EL3 - Bagnaia bat Quartararo en duel

Pecco Bagnaia a signé le meilleur temps des Essais Libres 3 du Grand Prix de Styrie, au Red Bull Ring, vainqueur d'un duel face à Fabio Quartararo dans les derniers instants de la séance.

EL3 - Bagnaia bat Quartararo en duel

Avant le retour attendu de la pluie pour dimanche, avec des averses mais aussi des orages possiblement forts au programme, les pilotes profitent aujourd'hui d'une journée d'accalmie au Red Bull Ring pour les derniers essais libres et les qualifications du Grand Prix de Styrie. Logiquement, le classement établi vendredi matin a donc évolué durant ces EL3, dernière séance permettant de désigner les dix pilotes automatiquement qualifiés pour la Q2.

Lire aussi :

Leader vendredi matin, Takaaki Nakagami s'est maintenu au sommet du classement combiné jusqu'à la prise de pouvoir de Maverick Viñales peu avant la conclusion du premier quart d'heure, le Japonais ne parvenant alors pas à améliorer sa marque, tout comme Joan Mir et Aleix Espargaró. Mir et Nakagami n'étaient malgré tout pas distancés au classement de la séance puisque, séparés entre eux de quatre millièmes seulement, ils accusaient moins d'un dixième et demi de retard sur Viñales, seul Jorge Martín s'intercalant entre eux.

Pour Mir, ce début de séance n'était toutefois pas inintéressant, bien au contraire. Suzuki a en effet commencé à utiliser son variateur arrière, dernier constructeur à en disposer. Arrivé cette semaine dans le stand, il avait été laissé de côté vendredi, notamment à cause de la pluie qui a perturbé l'après-midi, mais les deux pilotes ont à présent un dispositif chacun. Le Champion du monde n'a donc pas perdu de temps, il l'a utilisé dès son premier run, tandis que son coéquipier a attendu le deuxième.

 

D'abord leader en 1'23"781, Maverick Viñales a cédé les rênes à Joan Mir lorsque le pilote Suzuki a amélioré son temps dans son deuxième run, atteignant 1'23"599, tandis que le pilote Yamaha grapillait pour sa part quelques centièmes. À l'entrée dans le dernier quart d'heure de la séance, l'écart être les deux hommes était donc d'un dixième, tandis que Nakagami occupait la troisième place, toujours grâce à son chrono des EL1, un dixième plus loin.

La première réplique majeure est venue de Marc Márquez, avec un temps de 1'23"513, mais quelques instants plus tard Viñales attaquait à nouveau et reprenait les commandes en 1'23"475. Juste derrière, c'était au tour de Johann Zarco de se montrer en se hissant dans le top 5, bientôt imité par Brad Binder sur la KTM, puis Álex Rins sur la Suzuki. À peine descendu de quelques places, Jorge Martín a vite retrouvé le top 3, avant d'en être rapidement délogé par Pecco Bagnaia, désormais lancé à son tour dans son time attack.

À cinq minutes de la conclusion, Aleix Espargaró est enfin parvenu à améliorer son chrono de vendredi, ce qui l'a porté dans le top 10 et en a délogé un Fabio Quartararo visiblement en difficulté, qui s'est à de nombreuses reprises loupé dans le virage 3. Dernier pilote à ne toujours pas avoir abaissé son temps des EL1, Nakagami se trouvait à présent à une dangereuse dixième place au classement combiné.

 

Seul pilote à n'avoir jamais manqué la qualification directe pour la Q2 cette saison, Quartararo ne pouvait en rester là. Il a semblé enfin trouver l'ouverture en se portant à la deuxième place à deux minutes de la conclusion… Mais sa libération fut de courte durée car son chrono a aussitôt été annulé pour avoir dépassé les limites de la piste, le faisant rétrograder jusqu'au 15e rang.

Pendant ce temps, le classement s'animait grandement et Pecco Bagnaia prenait à son tour les commandes en 1'23"224. Quartararo n'avait pas dit son dernier mot et son 23e tour lui a enfin permis de tout aligner : avec un chrono de 1'23"142, le Français a effacé ses soucis pour se porter en tête. Cette fin de séance a tout bonnement tourné au duel entre Quartararo et Bagnaia, et c'est le pilote Ducati qui a eu le dernier mot en améliorant encore de 28 millièmes la marque du #20.

Pedrosa premier KTM, mais hors du top 10

Derrière les deux hommes, Viñales, Martín et Mir, parmi les grands animateurs de cette séance, ne manquent bien sûr pas leur qualification directe pour la Q2, de même que Zarco et Marc Márquez. Aleix Espargaró a lui aussi sauvé sa place, tout comme Miller et Nakagami, qui a enfin amélioré son chrono dans les toutes dernières minutes

Pol Espargaró manque le top 10 pour 17 millièmes et devance d'un millième Dani Pedrosa, premier pilote KTM de ce classement, suivi de près par Rins sur la Suzuki. À noter le 19e temps de Valentino Rossi et le 23e de Cal Crutchlow, qui remplace actuellement Franco Morbidelli, convalescent.

On retiendra aussi que Miguel Oliveira a fait son retour en piste pour cette séance, qu'il conclue à la 16e place. Lourdement tombé hier matin, le dernier vainqueur en date au Red Bull Ring n'avait bouclé qu'un tour d'installation en EL2 sans aller plus loin, souffrant du poignet.

Les pilotes seront de retour en piste à 13h30 pour une demi-heure d'Essais Libres 4, immédiatement suivis par les qualifications.

GP de Styrie – MotoGP – Essais Libres 3

P. # Pilote Moto Tours Temps Écart
1 63 Italy Pecco Bagnaia Ducati 23 1'23.114  
2 20 France Fabio Quartararo Yamaha 24 1'23.142 0.028
3 12 Spain Maverick Viñales Yamaha 21 1'23.262 0.148
4 89 Spain Jorge Martín Ducati 20 1'23.294 0.180
5 36 Spain Joan Mir Suzuki 23 1'23.387 0.273
6 5 France Johann Zarco Ducati 22 1'23.487 0.373
7 93 Spain Marc Márquez Honda 21 1'23.513 0.399
8 41 Spain Aleix Espargaró Aprilia 19 1'23.594 0.480
9 43 Australia Jack Miller Ducati 23 1'23.731 0.617
10 30 Japan Takaaki Nakagami Honda 22 1'23.740 0.626
11 44 Spain Pol Espargaró Honda 21 1'23.757 0.643
12 26 Spain Dani Pedrosa KTM 23 1'23.758 0.644
13 42 Spain Álex Rins Suzuki 24 1'23.766 0.652
14 73 Spain Álex Márquez Honda 24 1'23.789 0.675
15 33 South Africa Brad Binder KTM 22 1'23.799 0.685
16 88 Portugal Miguel Oliveira KTM 22 1'23.935 0.821
17 27 Spain Iker Lecuona KTM 21 1'24.159 1.045
18 9 Italy Danilo Petrucci KTM 21 1'24.342 1.228
19 46 Italy Valentino Rossi Yamaha 21 1'24.381 1.267
20 23 Italy Enea Bastianini Ducati 22 1'24.384 1.270
21 10 Italy Luca Marini Ducati 18 1'24.403 1.289
22 32 Italy Lorenzo Savadori Aprilia 23 1'24.437 1.323
23 35 United Kingdom Cal Crutchlow Yamaha 21 1'24.644 1.530

partages
commentaires
Viñales : "L'équipe Yamaha est super, mais pas pour moi"

Article précédent

Viñales : "L'équipe Yamaha est super, mais pas pour moi"

Article suivant

Valentino Rossi dément vouloir vendre VR46 à l'Arabie saoudite

Valentino Rossi dément vouloir vendre VR46 à l'Arabie saoudite
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021