MotoGP GP d'Allemagne

Aleix Espargaró autorisé à participer aux EL1 malgré sa main cassée

Aleix Espargaró a reçu l'accord des médecins pour participer vendredi à la première séance d'essais du GP d'Allemagne. Il évaluera alors sa capacité à piloter l'Aprilia, ce qui s'annonce compliqué compte tenu de sa fracture de la main droite.

Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Blessé samedi pendant la course sprint d'Assen, Aleix Espargaró va bien faire son retour en piste vendredi matin pour les premiers essais du GP d'Allemagne. Le pilote Aprilia a reçu le feu vert après le contrôle médical auquel il s'est soumis jeudi, à son arrivée sur le circuit du Sachsenring, bien qu'il soit conscient que son état reste problématique. Les médecins doivent le réexaminer après les EL1 afin de juger de sa capacité à poursuivre.

Le pilote espagnol souffre d'une fracture du cinquième métacarpien, conséquence de cette chute à grande vitesse qu'il a subie samedi dernier. La veille, il avait également été victime d'un violent highside qui lui avait valu un douloureux hématome dans la zone sacro-coccygienne. C'est toutefois la douleur à la main qui l'a contraint au forfait dimanche, sachant qu'il n'arrivait tout bonnement pas à enfiler son gant.

Plusieurs jours ont passé mais Espargaró continue de faire état de douleurs, ainsi que d'un manque de mobilité qui s'avère problématique sur cette main destinée à manier la poignée d'accélérateur. "Je ne vais pas parfaitement bien", admet-il. "Malheureusement, Assen est un circuit sur lequel je visais vraiment de me battre pour le podium. On a commencé avec une très bonne vitesse mais deux grosses erreurs de ma part ont conduit à deux grosses chutes. Et malheureusement, après la seconde, j'ai la moitié de la main cassée"

"J'ai très mal, je ne peux pas vraiment refermer [la main] et je n'ai aucune force. Ça s'annonce donc très difficile, mais c'est la dernière course avant la pause estivale, rester à la maison ne faisait donc pas partie de mes plans. Je veux essayer [de rouler] demain. J'ai un gant spécial et quelque chose sur le guidon, mais ça va être très, très difficile", concède le pilote espagnol.

Désireux de tenter malgré tout de rouler, Espargaró compte sur le fait que la piste est différente de la plupart des autres, en tournant dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, pour réussir tant bien que mal à piloter son Aprilia. "C'est la raison pour laquelle je suis ici", confirme-t-il. "Si c'était un autre circuit, je n'essaierais même pas. Mais on est en Allemagne, il n'y a qu'un seul gros freinage à droite, le virage 1, et le reste est plus ou moins fluide. Je peux pousser côté gauche, je n'ai pas mal. Je vais essayer demain matin et on verra."

Rappelons que la grille MotoGP a déjà perdu Álex Rins pour ce week-end, le pilote Yamaha souffrant également de la main ainsi que du pied après un highside au départ du GP des Pays-Bas. Il a été opéré lundi et sera remplacé par Remy Gardner. À l'inverse, Espargaró ne sera pas remplacé s'il devait renoncer, puisque Lorenzo Savadori, pilote essayeur Aprilia, s'est lui-même blessé aux vertèbres le week-end dernier.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Ça se complique pour le Qatar : qui pour remplacer le Kazakhstan ?
Article suivant Márquez retrouve l'Allemagne : "Pas un week-end aussi facile qu'on le dit"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France