Márquez : "La dream team, c'est quand vous gagnez la triple couronne"

Si le pilote espagnol s'est montré hégémonique lors du premier tiers de la saison, c'est aussi seul qu'il tient à bout de bras l'équipe Repsol Honda face aux difficultés de Jorge Lorenzo. Une situation qui empêche la structure nippone de s'afficher en candidate crédible au titre chez les équipes.

Márquez : "La dream team, c'est quand vous gagnez la triple couronne"

L'annonce l'an dernier de l'arrivée de Jorge Lorenzo aux côtés de Marc Márquez chez Repsol Honda pour la saison 2019 a été un véritable coup de tonnerre, et laissait supposer une dream team qui allait tout rafler sur son passage une fois mise en place. Mais après sept courses disputées en commun, si Márquez réalise en effet un début de saison impeccable, seulement entaché d'un abandon à Austin, Lorenzo rencontre quant à lui les mêmes troubles d'adaptation qu'il avait déjà pu connaître lorsqu'il avait rejoint Ducati il y a deux ans.

En ce sens, l'accident du Majorquin en Catalogne ne saurait être représentatif : celui-ci vivait jusque-là ce qui constituait probablement son meilleur Grand Prix sous ses nouvelles couleurs, et sa chute, qui a entraîné l'abandon de trois autres pilotes, était davantage liée à un excès d'optimisme au freinage dans un virage au profil bien particulier qu'à une mauvaise maîtrise de sa monture à proprement parler.

Lire aussi :

Un gouffre au classement

Mais le bilan reste ce qu'il est : un 25-0 en la faveur de son coéquipier, qui a désormais la part belle en tête du championnat avec 37 longueurs d'avance sur son plus proche poursuivant, Andrea Dovizioso. Lorenzo, lui, n'est que 15e au classement avec 19 points, ce qui le relègue à… 121 unités de son voisin de garage. Un gouffre.

Il s'agit d'une telle disparité dans les résultats que la situation de Repsol Honda est au final bien peu reluisante au championnat des équipes, et cela n'a pas échappé à Márquez. "Pour le moment, mon équipier a un peu de mal oui, mais je l'ai déjà dit cet hiver, quand les gens parlaient de l'équipe, j'ai toujours dit que la dream team c'est quand vous terminez la saison et que vous gagnez la triple couronne. Ça, c'est une dream team", lance le tenant du titre. "Pour le moment, nous sommes bien dans le championnat pilotes mais dans les autres nous sommes un peu plus loin, donc nous travaillons. Honda travaille pour améliorer la moto, et faire en sorte que tous les pilotes soient rapides et au top."

Repsol Honda accuse en effet 42 points de retard sur Ducati chez les équipes, principalement du fait du manque de réussite du numéro 99 en ce de début de saison. Pour Lorenzo, qui comptait sinon imposer sa patte, tout du moins apporter de nouvelles perspectives de développement à la marque à l'aile dorée, le coup est dur : il est pour l'instant inaudible, et la structure japonaise continue de se reposer quasi exclusivement sur les retours techniques de Márquez, comme à l'époque où ce dernier avait à ses côtés Dani Pedrosa.

Lire aussi :

Une direction technique difficile à remettre en question

Il faut dire que le palmarès et la dynamique jouent très clairement en faveur du numéro 93, auteur de son 48e succès avec Honda en Catalogne, et qui semble tout à fait serein quant à la direction technique retenue par ses troupes. "Je suis juste concentré sur mon côté du garage", assure-t-il ainsi. "Bien sûr, tous les pilotes Honda veulent avoir la meilleure moto, et donner leurs conseils aux ingénieurs pour l'améliorer. Mais au final je travaille à ma façon, de mon côté du garage, et Honda sait quelle est la direction à suivre. Mon objectif consiste à remporter le championnat, et à aider les ingénieurs à faire de leur mieux pour avoir la moto la plus forte dans la catégorie." 

On le voit bien, Lorenzo ne fait pas vraiment partie de l'équation, du moins pour l'instant, dans les plans de l'équipe nippone. Mais si les progrès observés à Montmeló venaient enfin à se matérialiser en résultat lors des prochaines manches, à Assen et au Sachsenring notamment, sur des circuits a priori plus faciles pour la RC213V, alors il pourrait espérer jouer un rôle au championnat, et ainsi donner de la crédibilité au qualificatif de dream team décerné un peu vite cet hiver à Repsol Honda.

Marc Marquez, Repsol Honda Team

partages
commentaires
Rins : "Si ça n’est pas pour cette année, ce sera pour la prochaine"
Article précédent

Rins : "Si ça n’est pas pour cette année, ce sera pour la prochaine"

Article suivant

Années 1990 - Rainey et Doohan, entre blessures et domination

Années 1990 - Rainey et Doohan, entre blessures et domination
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021