Gerloff juge "étrange" de faire ses débuts aux côtés de Rossi

Garrett Gerloff est un peu intimidé de partager le garage de Valentino Rossi pour ses débuts en MotoGP. Le remplaçant de Franco Morbidelli, blessé, n'a jamais roulé à Assen et connaît très peu la Yamaha.

Gerloff juge "étrange" de faire ses débuts aux côtés de Rossi

Garrett Gerloff va disputer sa première course en MotoGP ce week-end, avec une préparation très limitée puisque sa titularisation sur la Yamaha du team Petronas n'a été annoncée que mercredi, à deux jours des premiers essais. Franco Morbidelli avait annoncé son forfait la veille, en raison d'une blessure au genou, et Toprak Razgatlioglu ayant refusé l'offre, Gerloff a été approché et a immédiatement saison l'opportunité qui lui était offerte.

Le pilote du team GRT Yamaha en WorldSBK a déjà pu piloter la M1 l'an passé, lors de la première journée des essais du GP d'Europe, en attendant que Valentino Rossi reçoive le feu vert pour son retour après une contamination au COVID-19. C'est finalement en partageant le garage de la légende du MotoGP qu'il va faire ses débuts dans la catégorie, une situation naturellement intimidante. "Je n'ai pas vu Valentino aujourd'hui, mais c'est étrange d'entrer dans le box et de voir son équipe et sa moto sur la droite, la moto que j'ai pilotée l'an passé", déclare Gerloff. "Et maintenant je suis de l'autre côté, c'est assez curieux et j'espère le voir rapidement."

Lire aussi :

L'Américain n'a pas véritablement eu le temps de se préparer, le forfait de Morbidelli ayant été annoncé tardivement : "Ça s'est fait très vite. Je revenais du test de Navarra [organisé par le WorldSBK en début de semaine], j'ai reçu un message et tout s'est enchaîné. C'était vraiment au dernier moment mais merci à Alpinestars et HJC pour le travail de dernière minute qu'ils ont fait afin de garantir que j'aurai tout le nécessaire vendredi matin. Ça s'est vraiment passé comme ça, très vite, un appel il y a deux jours et bada bing, bada boum ! [rires]"

"J'affronte ce défi étape par étape, un tour après l'autre, parce que c'est un défi, mais je ne suis pas du genre à refuser un défi", a ajouté celui qui arborera le numéro 31. "Tout s'est un peu fait au dernier moment mais je suis ravi d'être ici et de l'opportunité que Petronas Yamaha, l'équipe SRT, me donne. Je vais essayer de faire de mon mieux."

Gerloff connaît peu sa moto, encore moins le circuit

Garrett Gerloff à Valence en 2020

Garrett Gerloff à Valence en 2020

Garrett Gerloff n'a qu'une expérience très limitée de la M1, une machine qu'il n'a pilotée qu'à Valence l'an dernier, et il n'a jamais roulé à Assen par le passé, mais il a fait son maximum pour se renseigner sur les subtilités de la piste néerlandaise.... même si ce n'est qu'en arrivant sur le circuit ce jeudi qu'il a appris que la surface a été refaite cette année.

"Je n'ai pas encore vu la piste, je vais faire un tour de la piste à pied après cette interview. Mais j'ai l'impression de connaître la piste parce que j'y ai vu des courses toute ma vie, et le site du MotoGP a beaucoup d'images en caméra embarquée, j'en ai regardées certaines. La piste semble incroyable, le rythme a l'air fantastique, et je sais que les pistes qui ont ce rythme sont bonnes pour la Yamaha. Donc je suis impatient de prendre la piste demain."

Lire aussi :

Habitué à piloter la Yamaha R1 du WorldSBK, Gerloff va naturellement devoir s'adapter à une machine totalement différente, d'autant plus que les deux séances disputées à Valence l'an passé ont été troublées par une météo capricieuse : "C'est la deuxième fois [que je roule en MotoGP] et je pense que j'ai une idée des sensations sur la moto. Je n'ai pas eu de séance entièrement sur le sec la dernière fois que j'ai piloté la M1 à Valence. Ce sera bien d'avoir deux séances sur le sec demain. La moto aura peut-être un comportement un peu différent mais [...] la dernière fois, je devais emmagasiner beaucoup d'informations et je pense que cette fois, j'arrive avec une meilleure idée de ce à quoi je dois m'attendre."

partages
commentaires

Voir aussi :

Pramac devrait conserver des Ducati de dernière génération en 2022

Article précédent

Pramac devrait conserver des Ducati de dernière génération en 2022

Article suivant

Petrucci certain qu'il était "au même niveau" que Binder au Sachsenring

Petrucci certain qu'il était "au même niveau" que Binder au Sachsenring
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021