EL3 - Petrucci chipe la première place à Márquez sous la pluie

Alors que les pneus slicks sont probablement remisés au placard pour toute la journée, le pilote Ducati a conclu la troisième séance d'essais libres en tête après une longue domination de Marc Márquez.

EL3 - Petrucci chipe la première place à Márquez sous la pluie

La pluie était annoncée et elle a bel et bien fait son apparition à Motegi ce samedi, et même en quantité. C'est sur une piste détrempée que les premières séances d'essais se sont déroulées ce matin, pour les catégories Moto3 et Moto2, avec au passage un grand nombre de chutes et de cabrioles. À 10h50 heure locale, c'était au tour de la catégorie reine d'en découdre, mais quelques minutes de retard ont été nécessaires avant que les bolides puissent investir le bitume, afin que l'eau stagnante, en piste et sur les vibreurs, puisse être nettoyée autant que possible.

Une fois la piste ouverte, cependant, les pilotes ne se sont pas fait prier pour se lancer, à l'exception de Jorge Lorenzo, qui a attendu un peu plus que ses collègues, et de Jack Miller, bloqué au stand par un problème technique. La séance a donc pu se dérouler normalement. Bien entendu, il n'était plus question d'améliorer les chronos enregistrés hier et donc de modifier le top 10 du classement combiné permettant d'accéder directement à la Q2, mais les pilotes avaient en revanche une précieuse opportunité de travailler dans des conditions qui pourraient également être celles des qualifications cet après-midi.

Lire aussi :

Marc Márquez a rapidement pris les commandes de la séance, premier pilote à rouler dans la fenêtre des 1'55. Personne d'autre n'y était d'ailleurs encore parvenu lorsque le #93 a atteint les 1'54 avec un chrono qui allait longuement rester la référence (1'54"884). Après le premier quart d'heure, il affichait donc une avance de 1"170 sur son plus proche poursuivant, qui était alors Danilo Petrucci, crédité d'un temps de 1'56"054.

À l'entame du dernier tiers de la séance, celui qui a réduit cette avance est Sylvain Guintoli. Le Français, qui teste ce week-end un prototype du moteur 2020 de la Suzuki, a été auteur à cet instant d'un chrono de 1'55"590 qui le plaçait à 0"706 du pilote Honda. En parallèle, les Yamaha ont grimpé au classement, Franco Morbidelli et Maverick Viñales s'intercalant entre les Ducati officielles, autant d'améliorations qui faisaient rétrograder Andrea Dovizioso de la troisième à la sixième place. L'Italien gardait toutefois à cet instant sept petits millièmes d'avantage sur Fabio Quartararo, auteur hier du meilleur temps des essais libres disputés sur le sec.

 

Márquez leader jusqu'à la dernière seconde

Alors que l'on approchait des dix dernières minutes, Aleix Espargaró s'est hissé à la huitième place, à 0"033 de Quartararo, et Dovizioso a repris la troisième position avec un chrono de 1'55"722 qu'il n'allait plus améliorer par la suite. Quelques instants plus tard, c'est Pol Espargaró qui a bondi au quatrième rang en enregistrant son meilleur temps de la matinée (1'55"824). Le pilote KTM en a bientôt été délogé sous le coup des améliorations de Petrucci et Viñales, qui sont remontés respectivement à la troisième et à la cinquième places.

Lire aussi :

Enfin, Jack Miller bouclait ses premiers tours lancés. Auteur d'une unique série de tours pour tenter de combler le retard pris dans son travail, le pilote australien a peu à peu grimpé dans la hiérarchie, mais sans parvenir à faire mieux que 18e au classement final. Plus haut, Valentino Rossi est brièvement passé de la 11e à la huitième place, rapidement victime des améliorations de Quartararo et Rins.

Bien qu'encore loin de menacer Márquez, Petrucci a délogé Guintoli de la deuxième position à trois minutes de la conclusion de la séance, avec un temps de 1'55"300. Puis c'est Viñales qui a fait descendre le Français d'un cran supplémentaire en enregistrant sa dernière amélioration (1'55"458). Quartararo a abaissé sa marque à son tour pour se placer en septième position, à un centième seulement de Pol Espargaró et devant son coéquipier, Franco Morbidelli, qui dans la foulée a perdu une autre place au profit de Miguel Oliveira. Mais l'Italien était lui aussi lancé dans un tour rapide et celui-ci l'a bientôt propulsé au deuxième rang provisoire.

Le drapeau à damier était désormais de sortie et le temps de 1'54"884 enregistré par Márquez tenait toujours, mais Petrucci n'avait pas dit son dernier mot : son dernier tour lui a finalement valu un temps de 1'54"710 qui l'a propulsé en tête. Il en termine donc avec 0"174 d'avance sur le pilote Honda. Morbidelli, Viñales et Guintoli sont les seuls autres pilotes à avoir pu tourner dans la même seconde que l'Italien.

Lire aussi :

Les pilotes MotoGP auront encore une demi-heure de roulage pour les EL4 au programme à partir de 14h25 heure locale (7h25 à Paris), et qui seront immédiatement suivis par les qualifications.

Japan GP du Japon - EL3

P. # Pilote Moto Tours Temps Écart
1 9 Italy Danilo Petrucci Ducati 15 01'54.710  
2 93 Spain Marc Márquez Honda 16 01'54.884 00.174
3 21 Italy Franco Morbidelli Yamaha 19 01'55.175 00.465
4 12 Spain Maverick Viñales Yamaha 19 01'55.458 00.748
5 50 France Sylvain Guintoli Suzuki 15 01'55.590 00.880
6 4 Italy Andrea Dovizioso Ducati 18 01'55.722 01.012
7 42 Spain Álex Rins Suzuki 18 01'55.796 01.086
8 20 France Fabio Quartararo Yamaha 19 01'55.811 01.101
9 44 Spain Pol Espargaró KTM 14 01'55.824 01.114
10 88 Portugal Miguel Oliveira KTM 19 01'55.860 01.150
11 36 Spain Joan Mir Suzuki 18 01'55.972 01.262
12 46 Italy Valentino Rossi Yamaha 18 01'56.230 01.520
13 82 Finland Mika Kallio KTM 19 01'56.243 01.533
14 41 Spain Aleix Espargaró Aprilia 14 01'56.397 01.687
15 30 Japan Takaaki Nakagami Honda 18 01'56.537 01.827
16 17 Czech Republic Karel Abraham Ducati 17 01'56.809 02.099
17 35 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 18 01'56.812 02.102
18 43 Australia Jack Miller Ducati 9 01'56.840 02.130
19 63 Italy Francesco Bagnaia Ducati 19 01'57.176 02.466
20 29 Italy Andrea Iannone Aprilia 16 01'57.226 02.516
21 55 Malaysia Hafizh Syahrin KTM 18 01'57.555 02.845
22 99 Spain Jorge Lorenzo Honda 15 01'57.605 02.895
23 53 Spain Tito Rabat Ducati 17 01'58.621 03.911

partages
commentaires
Nakagami ne voulait pas évoquer sa blessure à son team

Article précédent

Nakagami ne voulait pas évoquer sa blessure à son team

Article suivant

Guintoli exclu des essais de vendredi

Guintoli exclu des essais de vendredi
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021