MotoGP
26 mars
EL1 dans
26 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
32 jours
16 avr.
Prochain événement dans
46 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
59 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
87 jours
03 juin
Prochain événement dans
94 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
108 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
115 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
129 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
164 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
178 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
192 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
199 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
213 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
220 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
234 jours
28 oct.
Prochain événement dans
241 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
255 jours

Fabio Quartararo veut faire entendre sa voix chez Yamaha

Fabio Quartararo espère que Yamaha prendra en compte ses suggestions pour faire évoluer sa moto 2021, alors qu'il s'apprête à faire son arrivée dans l'équipe factory. Malgré sa faible expérience, le Français "sait clairement quoi dire" aux ingénieurs, à qui il fait confiance pour apporter les progrès attendus.

partages
commentaires
Fabio Quartararo veut faire entendre sa voix chez Yamaha

L'ascension éclair de Fabio Quartararo va se poursuivre en 2021. Arrivé en MotoGP en 2019 dans le team Petronas, qui découvrait également la catégorie, le Niçois a très rapidement gravi les échelons, jouant le podium dès sa quatrième course après une première pole position et s'offrant un top 3 en course pour son septième départ, à Barcelone. Yamaha a vite accordé sa confiance au Français, en lui confiant l'une de ses machines officielles cette année et en annonçant dès le mois de janvier sa promotion dans le team factory pour la saison 2021.

Quartararo a continué à progresser avec trois succès cette année, qui lui ont permis de longtemps occuper la première place de la catégorie. La fin de saison a toutefois été plus délicate avec une série de mauvais résultats qui l'ont fait dégringoler à la huitième position. En mal de sensations sur une Yamaha parfois difficile à exploiter en 2020, Quartararo affiche son intention d'assumer le rôle de leader inhérent à son arrivée dans le team factory, pour devenir l'un des principaux acteurs du développement.

Ainsi, lorsqu'il lui est demandé s'il souhaite que Valentino Rossi, avec qui il échange sa place, participe toujours au travail pour faire évoluer la moto, le pilote répond qu'il veut surtout faire entendre sa voix. "Je pense que moins il y a de personnes mieux c'est", a estimé Quartararo, interrogé sur le sujet à l'issue de la saison. "Je pense que quand il y a trop de monde pour l’évolution de la moto ça crée un peu de confusion."

"Je veux donner mon opinion à Yamaha, j'espère qu'ils vont l'écouter. Je veux faire tout ce que je peux pour aider à mener la moto au sommet, alors il faut que Yamaha comprenne que mon principal objectif est d'arriver au top mais aussi d'y mener la moto. Je pense donc qu'on a juste besoin de faire une très bonne pré-saison, à la fois moi-même et le test team. Ce sera très important parce qu'on ne peut pas vraiment changer le moteur et il faut donc qu'on travaille sur tous les autres aspects."

Lire aussi :

Et Quartararo estime que Yamaha devra rapidement prendre en compte ses doléances, tant la M1 manquait de constance en 2020 : "Ça m'inquiète, oui, parce que l'année dernière on a fait 19 courses sur 19 circuits différents et la moto était bien sur les 19 circuits. Cette année, on aura fait 14 courses, sur sept-huit circuits différents, or il n'y en a que trois ou quatre qui ont fonctionné et la moitié c'était un désastre. Donc j'ai quelque chose en tête pour l'année prochaine, j'espère que Yamaha va m'écouter et nous écouter mais c'est sûr que je suis inquiet parce que ça fait plusieurs courses que je ne m'amuse pas du tout."

Les deux parties devront se faire confiance

Fabio Quartararo souhaite capitaliser sur une confiance mutuelle entre Yamaha et lui, avec l'espoir que ses demandes seront écoutées malgré une expérience beaucoup plus faible que celle de son futur équipier, Maverick Viñales, présent dans la catégorie depuis 2015. El Diablo a également foi en la capacité du constructeur d'Iwata à corriger le tir, grâce aux performances montrées en 2019 et aux informations apportées par les pilotes cette année.

"Je n'ai pas beaucoup d'expérience en MotoGP, mais je pense que je sais clairement quoi dire à Yamaha dans les choses à améliorer. Je crois qu'il faut aussi croire en eux. C'est bien de leur dire que la moto n'est pas si bonne, qu'ils doivent travailler, mais il faut aussi y croire en sachant qu'ils ont fait des motos vraiment géniales par le passé. Pour moi, la saison dernière en est le meilleur exemple, parce que c'était ma première saison. Je pense qu'il faut leur faire confiance, leur donner nos idées et ensuite, je pense qu'il est important qu'on croie au projet. Je pense donc que ce sera un bénéfice d'être dans l'équipe d'usine. Je suis impatient d'y être et d'avoir des réunions pour exprimer mes idées." 

Dans la dernière partie du championnat, Fabio Quartararo a émis l'idée de s'inspirer de la Yamaha version 2019, aux performances plus constantes et au guidon de laquelle son équipier Franco Morbidelli a décroché de bien meilleurs résultats en fin de saison, avec deux victoires en trois courses. Les pilotes du team factory se sont montrés plus mesurés. Maverick Viñales a souligné la "traction fantastique" de la machine de 2019 tout en estimant qu'elle n'était pas suffisante pour rivaliser avec Marc Márquez, tandis que Valentino Rossi a rappelé que Yamaha avait déjà des problèmes l'an dernier. En fin d'année Viñales en est même arrivé à la conclusion que Yamaha était sur une pente descendante depuis 2016 et même que "personne n'a la solution" aux problèmes rencontrés, ce que Quartararo conteste.

"Bien sûr qu'il y a des solutions", répond le Français. "La moto de l'an dernier fonctionnait vraiment bien. Je n'ai pas roulé avec la moto de 2016 mais il dit que la moto fonctionnait super bien. Il y a donc des solutions, il faut juste trouver comment progresser dans les domaines où on est en difficulté. Quand on regarde les données de Franco, c'est évident qu'on pèche en courbe et avec le grip arrière. Il faut travailler sur ça et faire des analyses. Je pense que Yamaha est très motivé, parce qu'ils voient que la moto 2020 était un désastre pour tout le monde dans les dernières courses."

"On n'a pas besoin de leur dire en permanence que la moto ne fonctionne pas. Ils le voient et ils travaillent dur. Ils vont trouver quelque chose et j'espère qu'on pourra bien débuter les tests, y compris Cal [Crutchlow, recruté au poste de pilote d'essais]. J'espère qu'ils sont motivés et prêts à identifier le problème", conclut le pilote français.

Márquez convalescent, Bautista serait "honoré" d'aider Honda en MotoGP

Article précédent

Márquez convalescent, Bautista serait "honoré" d'aider Honda en MotoGP

Article suivant

Marc Márquez est sorti de l'hôpital

Marc Márquez est sorti de l'hôpital
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Fabio Quartararo
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021
Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende Prime

Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende

La rivalité entre Alain Prost et Ayrton Senna est souvent considérée comme la plus forte de l'Histoire des sports mécaniques. Mais celle entre Wayne Rainey et Kevin Schwantz pourrait tout aussi bien prétendre à ce statut. Leur duel a atteint ses sommets en 500cc durant la saison 1991, dont les deux pilotes gardent des souvenirs marquants 30 ans plus tard...

MotoGP
31 janv. 2021
Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP Prime

Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP

Sa première saison en MotoGP a vu Brad Binder se hisser extrêmement haut, mais aussi commettre quelques erreurs de débutant. Décidé à ne se trouver aucune excuse, le Sud-Africain affiche par là précisément le trait de caractère qui explique pourquoi KTM voit en lui l'homme de la situation pour prendre les rênes du programme après Pol Espargaró.

MotoGP
14 janv. 2021
Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne Prime

Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne

Le départ de Davide Brivio de Suzuki confronte la marque japonaise à un dilemme : recruter un nouveau directeur d'équipe ou confier le poste à une personne capable de maintenir la philosophie actuelle.

MotoGP
11 janv. 2021
Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020 Prime

Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020

Titré six fois en sept saisons, vainqueur de 43% des courses dont il a pris le départ en MotoGP, Marc Márquez aura été le grand absent de cette saison 2020, ouvrant un boulevard aux prétendants à sa succession dès la première manche. Condensé en quatre mois, le championnat ne s'est toutefois pas arrêté à ce premier coup de théâtre...

MotoGP
27 déc. 2020
L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati Prime

L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati

Arracher la victoire à Marc Márquez dans une course où il jugeait l'Espagnol favori aura été une émotion incomparable pour Andrea Dovizioso, sans doute son meilleur souvenir avec Ducati.

MotoGP
26 déc. 2020
L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence Prime

L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence

Que Marc Márquez décide ou pas de subir une troisième opération pour soigner son bras droit, sa tentative de reprendre la piste à Jerez – quatre jours après la première intervention – restera l'une des pires décisions de l'histoire du MotoGP. Le pilote espagnol pourrait encore en payer les conséquences en 2021.

MotoGP
27 nov. 2020