Márquez sent que Honda est sur la bonne voie avec son nouveau châssis

Marc Márquez estime que le châssis dont il dispose au GP des Pays-Bas offre enfin une "direction claire" à Honda pour l'avenir. Pol Espargaró perçoit également un progrès.

Márquez sent que Honda est sur la bonne voie avec son nouveau châssis

Honda a utilisé différentes versions de sa moto depuis le début de l'année. Takaaki Nakagami a plusieurs fois abandonné le châssis introduit cette année pour utiliser la spécification 2020, à Jerez et au Mans, avant de décider de rester sur le modèle le plus récent. Dans l'équipe officielle, Marc Márquez a préféré basculer sur une version plus ancienne quand il a fait son retour, une base familière lui permettait de prendre plus facilement ses marques après une longue absence.

Le #93 a testé différents concepts permettant de faire évoluer l'équilibre de sa machine dans le test post-course de Barcelone et Repsol Honda a apporté un nouveau châssis à Assen, qui a immédiatement donné satisfaction à son pilote vedette : "Je suis vraiment content du travail effectué par le HRC, parce que c'est la première fois que je sens du potentiel et une direction claire pour l'avenir", expliquait Márquez vendredi, après avoir découvert ce nouveau châssis. "Il a l'air de bien fonctionner. Dès que j'ai pris la piste, j'ai senti des choses différentes, dans le pilotage et dans la compréhension des choses. Globalement, je l'apprécie, mais il faudra une confirmation à l'avenir."

Márquez avait prévu de faire des comparaisons entre les différents châssis samedi mais après la lourde chute de vendredi, il ne se sentait pas capable d'apporter des informations pertinentes et il a décidé de conserver la nouvelle version pour l'intégralité du week-end : "On a passé toute la journée avec le nouveau châssis", a-t-il confirmé samedi soir. "Le plan initial était de faire une nouvelle comparaison mais j'ai dit à l'équipe 'Sincèrement, je ne suis pas prêt à faire des comparaisons de châssis, je suis juste sur la moto, je prends les trajectoires sans attaquer ou forcer sur le châssis comme je le veux'."

Lire aussi :

"Donc j'ai demandé à l'équipe celui qu'ils préféraient utiliser, ils ont dit le nouveau pour récolter des informations. Donc j'ai roulé avec le nouveau et je l'aurai [en course]. Je sens un bon potentiel et c'est mieux sur certaines portions de la piste. Honda travaille bien et c'est ce que je veux voir. Ils ont apporté un châssis qui fonctionne un peu mieux."

Pol Espargaró a fait moins de tours sur ce nouveau châssis depuis le début du week-end. Alors qu'il avait annoncé à l'arrivée du GP d'Allemagne son souhait d'être en piste avec le même matériel et les mêmes réglages que Marc Márquez afin d'être en mesure de faire des comparaisons directes, il a finalement préféré débuter le week-end avec la moto du Sachsenring, pour valider des changements de réglages testés préalablement à Barcelone, une approche qui a eu un certain succès puisqu'il a estimé que la journée de vendredi était sa meilleure au guidon de la Honda.

La pluie tombée vendredi après-midi a repoussé sa découverte du châssis à samedi mais Espargaró a lui aussi senti des progrès : "C’est plus stable, sur un circuit où les virages sont longs et rapides. On a gagné pas mal en stabilité, surtout à l'entrée [des virages]", a souligné le Catalan, incapable de dire si ce châssis a des points faibles : "Je ne sais pas, mes qualifications ont été de la merde, et je ne sais pas si c'est dû au châssis ou au choix des pneus. Je pense que c'est plus dû au choix des pneus."

Avec Chloé Millois

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Maverick Viñales envisage de quitter Yamaha en fin de saison

Article précédent

Maverick Viñales envisage de quitter Yamaha en fin de saison

Article suivant

Course - Quartararo sans concurrence, Viñales retrouve le podium

Course - Quartararo sans concurrence, Viñales retrouve le podium
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021