Espargaró toujours prêt à accueillir Viñales chez Aprilia

Malgré sa suspension par Yamaha, Aleix Espargaró espère que Maverick Viñales deviendra son coéquipier chez Aprilia, peut-être dès cette année s'il est libéré rapidement, d'autant plus qu'Andrea Dovizioso rechigne à faire son retour sur la moto italienne.

Espargaró toujours prêt à accueillir Viñales chez Aprilia

Plus les jours avancent et moins l'avenir de Maverick Viñales est clair. Alors qu'il devait quitter Yamaha en fin de saison, l'Espagnol a été suspendu par son équipe pour le GP d'Autriche prévu ce week-end, signe que la relation pourrait finalement prendre fin plus tôt que prévu, sans que le pilote ait trouvé un point de chute.

Aprilia n'avait pas caché sa volonté de recruter Viñales mais Romano Albesiano, directeur technique d'Aprilia Racing, a entretenu le suspense en déclarant dans le week-end du GP de Styrie qu'il prendrait "très sérieusement en considération" une candidature d'Andrea Dovizioso, qui a participé à plusieurs séances d'essais pour la marque ces derniers mois.

Aleix Espargaró espère toujours que Maverick Viñales le rejoindra. Yamaha a reproché au #12 une utilisation inappropriée de la M1 au GP de Styrie et selon les informations de Motorsport.com, les données montrent un surrégime en fin d'épreuve, mais Espargaró souhaite reformer le duo qui a existé durant deux saisons chez Suzuki... peut-être dès cette année.

"Sur le plan humain et en prenant en compte ma relation avec Maverick, ce serait bien bien pour lui mentalement et sportivement, parce qu'Aprilia est une bonne équipe et que la moto progresse", a déclaré le Catalan au Red Bull Ring ce jeudi. "Il serait vraiment bien accueilli, parce que c'est sûr qu'il serait bon. Mais je ne pense pas que ce soit si simple, et encore moins en cours de saison. Ce n'est pas si simple à organiser."

Lire aussi :

"D'abord, nous devons voir comment cela va évoluer avec Yamaha et ensuite s'il finira chez Aprilia, ce qui serait bien. Une autre option, ce serait d'avoir une très bonne équipe d'essais cette année, donc il pourrait faire des tests jusqu'à la fin de la saison. Mais nous allons laisser le temps passer et l'annonce de Yamaha redescendre."

Espargaró ne souhaite pas entrer dans la polémique de la suspension de Viñales, mais espère surtout que son ami sera rapidement au départ d'un Grand Prix : "Sincèrement, je n'ai pas lu l'annonce de Yamaha, mais je trouve ça très triste. Je n'ai pas pu parler à Maverick, même si je l'ai appelé quelques fois. Il est ici [à Spielberg] avec sa famille et c'est sûr que c'est très dur pour lui. On s'est entraînés ensemble ces derniers jours et il ne m'a rien dit, donc je pense qu'il ne s'y attendait pas. Quoi qu'il en soit, c'est une nouvelle triste et sérieuse. J'espère qu'il sera vite de retour en course."

Aleix Espargaró juge naturel que des tensions puissent exister mais estime que chaque partie doit aussi apprendre à accepter des défaillances, qu'il s'agisse d'erreurs de pilotage ou de soucis techniques : "Parfois, je suis très en colère et je réagis mal quand j'ai des problèmes, mais il faut comprendre que c'est une équipe. Quand je chute, ils ne me critiquent pas. Donc quand un moteur casse, parfois c'est frustrant mais il faut y réfléchir à deux fois et respirer. Je ne dis absolument pas que c'est bien, mais tout peut arriver et il y a une grande marque derrière nous, comme par exemple Yamaha avec Maverick et Aprilia avec moi. Donc il faut être intelligent et parfois y réfléchir à deux fois."

"Je suis le premier à mal réagir parfois", a-t-il reconnu. "C'est dur de gérer une situation quand il vous arrive quelque chose en course. Je ne défends pas Maverick, je ne sais pas ce qu'il s'est passé, mais parfois ce n'est pas facile de bien réagir quand il se passe des choses comme ça."

Dovizioso n'a pas souhaité disputer le GP d'Autriche

En attendant de savoir si Maverick Viñales deviendra son équipier cette année ou en 2022, Aleix Espargaró sera l'unique représentant d'Aprilia ce week-end en raison de la blessure de Lorenzo Savadori, opéré de la malléole en début de semaine. Le règlement impose aux équipes de faire les efforts nécessaires pour trouver un remplaçant dix jours après une blessure, ce qui permet à l'équipe de n'avoir qu'une machine ce week-end, mais il est peu probable que Savadori soit apte à rouler à Silverstone et Aprilia est donc en quête d'un remplaçant.

La situation de Viñales restant floue, un choix évident serait Andrea Dovizioso mais Espargaró doute que l'Italien fera son retour. "Il n'est pas aussi intéressé par disputer une course que ce qu'il dit", a-t-il déploré, gardant cependant l'espoir : "Ils ont essayé d'opérer Lorenzo rapidement pour qu'il puisse revenir le plus vite possible, mais la blessure était plus sérieuse et je ne pense pas qu'il sera à Silverstone."

"J'ai évidemment demandé à Massimo [Rivola, directeur général d'Aprilia Racing] de tout faire pour que Dovi dispute la course, mais je ne sais pas. Dovi a toujours dit qu'il voulait faire des courses, qu'il voulait revenir, mais il n'a pas l'air intéressé parce que je n'aurai pas de coéquipier [ce week-end]."

Lire aussi :

Avec Germán Garcia Casanova

partages
commentaires

Voir aussi :

Quartararo : Être le premier pilote Yamaha ne veut rien dire pour moi
Article précédent

Quartararo : Être le premier pilote Yamaha ne veut rien dire pour moi

Article suivant

Petronas quitte l'équipe SRT, qui va se concentrer sur le MotoGP

Petronas quitte l'équipe SRT, qui va se concentrer sur le MotoGP
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021