MotoGP
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
3 jours

Gardner révèle avoir refusé de rejoindre KTM

partages
commentaires
Gardner révèle avoir refusé de rejoindre KTM
Par :
19 oct. 2019 à 14:06

Le pilote australien indique avoir été contacté par KTM après l'annonce du départ de Johann Zarco, mais avoir choisi de rester en Moto2 pour le moment.

Alors que KTM est à la recherche d'un pilote pour rejoindre Pol Espargaró dans son équipe officielle la saison prochaine, Remy Gardner révèle avoir été contacté par le constructeur autrichien au mois d'août, peu après que Johann Zarco a requis la rupture anticipée de son contrat pour la fin 2019. Le fils de Wayne Gardner, Champion du monde 1987, indique toutefois avoir refusé cette promotion à ce stade de sa carrière, tout en précisant que les discussions dont il fait part n'ont pas atteint un stade avancé.

"C'était il y a très longtemps", explique Remy Gardner au site officiel du MotoGP. "C'était après que j'ai fait une course correcte en Autriche, jusqu'à ce qu'on me fasse tomber. C'était entre l'Autriche et Silverstone."

"Mon manager a dit qu'il attendait un appel de KTM et il m'a demandé ce que j'en pensais. Je me suis dit que j'aimerais continuer en Moto2 une année de plus", explique le pilote australien de 21 ans. "J'ai dit que j'aime me battre aux avant-postes quand j'y suis. J'ai un contrat de deux ans avec ces gars-là [le team SAG, ndlr], je suis content dans cette équipe et je veux une année d'expérience supplémentaire, alors je me suis dit qu'il valait probablement mieux rester ici pour le moment."

Lire aussi :

Remy Gardner ignore si KTM pensait à lui pour son équipe factory ou pour rejoindre Tech3, pour qui il a déjà couru deux ans en Moto2, dans l'éventualité où l'un des pilotes sous contrat avec le team français était promu dans la structure officielle en remplacement de Johann Zarco. "Ça n'a pas été aussi loin. Ils ont exprimé un intérêt et c'était tout", souligne-t-il.

Le MotoGP pour objectif à moyen terme

Engagé en Moto2 depuis 2016 après un rapide passage par le Moto3, Gardner compte à ce jour un podium, obtenu cette année en Argentine, et il occupe à ce jour la 12e place du championnat. Il a beau avoir décliné cette invitation, il n'en reste pas moins désireux de rejoindre la catégorie reine à moyen terme, possiblement dès 2021 si une opportunité se présente et qu'il estime avoir suffisamment fait ses preuves dans la catégorie intermédiaire.

"Bien entendu, cela dépend de comment tout se passe ici, mais personnellement je pense que je piloterais probablement mieux une MotoGP qu'une Moto2. Je suis grand, je suis lourd, et chaque fois que je prends le guidon d'une moto plus grosse, cela semble juste être un peu plus facile pour moi. C'est bien entendu l'objectif, c'est l'objectif de tous les pilotes, mais il faut que je travaille dur ici avant, que je montre vraiment mon potentiel et que j'obtienne des résultats", souligne-t-il.

Lire aussi :

KTM a décidé de remplacer Johann Zarco dès le Grand Prix d'Aragón en promouvant son pilote d'essais, Mika Kallio, au poste de titulaire pour la fin du championnat. Le Finlandais est ainsi évalué en conditions réelles pour le poste à pourvoir pour 2020, mais sans avoir réussi pour le moment à se montrer au niveau de Pol Espargaró. Bradley Smith, qui a quitté le constructeur de Mattighofen cette année, a également exprimé son intérêt pour le poste.

Article suivant
Morbidelli réussit un petit exploit en battant Quartararo

Article précédent

Morbidelli réussit un petit exploit en battant Quartararo

Article suivant

Viñales confirme, Rossi stagne

Viñales confirme, Rossi stagne
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP , Moto2
Pilotes Remy Gardner
Équipes Tech 3 , Red Bull KTM Factory Racing , SAG Racing Team
Auteur Léna Buffa