MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Les duels entre coéquipiers MotoGP en 2019

partages
commentaires
Par :
Co-auteur: Camille De Bastiani
1 déc. 2019 à 12:10

Le verdict est tombé : voici qui a réussi à battre son coéquipier cette saison en MotoGP.

Le rideau est tombé sur la saison MotoGP et il est temps de dresser le bilan des duels internes observés au sein des équipes. Comme nous l'avions fait après le Grand Prix de France puis à la mi-saison, nous avons attribué un point à chaque pilote ayant fait mieux que son coéquipier au classement des Grands Prix, en qualifications et dans la hiérarchie des meilleurs tours de chaque course.

La tendance qui se dessinait à la mi-saison au sein des équipes officielles s'est globalement confirmée, avec la supériorité affichée par Andrea Dovizioso sur Danilo Petrucci ou celle d'Aleix Espargaró sur Andrea Iannone. Chez Suzuki, Álex Rins a gardé un net leadership, même si Joan Mir a réussi à le battre à plusieurs reprises en qualifications et en course durant la seconde moitié de l'année. Chez Yamaha, Maverick Viñales avait déjà l'avantage sur Valentino Rossi cet été mais il l'a accentué grâce à une excellente deuxième moitié de championnat.

Lire aussi :

Chez Repsol Honda, la tendance n'a fait que s'accentuer, puisque le seul point que l'on peut attribuer à Jorge Lorenzo correspond au fait qu'il a abandonné plus tard que Marc Márquez à Austin. Lui aussi en difficulté pour ses débuts avec KTM, Johann Zarco a battu son coéquipier grâce à sa belle qualification à Brno puis en ralliant l'arrivée de la course de Brno alors que Pol Espargaró a été contraint à l'abandon. Le Français n'a toutefois disputé que 13 Grands Prix avec KTM, avant d'être remplacé par Mika Kallio.

Nous ne prenons pas en compte les quatre autres remplacements mis en place cette année, car ils ont concerné les absences plutôt courtes de pilotes blessés : Stefan Bradl a donc fait trois courses chez Repsol Honda, où il a été battu par Marc Márquez ; Sylvain Guintoli a fait un remplacement chez Suzuki, et là aussi Álex Rins l'a battu ; Iker Lecuona a quant à lui disputé une manche avec Tech3 et, bien qu'il ait chuté en course, il avait devancé Hafizh Syahrin en qualifications et dans les meilleurs tours ; enfin, Johann Zarco a disputé les trois derniers Grands Prix de la saison avec LCR, où il a battu Cal Crutchlow dans son meilleur temps de la Malaisie et a chuté à la fois à Sepang et à Valence, mais après le pilote anglais.

Au sein des équipes satellites, Cal Crutchlow, Fabio Quartararo et Miguel Oliveira ont sans conteste eu l'avantage sur leur coéquipier. Le duel le plus serré est celui qui a opposé Tito Rabat et Karel Abraham chez Avintia, alors que la supériorité la plus nette est celle de Jack Miller, auteur de sa meilleure saison en MotoGP face au rookie Pecco Bagnaia.

Article suivant
Rossi favorable à une fin de saison hors d'Europe

Article précédent

Rossi favorable à une fin de saison hors d'Europe

Article suivant

Rossi et Marini vainqueurs des 100 km dei Campioni

Rossi et Marini vainqueurs des 100 km dei Campioni
Charger les commentaires