MotoGP
26 mars
EL1 dans
18 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
24 jours
16 avr.
Prochain événement dans
38 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
51 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
79 jours
03 juin
Prochain événement dans
86 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
100 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
107 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
121 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
156 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
170 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
184 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
191 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
205 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
212 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
226 jours
28 oct.
Prochain événement dans
233 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
247 jours

Pour Maverick Viñales, Yamaha paie ses mauvaises décisions

Désormais distancé dans la course au titre, Maverick Viñales s'inquiète surtout de l'incapacité de Yamaha à comprendre ses difficultés actuelles.

Pour Maverick Viñales, Yamaha paie ses mauvaises décisions

Contraint de s'élancer depuis l'allée des stands suite à l'utilisation d'un sixième moteur cette année, Maverick Viñales n'a pu remonter qu'au 13e rang au Grand Prix d'Europe. Ironiquement, le pilote espagnol tire une certaine satisfaction d'avoir reçu cette pénalité dans un week-end difficile pour l'ensemble des pilotes Yamaha, tous classés hors du top 10 et aux quatre dernières places. Le meilleur représentant de la marque à l'arrivée aura été Franco Morbidelli, deux places seulement devant lui.

"Ce qui est bien, ce que les autres pilotes Yamaha ne se sont pas échappés", a déclaré Viñales au site officiel du MotoGP. "C’est le point positif [de la course]. Nous avons tous été en difficulté, donc ça me permet de rester assez calme. C'est une situation difficile à gérer, parce que nous ne sommes pas au meilleur niveau en ce moment et que nos rivaux sont très forts. On va essayer de progresser et de travailler un peu plus."

Désormais à 41 points de Joan Mir, vainqueur dimanche, et avec encore 50 unités en jeu, Viñales conserve une infime chance au championnat, mais le titre n'est plus sa priorité. "Il faut que Mir fasse des erreurs et je dois gagner les dernières courses, donc c'est sûr que c'est très difficile, sincèrement", a-t-il expliqué. "Je n'y pense même pas. Notre problème n'est pas le championnat, c'est autre chose. Nous sommes très loin en termes de performances en ce moment, et c'est ce que nous devons améliorer."

"Pour moi c’est beaucoup plus frustrant qu'on ne sache pas pourquoi la moto ne fonctionne plus", a ajouté Viñales. "C’est plus frustrant que le championnat, parce qu'au final, la seule chose que l’on veut, c'est gagner des courses."

Lire aussi :

Ce manque de performance intrigue l'ensemble des pilotes Yamaha et la parole s'est fortement libérée ces derniers jours chez les deux futurs coéquipiers du team factory, qui s'efforcent d'alerter la direction du groupe pour obtenir une réaction. Fabio Quartararo s'est dit "perdu"  en raison d'une incapacité à améliorer la moto durant le week-end, tout en affirmant désormais ouvertement être moins à l'aise sur sa machine actuelle qu'avec celle de 2019. Maverick Viñales déplore quant à lui l'incapacité de Yamaha à jouer les premières places régulièrement, ce qu'il attribue à de mauvais choix techniques, et pas uniquement ceux qui ont conduit à la récente pénalité du constructeur.

"En fait, le problème est qu'on passe d'une victoire à la 14e place sans savoir pourquoi", déplorait l'Espagnol avant même le départ de la course. "Mentalement, c'est un vrai déséquilibre, on repart à zéro à chaque course. Je comprends Fabio parce que ça fait plusieurs années que je suis chez Yamaha et que j'ai [déjà] connu ça. Je garde l'espoir, parce que je crois en Yamaha, au projet, à ce qu'ils me disent, mais certaines décisions ne sont pas bonnes et nous en payons le prix toute l'année."

"Cette moto a une fenêtre de fonctionnement très étroite. J'aime regarder d'anciennes vidéos et en 2016, dans de mauvaises conditions, Jorge Lorenzo et Valentino [Rossi] étaient premier et deuxième. Ils faut se pencher sur ces références, pour comprendre ce qui a été modifié. Ils ont des motos qui ont gagné il y a plusieurs années, il faut qu'ils les étudient pour comprendre ce qui a changé."

"C'est dur à assimiler, parce que ça se passe tellement vite que c'est dur à comprendre, c'est dur de travailler et de trouver des solutions. L'équipe doit continuer à travailler et trouver une solution et si ce n'est pas cette année, ce sera l'an prochain. Ce serait mieux cette année parce que Marc [Márquez] n'est pas là et que nous passons à côté d'une belle opportunité."

Sans la moindre nouveauté au cours des dernières courses et avec un gel du développement des châssis et des moteurs la saison prochaine, Viñales doute qu'un rebond soit possible pour Yamaha en 2021. "J'espère que l'an prochain, la moto sera fantastique sur quatre ou cinq pistes, et qu'on pourra essayer de gagner. On verra. Tout peut arriver. On va attendre, on va travailler, et on verra ce qu'il se passera l'an prochain. Ça paraît compliqué. Ça paraît très compliqué, sincèrement."

Avec German Garcia Casanova

partages
commentaires
Sans illusions pour le titre, Dovizioso espère sauver la 2e ou 3e place

Article précédent

Sans illusions pour le titre, Dovizioso espère sauver la 2e ou 3e place

Article suivant

Andrea Dovizioso va prendre une année sabbatique en 2021

Andrea Dovizioso va prendre une année sabbatique en 2021
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Europe
Catégorie Course
Lieu Valencia
Pilotes Maverick Viñales
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021
Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende Prime

Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende

La rivalité entre Alain Prost et Ayrton Senna est souvent considérée comme la plus forte de l'Histoire des sports mécaniques. Mais celle entre Wayne Rainey et Kevin Schwantz pourrait tout aussi bien prétendre à ce statut. Leur duel a atteint ses sommets en 500cc durant la saison 1991, dont les deux pilotes gardent des souvenirs marquants 30 ans plus tard...

MotoGP
31 janv. 2021
Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP Prime

Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP

Sa première saison en MotoGP a vu Brad Binder se hisser extrêmement haut, mais aussi commettre quelques erreurs de débutant. Décidé à ne se trouver aucune excuse, le Sud-Africain affiche par là précisément le trait de caractère qui explique pourquoi KTM voit en lui l'homme de la situation pour prendre les rênes du programme après Pol Espargaró.

MotoGP
14 janv. 2021
Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne Prime

Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne

Le départ de Davide Brivio de Suzuki confronte la marque japonaise à un dilemme : recruter un nouveau directeur d'équipe ou confier le poste à une personne capable de maintenir la philosophie actuelle.

MotoGP
11 janv. 2021
Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020 Prime

Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020

Titré six fois en sept saisons, vainqueur de 43% des courses dont il a pris le départ en MotoGP, Marc Márquez aura été le grand absent de cette saison 2020, ouvrant un boulevard aux prétendants à sa succession dès la première manche. Condensé en quatre mois, le championnat ne s'est toutefois pas arrêté à ce premier coup de théâtre...

MotoGP
27 déc. 2020
L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati Prime

L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati

Arracher la victoire à Marc Márquez dans une course où il jugeait l'Espagnol favori aura été une émotion incomparable pour Andrea Dovizioso, sans doute son meilleur souvenir avec Ducati.

MotoGP
26 déc. 2020