Course - Quartararo sans concurrence, Viñales retrouve le podium

Fabio Quartararo a remporté le Grand Prix des Pays-Bas, surclassant ses rivaux après un duel avec Pecco Bagnaia en début de course. Maverick Viñales et Joan Mir ont complété le podium.

Course - Quartararo sans concurrence, Viñales retrouve le podium

Fabio Quartararo a survolé la course d'Assen, dernière manche avant une longue pause estivale, le prochain Grand Prix n'étant prévu que dans six semaines. Le Français continue de creuser l'écart au championnat.

Sous un ciel partiellement nuageux, le température ambiante étant de 24°C et celle de la piste de 33°C, de nombreuses combinaisons de pneus ont été faites, chacun d'entre eux offrant un niveau d'adhérence suffisant sur un asphalte neuf. Le gomme medium a été privilégiée à l'avant, le poleman Maverick Viñales étant le seul à préférer un tendre, et différents choix ont été vus à l'arrière mais les pilotes des trois premières lignes ont opté pour le dur, Takaaki Nakagami faisant exception avec un medium.

Viñales n'a pas pris le meilleur envol depuis la pole, Quartararo jaillissant depuis la deuxième place et les deux hommes étant proches d'un contact. Le pilote espagnol a glissé à la quatrième position, derrière Pecco Bagnaia et Takaaki Nakagami.

Bagnaia et Quartararo sont restés à la lutte dans le premier tour, le pilote Ducati parvenant à s'emparer de la tête. Álex Rins, cinquième à l'issue de cette première boucle, a dû passer dans les graviers après un dépassement musclé de Johann Zarco, et il a repris la piste à la dernière position. Les commissaires ont lancé une enquête mais ont vite qualifié le duel d'incident de course.

Fabio Quartararo prend le large

Les deux leaders ont vite creusé un petit écart et Quartararo a tenté de reprendre l'avantage à la dernière chicane dans le troisième tour, mais Bagnaia est immédiatement repassé devant, profitant de la puissance de sa Ducati dans la ligne droite. Deux boucles plus tard, un nouvel affrontement a donné le même résultat, la Yamaha de Quartararo ne prenant la tête que pour quelques instants. Le leader du championnat a changé de stratégie dans le tour suivant, réalisant son dépassement quelques virages plus tôt et parvenant cette fois à conserver la première place.

 

Derrière, c'est Joan Mir qui faisait le spectacle. Après avoir pris l'avantage sur Jack Miller en début d'épreuve, le Champion du monde s'est fait menaçant sur Johann Zarco mais le pilote du team Pramac s'est accroché à sa cinquième place. Miller a de son côté continué sa dégringolade dans la hiérarchie, Miguel Oliveira prenant à son tour l'avantage.

Une fois débarrassé de Bagnaia, Quartararo a vite creusé un petit écart, le repoussant à plus de deux secondes dans le 10e des 26 tours de la course. Et alors que l'avance du pilote tricolore continuait à grimper, Bagnaia a dû faire face à plusieurs attaques de Takaaki Nakagami à la dernière chicane mais il a pu rester leader d'un groupe resté compact et dont Viñales, Zarco et Mir faisaient également parti.

Lire aussi :

Après le cap de la mi-course, Bagnaia a reçu une pénalité long lap pour avoir dépassé trop souvent les limites de la piste. Viñales et Zarco ont dépassé Nakagami et deux Yamaha se sont retrouvées en tête quand Bagnaia a effectué sa pénalité, mais les deux premiers étaient séparés par quatre secondes. Plusieurs pilotes se sont éliminés de la lutte, Miller étant victime d'une chute et Nakagami dégringolant jusqu'à la neuvième place. Miller est reparti mais il a finalement dû abandonner, sa Ducati étant endommagée.

Pendant que Quartararo caracolait en tête, Viñales était un deuxième sous pression, d'une part avec Zarco et Mir derrière lui, mais aussi parce qu'il a été averti qu'il ne devait plus dépasser les limites du circuit, risquant d'être à son tour sanctionné par un long lap. Viñales a réussi à s'échapper du groupe de poursuivants, revenant par la même occasion à 3"4 de son coéquipier, et Mir a pris l'avantage sur Zarco. Viñales a peu à peu réduit l'écart sur un Quartararo gestionnaire dans les derniers tours, mais l'écart est resté autour des trois secondes.

Quartararo swingue, Viñales se relance

Cette quatrième victoire de la saison permet à Fabio Quartararo de creuser l'écart en tête du championnat, son avance sur Johann Zarco étant désormais de 34 points. Une fois la ligne d'arrivée franchie, El Diablo a célébré sa victoire en s'essayant au golf... avec moins de réussite que sur sa M1 puisqu'il a manqué la balle à plusieurs reprises !

Une semaine après la plus mauvaise prestation de sa carrière, Maverick Viñales a pris une belle deuxième place, son premier podium depuis son succès au Qatar en ouverture de la saison, et a offert le doublé à une équipe Yamaha qu'il pourrait cependant quitter, une annonce étant possible dès ce lundi. Joan Mir est venu compléter le podium, sur lequel le Champion du monde en titre n'était plus monté depuis le GP du Portugal.

Lire aussi :

Johann Zarco a dû se contenter de la quatrième place devant Miguel Oliveira et Pecco Bagnaia. Lourdement tombé vendredi et incertain samedi matin en raison d'une forte douleur au niveau du pied, Marc Márquez a réalisé une belle remontée jusqu'à la septième position. Celui qui n'était que 20e sur la grille, après une nouvelle chute en qualifications, occupait déjà la 11e place à la fin du premier tour. Márquez a enchaîné les dépassements mais il a butté sur Bagnaia et il a finalement été doublé par Aleix Espargaró, mais il a repris l'avantage sur le pilote Aprilia, huitième sous le drapeau à damier.

Takaaki Nakagami et Pol Espargaró sont venus compléter le top 10. Après son passage dans les graviers, Rins a pu réaliser de nombreux dépassements pout se classer au 11e rang. Valentino Rossi n'a pas vu l'arrivée de ce Grand Prix, victime d'une grosse chute au virage 7. Iker Lecuona est aussi parti à la faute, à la dernière chicane, tandis que Jorge Martín est revenu à son garage.

Netherlands GP des Pays-Bas - Course

P. Pilote Moto Tours Écart Intervalle
1 France Fabio Quartararo Yamaha 26    
2 Spain Maverick Viñales Yamaha 26 2.757 2.757
3 Spain Joan Mir Suzuki 26 5.760 3.003
4 France Johann Zarco Ducati 26 6.130 0.370
5 Portugal Miguel Oliveira KTM 26 8.402 2.272
6 Italy Pecco Bagnaia Ducati 26 10.035 1.633
7 Spain Marc Márquez Honda 26 10.110 0.075
8 Spain Aleix Espargaró Aprilia 26 10.346 0.236
9 Japan Takaaki Nakagami Honda 26 12.225 1.879
10 Spain Pol Espargaró Honda 26 18.565 6.340
11 Spain Álex Rins Suzuki 26 21.372 2.807
12 South Africa Brad Binder KTM 26 21.676 0.304
13 Italy Danilo Petrucci KTM 26 27.783 6.107
14 Spain Álex Márquez Honda 26 29.772 1.989
15 Italy Enea Bastianini Ducati 26 32.785 3.013
16 Italy Lorenzo Savadori Aprilia 26 37.573 4.788
17 United States Garrett Gerloff Yamaha 26 53.213 15.640
18 Italy Luca Marini Ducati 26 1'06.791 13.578
  Spain Iker Lecuona KTM 18 8 Laps 8 Laps
  Australia Jack Miller Ducati 18 8 Laps 52.590
  Spain Jorge Martín Ducati 14 12 Laps 4 Laps
  Italy Valentino Rossi Yamaha 7 19 Laps 7 Laps

partages
commentaires
Márquez sent que Honda est sur la bonne voie avec son nouveau châssis

Article précédent

Márquez sent que Honda est sur la bonne voie avec son nouveau châssis

Article suivant

Championnat - Quartararo fait le break sur les trois Ducati !

Championnat - Quartararo fait le break sur les trois Ducati !
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021