Ducati promet un "package complet" à Bastianini pour 2023

Enea Bastianini ignore encore s'il rejoindra l'équipe Ducati officielle la saison prochaine, mais le constructeur lui a déjà promis un meilleur matériel pour 2023.

Enea Bastianini, Gresini Racing

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Plusieurs incertitudes demeurent autour du plateau 2023 du MotoGP. Plusieurs pièces doivent encore composer le puzzle, l'une des principales étant détenue par Fabio Quartararo, qui n'a pas la certitude de rester chez Yamaha. La deuxième place dans l'équipe Ducati officielle sera également déterminante, de cette décision découlant l'attribution des guidons dans les trois équipes satellite de la marque.

Pecco Bagnaia a prolongé son contrat jusqu'en 2024 et Jack Miller, arrivé comme lui dans l'équipe l'an passé, a encore ses chances, d'autant plus que Ducati espère le conserver dans son giron. Quel que soit son choix, le constructeur italien privilégiera une solution en interne et deux noms sont régulièrement évoqués, ceux de Jorge Martín et d'Enea Bastianini.

Les deux hommes pourraient quitter la marque s'ils n'obtiennent pas cette place très convoitée l'an prochain mais Ducati a visiblement déjà promis à Bastianini une moto plus récente, que la promotion se concrétise ou pas. Engagé sur la GP19 l'an passé, le Champion 2020 du Moto2 dispose du modèle de la saison passée depuis son arrivée dans le team Gresini. Cela ne l'a pas empêché de décrocher deux succès en début de saison, mais le développement des machines risque de le faire régresser dans la hiérarchie au cours des prochains mois.

"Je me m'inquiète pas de la rivalité avec Martín, je ne pense pas à ça et je suis surtout concentré sur la saison actuelle", a déclaré Bastianini ce vendredi. "Ce qui est sûr, c'est que Ducati m'a déjà garanti un package complet pour l'an prochain, donc à cet égard je suis déjà calme."

Enea Bastianini s'est imposé deux fois cette année.

Enea Bastianini s'est imposé deux fois cette année.

L'Italien affiche sa volonté de continuer à piloter une Ducati l'an prochain : "On doit encore discuter de beaucoup de choses, mais je me sens bien avec cette moto donc ça serait dommage de devoir partir, même si évidemment il faut que les conditions soient bonnes."

Zarco s'épanouit dans une équipe satellite

Proche d'une prolongation dans le team Pramac dont il porte les couleurs depuis l'an dernier, Johann Zarco semble quant à lui avoir fait une croix sur une arrivée dans l'équipe d'usine, et après son délicat passage chez KTM en 2019, il estime même son environnement actuel comme étant peut être le plus favorable.

"On a des motos aussi performantes que les motos officielles", a rappelé le Français sur Canal+. "C'est difficile pour les pilotes officiels, ce n'est plus comme l'époque ou le pilote officiel avait vraiment un avantage par rapport aux autres. Le pilote officiel, il l'est parce qu'il a un peu plus de demande de la part des médias, il gagne un peu plus d'argent, il est un peu plus sollicité."

"Il est plus prometteur pour la marque, c'est pour ça qu'il est officiel, mais tout ça, ça engendre parfois plus de pression, surtout quand les difficultés commencent. Comme sur la 2022, on n'a pas tout de suite eu les bonnes sensations, ça n'a aidé ni Pecco ni Jack."

Avec Matteo Nugnes

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Quartararo a passé "cinq minutes difficiles" après sa chute
Article suivant Bagnaia estime qu'il est encore "trop tôt" pour jouer la victoire

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France