MotoGP
26 mars
EL1 dans
17 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
24 jours
16 avr.
Prochain événement dans
38 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
51 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
79 jours
03 juin
Prochain événement dans
86 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
100 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
107 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
121 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
156 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
170 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
184 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
191 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
205 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
212 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
226 jours
28 oct.
Prochain événement dans
233 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
247 jours

EL1 - Álex Márquez signe le meilleur temps puis chute

Álex Márquez a concentré toute l'attention durant les Essais Libres 1 du Grand Prix de Teruel, avec le meilleur temps mais aussi la seule chute de la séance.

EL1 - Álex Márquez signe le meilleur temps puis chute

Le MotoGP est sur le MotorLand Aragón pour un deuxième week-end consécutif et c'est dans des conditions bien meilleures qu'il y a une semaine que cette première séance d'essais s'est déroulée. La température de la piste était de 19°C, sept unités de plus qu'au début des EL1 il y a une semaine, offrant ainsi beaucoup plus d'adhérence aux pilotes et leur évitant aussi les chutes, sauf pour Álex Márquez dans les derniers instants de la séance. Le plateau a également profité de conditions plus proches que celles attendues en course, ce qui a facilité le travail sur les pneus.

Les pilotes ont majoritairement choisi un pneu tendre à l'avant et un médium à l'arrière pour leur premier relais, et ce sont d'abord les représentants du team SRT, Fabio Quartararo et Franco Morbidelli, qui se sont échangés la première position, avant que Jack Miller établisse une référence en 1'49"266. Le pilote Pramac a ensuite été battu par Maverick Viñales, à nouveau le seul pilote de l'équipe Yamaha officielle ce week-end, Valentino Rossi devant rester à l'isolement en raison de son test positif au COVID-19.

Lire aussi :

Les Honda ont pris le pouvoir à la fin de ce premier run, d'abord avec Takaaki Nakagami, fraîchement reconduit chez LCR pour deux saisons, ensuite avec Álex Márquez, premier pilote à passer sous la barre des 1'49, grâce à un chrono de 1'48''953. L'Espagnol est très attendu ce week-end, après deux podiums consécutifs et surtout une spectaculaire remontée durant le classement au Grand Prix d'Aragón. Nakagami, qui souhaitait se plonger dans les données de l'Espagnol, a pris l'avantage à la fin de son premier relais, pour 0''331.

Pour le deuxième run, les pilotes ont une nouvelle fois majoritairement opté pour un tendre à l'avant et un medium à l'arrière, même si certains, comme Álex Márquez, ont fait le choix inverse. En fin de séance, le pilote Repsol Honda a repris la première place, en étant le seul à se lancer dans l'exercice du time attack. Dans le tour suivant, alors qu'il était en mesure d'améliorer son temps, il a chuté au dernier virage, où il arrivait pourtant à prendre une trajectoire plus serrée que les autres pilotes en course dimanche.

Des Yamaha discrètes, des Ducati toujours en retrait

Malgré cette erreur, Márquez a conservé la première place devant Nakagami, qui assure le doublé à Honda. Joan Mir, leader du championnat, a été l'un des rares pilotes à améliorer son temps durant son deuxième run, pour remonter à la troisième position.

Les Yamaha, dominatrices pendant les essais la semaine dernière, se montrent plus discrètes avec la cinquième place pour Franco Morbidelli, devant Maverick Viñales. Fabio Quartararo s'est concentré sur le rythme de course et il ne pointe qu'au 17e rang. Le Français n'a pas encore roulé avec le pneu medium à l'avant, qui lui a posé problème durant le Grand Prix d'Aragón en raison d'une pression trop élevée. Il a été l'un des rares à partir à la faute dans cette séance, en devant emprunter un échappatoire.

Lire aussi :

Jack Miller a réalisé le septième temps au guidon de la seule Ducati présente dans le top 10. Il devance les frères Espargaró, Aleix et Pol. Cal Crutchlow complète le top 10. En fin de séance, l'Anglais s'est arrêté sur le bord de la piste en raison d'un problème technique. Johann Zarco a pris la 11ème place. Les pilotes du team Ducati factory sont encore distancés, avec Danilo Petrucci 14e, deux positions devant Andrea Dovizioso. Francesco Bagnaia, qui reste sur une chute au GP d' Aragón, n'a pris que la 21e place.

Spain GP de Teruel - MotoGP - EL1

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 Spain Álex Márquez Honda 18 1'48.184  
2 Japan Takaaki Nakagami Honda 21 1'48.622 0.438
3 Spain Joan Mir Suzuki 20 1'48.993 0.809
4 Germany Stefan Bradl Honda 19 1'49.003 0.819
5 Italy Franco Morbidelli Yamaha 21 1'49.100 0.916
6 Spain Maverick Viñales Yamaha 17 1'49.176 0.992
7 Australia Jack Miller Ducati 16 1'49.211 1.027
8 Spain Aleix Espargaró Aprilia 19 1'49.305 1.121
9 Spain Pol Espargaró KTM 15 1'49.346 1.162
10 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 13 1'49.356 1.172
11 France Johann Zarco Ducati 19 1'49.360 1.176
12 Spain Álex Rins Suzuki 20 1'49.372 1.188
13 Portugal Miguel Oliveira KTM 17 1'49.442 1.258
14 Italy Danilo Petrucci Ducati 19 1'49.482 1.298
15 Spain Iker Lecuona KTM 18 1'49.501 1.317
16 Italy Andrea Dovizioso Ducati 18 1'49.512 1.328
17 France Fabio Quartararo Yamaha 18 1'49.621 1.437
18 United Kingdom Bradley Smith Aprilia 18 1'49.727 1.543
19 South Africa Brad Binder KTM 17 1'49.962 1.778
20 Spain Tito Rabat Ducati 22 1'50.215 2.031
21 Italy Pecco Bagnaia Ducati 16 1'50.251 2.067

partages
commentaires
Statu quo chez Ducati : ni consignes, ni dialogue

Article précédent

Statu quo chez Ducati : ni consignes, ni dialogue

Article suivant

Dovizioso promet de bientôt annoncer sa décision pour 2021

Dovizioso promet de bientôt annoncer sa décision pour 2021
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Teruel
Catégorie EL1
Lieu MotorLand Aragón
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021
Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende Prime

Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende

La rivalité entre Alain Prost et Ayrton Senna est souvent considérée comme la plus forte de l'Histoire des sports mécaniques. Mais celle entre Wayne Rainey et Kevin Schwantz pourrait tout aussi bien prétendre à ce statut. Leur duel a atteint ses sommets en 500cc durant la saison 1991, dont les deux pilotes gardent des souvenirs marquants 30 ans plus tard...

MotoGP
31 janv. 2021
Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP Prime

Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP

Sa première saison en MotoGP a vu Brad Binder se hisser extrêmement haut, mais aussi commettre quelques erreurs de débutant. Décidé à ne se trouver aucune excuse, le Sud-Africain affiche par là précisément le trait de caractère qui explique pourquoi KTM voit en lui l'homme de la situation pour prendre les rênes du programme après Pol Espargaró.

MotoGP
14 janv. 2021
Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne Prime

Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne

Le départ de Davide Brivio de Suzuki confronte la marque japonaise à un dilemme : recruter un nouveau directeur d'équipe ou confier le poste à une personne capable de maintenir la philosophie actuelle.

MotoGP
11 janv. 2021
Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020 Prime

Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020

Titré six fois en sept saisons, vainqueur de 43% des courses dont il a pris le départ en MotoGP, Marc Márquez aura été le grand absent de cette saison 2020, ouvrant un boulevard aux prétendants à sa succession dès la première manche. Condensé en quatre mois, le championnat ne s'est toutefois pas arrêté à ce premier coup de théâtre...

MotoGP
27 déc. 2020
L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati Prime

L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati

Arracher la victoire à Marc Márquez dans une course où il jugeait l'Espagnol favori aura été une émotion incomparable pour Andrea Dovizioso, sans doute son meilleur souvenir avec Ducati.

MotoGP
26 déc. 2020