EL2 - Bagnaia en pleine puissance ; Miller, Mir et Márquez hors top 10

Miller, Mir, Márquez, Rossi... Nombreux sont les grands noms à être encore bien loin d'avoir fait le nécessaire pour espérer passer directement en Q2 samedi après les deux séances d'Essais Libres de ce vendredi !

EL2 - Bagnaia en pleine puissance ; Miller, Mir et Márquez hors top 10

Les températures sont montées de manière plaisante en ce début d'après-midi, sur le tracé andalou de Jerez. Par 21°C dans l'air pour cette seconde séance d'Essais Libres du Grand Prix d'Espagne, il est maintenant déjà temps de se lancer dans des time attacks afin de se positionner au mieux en vue des places menant directement à la Q2.

Comme en EL1, les 45 minutes de séance voient de nouveau rapidement Aleix Espargaró se porter dans la partie haute du tableau. Premier pilote à flirter avec son 1'38"023 de la référence matinale de Brad Binder (1'38"013) en pneu medium-medium, le pilote Aprilia n'est cependant pas le premier à passer sous les 1'38, la performance revenant aux pilotes Yamaha Fabio Quartararo (1'37"993) puis Franco Morbidelli (1'37"704).

Lire aussi :

Les temps, Joan Mir ne les chasse pas : disposant toujours des pneus employés en EL1, le champion espagnol de l'équipe Suzuki aligne les tours et occupe le 12e rang avec des enveloppes vieilles de 21 tours à mi-séance. C'est d'ailleurs le programme de nombreux pilotes, qui testent l'endurance des pneus et le rythme sur la durée : la seule amélioration notable en haut à ce stade de la séance est celle de Takaaki Nakagami, auteur du second chrono.

Une spectaculaire chute de Tito Rabat à 15 minutes de la fin de séance aura vu le remplaçant de Jorge Martín chez Pramac finir au sol, combinaison ouverte et monture bien endommagée. Furieux contre lui-même, celui au sujet duquel Francesco Guidotti se réjouissait un peu plus tôt dans la séance de sa rapide mise dans le rythme en EL1 en dépit du fait de découvrir la machine 2021, retournait en petite foulée jusqu'à la pitlane pour enfourcher sa seconde machine, sain et sauf.

 

Un plateau extrêmement resserré

Les cinq dernières minutes sont celles de l'explication avec le chrono alors que nombre de pilotes passent au pneu tendre arrière. Très en forme, Nakagami en remet une couche en améliorant son temps à deux minutes du terme de la séance sans toutefois parvenir à déloger Quartararo des commandes. Ce sont Aleix Espargaró puis Pecco Bagnaia qui s'en chargent. Le temps du pilote Ducati est stellaire : 1'37"209 !

Lire aussi :

Très solide performance de Stefan Bradl engagé comme wild-card ce week-end avec l'équipe Repsol Honda, pensait tenir son ticket provisoire pour la Q2 grâce à la dixième place, dont il sera finalement délogé dans les derniers instants par Brad Binder. Un ticket pour lequel tous devront évidemment encore se battre, mais que n'ont pour le moment pas non plus Jack Miller, Joan Mir, Pol Espargaró ni Valentino Rossi, distant 21e. Marc Márquez, 16e de la séance et lui aussi hors du top 10 des séances combinées, a décidé de ne pas réaliser de time attack en fin de séance. Il faudra attendre demain pour voir l'Espagnol faire glisser son train avant en pleine attaque…

Demain, le MotoGP sera en piste à 9h55 pour les EL3, dernière séance au cours de laquelle les temps pourront être améliorés pour espérer une place dans le top 10 offrant un accès direct à la Q2. Les pilotes prendront ensuite la piste pour les préparatifs du rythme de course sur les EL4 à 13h30, quelques instants avant les qualifications, qui débuteront à 14h10.

Lire aussi :

Spain GP d'Espagne - MotoGP - EL2

P. Pilote Tours Temps Écart km/h
1 Italy Pecco Bagnaia 18 1'37.209   163.799
2 France Fabio Quartararo 19 1'37.387 0.178 163.500
3 Spain Aleix Espargaró 17 1'37.646 0.437 163.066
4 Italy Franco Morbidelli 20 1'37.704 0.495 162.969
5 Spain Maverick Viñales 20 1'37.726 0.517 162.933
6 Japan Takaaki Nakagami 19 1'37.775 0.566 162.851
7 Portugal Miguel Oliveira 20 1'37.816 0.607 162.783
8 Spain Álex Rins 19 1'37.847 0.638 162.731
9 France Johann Zarco 17 1'37.888 0.679 162.663
10 South Africa Brad Binder 19 1'37.896 0.687 162.650
11 Germany Stefan Bradl 20 1'37.939 0.730 162.578
12 Australia Jack Miller 18 1'37.965 0.756 162.535
13 Spain Joan Mir 19 1'38.040 0.831 162.411
14 Spain Pol Espargaró 20 1'38.115 0.906 162.287
15 Italy Luca Marini 17 1'38.274 1.065 162.024
16 Spain Marc Márquez 18 1'38.295 1.086 161.989
17 Italy Danilo Petrucci 19 1'38.462 1.253 161.715
18 Italy Enea Bastianini 19 1'38.516 1.307 161.626
19 Italy Lorenzo Savadori 16 1'38.594 1.385 161.498
20 Spain Álex Márquez 20 1'38.618 1.409 161.459
21 Italy Valentino Rossi 20 1'38.698 1.489 161.328
22 Spain Iker Lecuona 18 1'38.713 1.504 161.303
23 Spain Tito Rabat 19 1'39.023 1.814 160.799

partages
commentaires
Espargaró : "Pas besoin" de Márquez pour montrer ma vitesse

Article précédent

Espargaró : "Pas besoin" de Márquez pour montrer ma vitesse

Article suivant

Zarco très inspiré par les grosses performances de Bagnaia

Zarco très inspiré par les grosses performances de Bagnaia
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021