Márquez fait de Quartararo son favori pour le titre

Marc Márquez estime que seule une défaillance de Fabio Quartararo pourrait lui faire perdre le titre cette année. Le pilote Honda est déterminé à revenir dans la course l'an prochain.

Márquez fait de Quartararo son favori pour le titre
Charger le lecteur audio

Le cap de la mi-saison ayant été passé, Marc Márquez a définitivement fait une croix sur le titre. Encore absent des deux premières manches de l'année en raison de son bras fracturé à l'été 2020, le #93 paie surtout sa condition physique encore perfectible et à l'origine d'un manque de régularité. Lors des huit courses depuis son retour, Márquez a ainsi décroché un succès, aidé par des conditions favorables au Sachsenring, mais il a aussi connu trois abandons, chutant en prenant des risques pour rester dans le rythme de ses rivaux.

Son total de 58 points est presque trois fois inférieur aux 172 unités inscrites par Fabio Quartararo, solide leader du championnat avec ses quatre victoires mais surtout une régularité qui lui faisait défaut l'an passé, l'aidant à engranger de gros points même quand il n'a pas le potentiel pour s'imposer. Márquez estime donc que le Niçois a tout ce qu'il faut pour conquérir la couronne mondiale et que seule une défaillance de sa part pourrait l'en priver.

"Pour moi, Quartararo est toujours le plus rapide en piste", a déclaré le pilote espagnol en conférence de presse en Autriche. "Si on regarde le dimanche, des constructeurs peuvent [parfois] faire mieux mais Fabio est le plus rapide. Il est le mieux placé pour remporter le titre. Il ne peut que le perdre [en devenant moins performant]. Joan et Johann [Zarco], surtout Joan Mir, ont l'expérience pour gérer cette situation, après l'an dernier. Ce sera intéressant mais si je devais parier sur quelqu'un, ça serait Fabio."

Lire aussi :

Et s'il a été contraint de se muer en témoin distant de cette lutte, Marc Márquez fait tout pour être en mesure de prétendre à un septième titre en MotoGP l'an prochain. Il espérait être moins diminué par son bras au sortir de la pause estivale mais sent néanmoins des progrès course après course et fait tous les efforts nécessaires pour aider Honda à relever la tête, enchaînant les tests à l'image du châssis lancé à Assen, après une certaine errance dans le développement en son absence.

"[Le titre 2022] est évidemment l'objectif. De mon côté, je travaille pour être en meilleure condition et retrouver mon niveau d'avant, surtout sur le côté droit. Actuellement, je ne pilote pas naturellement donc c'est un objectif. Et Honda travaille énormément. Ils ont beaucoup travaillé durant la pause estivale, on teste beaucoup de choses de mon côté du garage. C'est important pour voir les réactions de l'usine."

"Tester beaucoup de choses durant des week-ends de course n'est pas la meilleure façon de décrocher de bons résultats le dimanche, mais maintenant je n'ai rien à perdre et rien à gagner. On essaie de bien préparer 2022 et l'avenir, de tester beaucoup de choses. Parfois, on est perdus dans un week-end de course mais on pense que c'est la bonne méthode. Ils travaillent."

Ces progrès seront nécessaires pour aider l'ensemble des représentants de la marque, la victoire de Márquez au Sachsenring restant l'unique podium de la RC213V cette année : "Tous les pilotes [Honda] ont du mal. J'ai regardé le championnat. Je suis le meilleur pilote Honda avec cinq zéros, ça veut dire que les pilotes Honda ont du mal. On doit comprendre, on droit travailler et on doit y croire, parce que c'est mieux à chaque course".

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Petronas quitte l'équipe SRT, qui va se concentrer sur le MotoGP
Article précédent

Petronas quitte l'équipe SRT, qui va se concentrer sur le MotoGP

Article suivant

EL1 - Zarco fait tomber les barrières ; Viñales reste derrière le grillage

EL1 - Zarco fait tomber les barrières ; Viñales reste derrière le grillage
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021