préparer pour le début de la saison. Il est difficile d'apprendre de nouvelles choses, mais je me sens préparé et je suis très motivé", promet-il.

partages
commentaires
Quartararo pas encore "à 100% à l'aise" avec la nouvelle Yamaha
Article précédent

Quartararo pas encore "à 100% à l'aise" avec la nouvelle Yamaha

Article suivant

Pour Dovizioso, le nouveau pneu convient mieux aux Yamaha

Pour Dovizioso, le nouveau pneu convient mieux aux Yamaha
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021