Quartararo, "un bon choix" pour la Yamaha satellite selon Jarvis

Le patron des troupes Yamaha loue le talent du jeune Français, qui pilotera une M1 la saison prochaine avec l'élite du MotoGP.

Quartararo, "un bon choix" pour la Yamaha satellite selon Jarvis
Fabio Quartararo, SIC Racing Team
Fabio Quartararo, SIC Racing Team
Lin Jarvis, directeur exécutif Yamaha Motor Racing
Fabio Quartararo, Franco Morbidelli, SIC Racing Team
Fabio Quartararo, Speed Up Racing Moto2
Fabio Quartararo, Franco Morbidelli, SIC Racing Team
Lin Jarvis, directeur général Yamaha Factory Racing
Fabio Quartararo, Speed Up Racing
Fabio Quartararo, Speed Up Racing

Fabio Quartararo fait partie des surprises du marché des transferts cette saison, alors qu'il s'est adjugé l'une des précieuses places à pourvoir sur l'échiquier MotoGP. Avant ses 20 ans, le Niçois s'alignera au départ du GP du Qatar, en mars prochain, aux côtés des Valentino Rossi, Marc Márquez et autre Jorge Lorenzo, au guidon d'une machine de choix, une Yamaha.

La M1 dont il disposera sera une spécification dite B, à savoir moins développée que celle que pilotera son coéquipier, un peu plus expérimenté que lui. "Il ne s'agira pas d'une moto datant d'il y a un an. Ce sera globalement la même spécification que l'officielle telle qu'elle sera à la fin de cette année. Tous les composés sont nouveaux, mais le niveau de spécification sera fixé à la dernière course de la saison, et ce sera cette moto que nous ferons rouler tout au long de l'année", a expliqué Lin Jarvis en commentant ce recrutement auprès d'une poignée de médias, dont Motorsport.com, à Silverstone.

"Je pense que pour Fabio, la spécification B est la bonne moto, parce qu'il n'a pas besoin des tout derniers développements dès à présent", estime le directeur exécutif de Yamaha Motor Racing, partie prenante de la mise en place, ces dernières semaines, d'une nouvelle structure satellite pour la marque d'Iwata, à la suite du divorce annoncé avec Tech3. "Il a besoin de faire une bonne saison, d'emmagasiner, d'apprendre, de regarder et de progresser. Je pense que c'est un bon choix pour l'équipe."

Lire aussi :

Si le choix de Franco Morbidelli pour cette équipe a été acquis très tôt, l'identité du deuxième pilote a en revanche été plus longue à définir et le guidon a connu bien des candidats. Quartararo n'a pas le palmarès de certains autres prétendants, et cela lui a valu quelques critiques, néanmoins Lin Jarvis défend le pari de la jeunesse, convaincu que le Français mérite sa chance.

"Il a du talent. Il est jeune et s'il n'a pas de pression sur les épaules, si on lui donne l'opportunité de se montrer performant à l'avenir, je ne vois pas de raisons pour lesquelles il n'y arriverait pas", soutient Jarvis. "Si vous deviez revenir 12 mois en arrière et que quelqu'un avait dit 'Mettez Syahrin sur la moto', [vous auriez pensé] : 'Quoi !?'. Mais regardez ce qu'il a fait [depuis]. Je pense donc que lorsque l'on est dans la bonne structure, au bon endroit et sur la bonne moto, si on a le talent et une bonne mentalité de travail, on peut réaliser des choses. Et je ne vois aucune raison qui empêcherait Fabio de faire cela."

Pour autant, le patron des troupes Yamaha reste plus mesuré que ceux qui parlaient de Quartararo comme du futur Márquez lorsqu'il a fait son entrée en Championnat du monde. "Je pense que Marc Márquez est très, très exceptionnel. Si vous regardez sa carrière et la progression qui a été la sienne, il est exceptionnel au même sens que l'était Valentino [Rossi] à son époque. Il y a occasionnellement des pilotes qui arrivent et qui ont quelque chose de véritablement différent des autres. Je ne le classerais pas dans ce groupe. Pourrait-il devenir aussi bon qu'eux à l'avenir ? Qui sait, aucune idée."

Propos recueillis par Jamie Klein

partages
commentaires
Les pilotes MotoGP ont rendez-vous… avec le Pape !
Article précédent

Les pilotes MotoGP ont rendez-vous… avec le Pape !

Article suivant

Essais d'Aragón - Derniers préparatifs avant la fin de saison

Essais d'Aragón - Derniers préparatifs avant la fin de saison
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021