EL1 - Zarco fait tomber les barrières ; Viñales reste derrière le grillage

Sous les yeux d'un Maverick Viñales débarqué de sa selle pour ce week-end, Johann Zarco a signé la référence des premiers essais libres du GP d'Autriche.

EL1 - Zarco fait tomber les barrières ; Viñales reste derrière le grillage

Les préparatifs reprennent sur le Red Bull Ring pour un Grand Prix d'Autriche sur lequel Ducati a paradoxalement le sentiment d'avoir une revanche à prendre, en dépit du fait d'avoir signé la victoire dimanche dernier avec Jorge Martín et le team Pramac pour la première fois. Après un résultat d'ensemble décevant pour leurs aspirations de titre mondial en fin de saison, les deux pilotes factory Pecco Bagnaia et Jack Miller comptent cette fois être des protagonistes à la victoire.

Pour ce faire, il leur faudra aussi notamment compter sur d'autres rivaux solides comme Joan Mir et Brad Binder, ayant tous deux montré de belles choses le week-end dernier au milieu de la lutte des Français Fabio Quartararo et Johann Zarco pour le titre ; tandis que Marc Márquez, qui avait offert un début de course prometteur au premier départ, ne peut être exclu des protagonistes pour le podium en dépit d'une seconde course plus laborieuse dimanche dernier.

Lire aussi :

Les grandes différences de ce week-end sont bien entendu à trouver du côté du box Yamaha, où une seule moto est préparée : suspendu par son équipe dans ce qui est une crise aussi inhabituelle que fascinante, Maverick Viñales n'est pas là pour défendre ses propres chances et celles de l'équipe factory, ni apporter de compréhension du comportement de la M1 avec les enveloppes pneumatiques plus dures élues par Michelin ce week-end, autour desquelles beaucoup d'attention se pose ce week-end. Vu néanmoins derrière le grillage en bord de circuit à observer ses compères lors de ces EL1 en tenue d'équipe, l'Espagnol reste ce week-end un spectateur en attendant une annonce concernant la suite donnée à son parcours avec le constructeur japonais.

 

Lire aussi :

Une décision prise en raison des difficultés rencontrées le week-end dernier par plusieurs pilotes, et en particulier par Miguel Oliveira, dont l'état du pneumatique avant (au coude renforcé uniquement à gauche) était préoccupant à l'arrivée. Avec des gommes symétriques aux bords durs des deux côtés ce week-end pour gérer les forces du Red Bull Ring, Michelin propose ainsi une solution déjà bien connue des pilotes et employée notamment au Qatar et au Mugello plus tôt cette saison.

Également absent ce week-end, le wild-card engagé la semaine dernière chez KTM (Dani Pedrosa) n'est pas là, tandis que Yamaha rempile avec Cal Crutchlow pour le match retour ; Lorenzo Savadori (Aprilia), convalescent après une opération, conséquence de sa chute en course dimanche, est lui aussi absent.

Habitué aux gros progrès lors des courses en back-to-back, Takaaki Nakagami hisse sa LCR Honda aux commandes de la séance après le premier relais réalisé par l'ensemble du plateau, en 1'23''810. Un chrono qui le maintient au sommet des moniteurs jusque dans les cinq dernières minutes, lorsque Joan Mir, chaussé du pneu arrière tendre, aligne un 1'23''625, qui sera battu deux minutes avant le terme de la séance par Zarco en 1'23''408, puis amélioré par le Français, auteur du record absolu du tour, avec un stellaire 1'22"827 !

À noter cependant que peu de pilotes se sont lancés à l'assaut du time-attack lors de cette séance, tandis que Fabio Quartararo a connu une petite alerte et a dû immobiliser sa Yamaha dans les derniers instants. 

 

Austria GP d'Autriche - Essais Libres 1

P. Pilote Tours Temps Écart Intervalle
1 France Johann Zarco 22 1'22.827    
2 Spain Joan Mir 20 1'23.625 0.798 0.798
3 Spain Álex Rins 22 1'23.730 0.903 0.105
4 Japan Takaaki Nakagami 21 1'23.790 0.963 0.060
5 Spain Aleix Espargaró 16 1'23.841 1.014 0.051
6 France Fabio Quartararo 21 1'23.865 1.038 0.024
7 Spain Álex Márquez 20 1'23.881 1.054 0.016
8 Italy Pecco Bagnaia 23 1'23.903 1.076 0.022
9 Spain Marc Márquez 22 1'23.967 1.140 0.064
10 Spain Jorge Martín 21 1'24.044 1.217 0.077
11 Spain Pol Espargaró 22 1'24.097 1.270 0.053
12 Italy Enea Bastianini 22 1'24.237 1.410 0.140
13 Italy Luca Marini 23 1'24.330 1.503 0.093
14 Italy Valentino Rossi 23 1'24.335 1.508 0.005
15 Portugal Miguel Oliveira 22 1'24.347 1.520 0.012
16 South Africa Brad Binder 24 1'24.492 1.665 0.145
17 Australia Jack Miller 22 1'24.528 1.701 0.036
18 Italy Danilo Petrucci 21 1'24.755 1.928 0.227
19 Spain Iker Lecuona 21 1'24.792 1.965 0.037
20 United Kingdom Cal Crutchlow 21 1'25.295 2.468 0.503

partages
commentaires
Márquez fait de Quartararo son favori pour le titre

Article précédent

Márquez fait de Quartararo son favori pour le titre

Article suivant

Les images qui pourraient pousser Viñales hors de Yamaha

Les images qui pourraient pousser Viñales hors de Yamaha
Charger les commentaires
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021