Jack Miller obligé de sauver les meubles à Barcelone

Moins économe de ses pneus que ne l'ont été les Suzuki, Jack Miller a vu le podium du Grand Prix de Catalogne s'envoler à huit tours de l'arrivée, impuissant face à Joan Mir et Álex Rins.

Jack Miller obligé de sauver les meubles à Barcelone

Dans la lignée d'une qualification jugée excellente notamment par Johann Zarco, Jack Miller a conservé le rang de premier pilote Ducati en course, dimanche à Barcelone. Devancé par les trois Yamaha de tête dès l'extinction des feux, il a momentanément nourri l'espoir de pouvoir monter sur le podium, avant d'être lâché par ses pneus et de finir par être avalé par les deux Suzuki.

"Ça n'est pas passé loin", estime le pilote Pramac, cinquième à une seconde et demie du podium. "J'ai senti que le côté droit du pneu avant perdait déjà un peu de son mordant à la mi-course, quand j'ai été lâché par le groupe de tête. Peu de temps après, j'ai vu Frankie [Morbidelli] commencer à être en difficulté avec l'avant, alors je me suis dit que j'allais le reprendre. À environ dix tours de la fin, je sentais qu'il me restait encore un peu de gomme à l'arrière et j'ai donc essayé de me rapprocher de Frankie."

Lire aussi :

Miller était en train de combler son retard, lorsqu'il a connu une nette baisse de performance de son pneu arrière, qui lui a donné la sensation de "sauter d'une falaise". "Il m'a complètement lâché. À partir de là, j'étais une proie facile", constate-t-il, alors que Joan Mir et Álex Rins étaient au contraire en train de hausser le ton.

Pour ne rien arranger, le pilote australien a voulu modifier ses réglages de frein moteur pour tenter de remédier à son problème, ce qui l'a toutefois poussé à une erreur dans un changement de rapports. Aussi, alors que la chute de Valentino Rossi dans le 16e tour aurait pu lui permettre de faire son retour dans le trio de tête, il a été passé par Joan Mir à ce moment-là.

"Il y avait un rapide changement de vitesse pour passer en quatrième avant la zone de freinage [du virage 10] et bêtement je suis passé en cinquième, simplement parce que je n'avais pas la tête au pilotage mais au changement de cartographie. En faisant cela, j'ai un peu élargi et j'ai laissé passer Mir. Mais de toute façon, il serait passé", assure-t-il.

"Rins et lui semblaient avoir plus de gomme que nous tous à la fin. En regardant le pneu arrière des Suzuki dans le tour de décélération, il m'a semblé qu'il n'avait aucune trace", souligne l'Australien. "Les Suzuki semblaient vraiment propres, elles ont donc eu l'air de mieux économiser leur pneu arrière que nous."

En empochant 11 points, Jack Miller a confirmé sa sixième place au championnat, alors que Franco Morbidelli, avec qui il était à égalité, s'est détaché de deux petites unités. Pour le pilote Pramac, l'essentiel est sauf tant cette course était piégeuse. "On pouvait facilement ne pas terminer la course, vu les conditions. À chaque fois qu'on entrait dans le virage 2, on perdait l'avant. La piste était vraiment très froide. On n'avait pas d'autre option que les pneus tendres, alors qu'on sait bien que ça n'est pas génial ici, mais on ne pouvait tout simplement pas les faire monter en température. C'était une journée où il fallait sauver les meubles pour le championnat, et j'ai marqué des points. Maintenant, place à la prochaine."

partages
commentaires
Crutchlow serre les dents et obtient un premier top 10

Article précédent

Crutchlow serre les dents et obtient un premier top 10

Article suivant

Stats - Yamaha et Suzuki en terrain conquis à Barcelone

Stats - Yamaha et Suzuki en terrain conquis à Barcelone
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021