KTM annule ses essais privés à Jerez

Face à l'étendue des cas de COVID-19 en Europe, le constructeur autrichien a choisi d'annuler les essais qu'il prévoyait de mener en Espagne la semaine prochaine.

KTM annule ses essais privés à Jerez

KTM a décidé de renoncer aux essais privés pourtant prévus de longue date pour la semaine prochaine. Avant l'explosion de l'épidémie de coronavirus en Europe, le constructeur de Mattighofen avait en effet réservé le circuit de Jerez du 18 au 20 mars pour une séance qui devait être partagée avec trois autres marques, cependant l'évolution de la situation le pousse aujourd'hui à annuler ce roulage.

Lire aussi :

Initialement engagé sur ces tests, Dani Pedrosa devait être rejoint par Pol Espargaró et Brad Binder, les pilotes titulaires ayant été libérés par le report du Grand Prix de Thaïlande, qui aurait dû faire office la semaine prochaine de deuxième manche de la saison MotoGP. Seulement le contexte est de plus en plus tendu en Europe, et y compris en Autriche, où est basé le constructeur. Les règles s'y sont endurcies ce mercredi, avec désormais l'entrée en vigueur d'une interdiction portant sur tout événement réunissant plus de 500 personnes en extérieur et plus de 100 personnes en intérieur, et la confirmation de 206 cas positifs au coronavirus dans le pays dont 28 dans l'état de Haute-Autriche dans lequel se trouve Mattighofen.

Un porte-parole de KTM a ainsi confirmé à Motorsport.com que le choix a été fait de se montrer raisonnable et de renoncer à ce déplacement : "Les essais privés de KTM à Jerez mi-mars ont été annulés en raison de la situation actuelle. Il n'est pas justifiable d'y envoyer du personnel en ce moment, y compris pour ne pas augmenter [les risques de contamination] au sein de l'entreprise. Nous suivons bien sûr la situation et nous échangeons avec nos interlocuteurs respectifs. Nous avons une responsabilité envers notre personnel et nous devons réagir avec flexibilité à la situation actuelle et aux changements à court terme."

Dani Pedrosa, Red Bull KTM Factory Racing, mit David Gutierrez

On ignore pour le moment si les autres constructeurs qui devaient partager la piste avec KTM lors de ces trois jours vont maintenir ou non leur roulage. Aprilia, qui devait participer à ces essais avec Aleix Espargaró et Bradley Smith, se trouve dans la situation la plus complexe compte tenu du confinement auquel est contraint la population italienne et de la suspension à l'heure actuelle des vols entre l'Italie et l'Espagne. Également engagés sur ce test, Honda et Suzuki avaient prévu de confier leur travail aux pilotes d'essais, respectivement Stefan Bradl et Sylvain Guintoli. Les pilotes concernés ne sont actuellement pas bloqués par les effets collatéraux liés à l'épidémie, et le matériel doit quant à lui être expédié par la route et ne devrait donc pas rencontrer de difficultés pour se rendre en Andalousie.

Ducati à Valence fin mars ?

Deux des six constructeurs du MotoGP n'avaient pas prévu de participer à ces essais, étant donné qu'ils n'ont pas désigné Jerez comme piste d'essais pour la saison, cependant ils avaient d'autres plans. Car si le MotoGP semble aujourd'hui au point mort en raison des changements perpétuels de calendrier imposés par la crise mondiale liée à l'épidémie de coronavirus, avec un début de saison sans cesse repoussé et dont la date reste encore aujourd'hui incertaine, le travail dans les usines ne s'arrête pas et les équipes cherchent malgré tout à mettre à profit les semaines qui ne seront plus dédiées aux courses.

Lire aussi :

Ainsi, Yamaha doit réaliser des essais privés à Motegi ce mois-ci. Le pilote d'essais japonais Katsuyuki Nakasuga doit y participer et être rejoint par Jorge Lorenzo, que l'on attend au guidon de la M1 2020 alors qu'il vient d'annoncer sa participation au Grand Prix de Catalogne en tant que wild-card.

Ducati, pour sa part, a opté pour Valence, où des essais sont envisagés pour les 30 et 31 mars et doivent être confiés à Michele Pirro. Selon les informations de Motorsport.com, ce test est à ce jour toujours d'actualité, cependant les restrictions imposées aux Italiens jusqu'au 3 avril rendent incertaine la tenue de ce roulage, même si des dérogations peuvent être accordées pour des motifs professionnels. Dans les ateliers de Borgo Panigale, le travail se poursuit donc dans l'espoir que la situation revienne à la normale au plus vite, mais en suivant son évolution en temps réel afin de prendre les bonnes décisions le moment venu.

Avec Germán Garcia Casanova

partages
commentaires
Le GP d'Argentine sera reporté "s'il y a le moindre doute"

Article précédent

Le GP d'Argentine sera reporté "s'il y a le moindre doute"

Article suivant

Coronavirus : le GP d'Argentine reporté à son tour

Coronavirus : le GP d'Argentine reporté à son tour
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021