Quels records pourraient tomber en MotoGP en 2021 ?

Marc Márquez, Valentino Rossi ou Giacomo Agostini monopolisent la majeure partie des records en MotoGP, cependant quelques-uns pourraient encore être battus en 2021.

Quels records pourraient tomber en MotoGP en 2021 ?

Sur le papier, la saison 2021 du MotoGP doit compter un maximum de 20 Grands Prix, ce qui constituerait un record dans l'Histoire du championnat. Si la crise sanitaire ne vient pas chambouler ces plans, ce programme pourrait permettre de s'attaquer à quelques références qui figurent actuellement dans les tablettes des Grands Prix. Voici donc quelques records, plus ou moins réalistes, que les 22 pilotes engagés pourront tenter de battre cette année !

Lire aussi :

La saison parfaite de Márquez peut-elle être battue ?

Avant d'être écarté pendant des mois par sa blessure, Marc Márquez avait réalisé, en 2019, un exploit qui paraît bien compliqué à battre, mais qui sait ? En 19 courses, il avait marqué 420 points, un record sur une saison. Dans le détail, il était monté 18 fois sur le podium (autre record, sans compter qu'il s'était classé systématiquement à l'une des deux premières places), et en avait même signé 15 de suite. Bon courage à celui qui tentera de faire mieux cette année ! Ses 13 pole positions et 12 meilleurs tours en course obtenus en 2014 constituent d'autres records actuellement en vigueur pour une seule saison.

Marc Márquez bientôt nonuple Champion du monde ?

On attend toujours le retour à la compétition de Márquez, mis sur la touche par une fracture du bras dès la première course de la saison 2020, mais ses récents progrès semblent désormais rendre cette perspective de plus en plus réaliste bien qu'il lui faille manquer encore, au moins, les deux premiers Grands Prix de ce championnat. La grande question qui se pose est de savoir quel niveau l'Espagnol pourra afficher lorsqu'il retrouvera la grille : sera-t-il en mesure de se battre d'emblée pour le titre ? Si tel est le cas, sa carrière pourrait passer un cap historique puisqu'il n'est plus qu'à un titre d'égaler le palmarès de Valentino Rossi, sacré neuf fois toutes catégories confondues et sept fois en 500cc/MotoGP.

Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Marc Marquez, Repsol Honda Team

Des carrières à l'amplitude exceptionnelle :

Cette saison 2021 marque le 20e anniversaire du premier titre de Valentino Rossi en catégorie reine. S'il parvenait cette année à réaliser ce qui s'annonce comme un exploit en remportant le championnat, il dépasserait alors, et de loin, le record de huit ans et 11 mois qui se sont écoulés entre le premier et le dernier titre de Giacomo Agostini dans la catégorie. De façon plus réaliste, celui qui paraît le plus susceptible de dépasser cette référence est Marc Márquez, cependant cela ne sera possible pour lui qu'à partir de 2022.

S'il devait remporter le championnat 2021, Rossi battrait un autre record, celui du pilote le plus âgé à être titré dans la catégorie reine, la référence actuelle étant détenue par Leslie Graham, qui avait 37 ans et 340 jours lorsqu'il a remporté la première saison du Championnat du monde en 1949.

Le pilote de Tavullia, qui aura 42 ans et 40 jours au départ du Grand Prix du Qatar, détient déjà le record de la plus grande amplitude de carrière entre sa première victoire dans la catégorie reine et la dernière en date (17 ans). S'il devait gagner à nouveau un Grand Prix, il repousserait encore cette limite, mais ne deviendrait pas pour autant le pilote le plus âgé à s'imposer. Jack Findlay a gagné à 42 ans et 85 jours et Fergus Anderson à 44 ans et 237 jours.

Voir aussi :

Une piste de plus pour les poles de Márquez ?

Márquez pourrait bien rejoindre Rossi dans un autre domaine, celui du nombre de circuits sur lesquels il a décroché la pole position. Le pilote a accroché une 20e piste à son palmarès lors de la dernière saison à laquelle il a véritablement pris part (2019) et il n'est désormais plus qu'à un circuit d'égaler le Docteur dans cet exercice. Parmi les pistes qui figurent au calendrier 2021, celles sur lesquelles il n'a encore jamais couru manquent à son palmarès, en l'occurrence Portimão et le KymiRing.

Tours bouclés en tête sur un même Grand Prix :

L'Australie était indiscutablement le territoire de Casey Stoner. Vainqueur six fois de suite à Phillip Island, il y a mené 160 tours de course, rien que ça ! Les choses sont similaires pour Marc Márquez en Allemagne, car en huit éditions de ce Grand Prix depuis son arrivée dans la catégorie MotoGP, personne ne l'y a jamais battu, mais on remarque aussi qu'il y a bouclé 155 tours en tête. Autant dire que le retour sur place, prévu fin juin, lui offrira la possibilité d'entrer encore un peu plus dans l'Histoire.

Tours en tête dans une saison :

Les chiffres traduisent aisément à quel point Jorge Lorenzo a dû s'employer en 2015 pour arracher le titre à Marc Márquez. Cette année-là, le pilote majorquin a bouclé 274 tours en tête, ce qui correspond à 1267 km. Au cours de la saison record qu'il a réalisée en 2019, Márquez a failli le rattraper, mais il n'a été leader "que" durant 264 tours (1227 km). En comparaison, la saison 2020 fut totalement différente, et pas uniquement du fait de son nombre réduit de Grands Prix car pas moins de 13 pilotes se sont partagé cette place de leader en course. Le maximum de tours bouclés en tête était revenu à Franco Morbidelli, et il n'était que de 97.

Tours bouclés au cours d'une seule saison :

En 2007, Casey Stoner et Chris Vermeulen ont vu l'arrivée de toutes les courses, ce qui leur a permis d'effectuer 467 tours en 18 Grands Prix. Si la saison 2021 compte bel et bien 20 Grands Prix, celui qui parviendra à terminer toutes les courses dépassera la référence des deux Australiens. Peut-être pas aussi facile à faire qu'à dire… Marc Márquez est passé tout près de ce curieux record en 2019, car son abandon à Austin (une première pour lui !) a arrêté son compteur à 452 tours. Rapporté aux courses dont il a pris le départ, cela lui faisait tout de même un taux de 97,4% de tours bouclés.

Constructeur comptant le plus de podiums :

S'il y a un constructeur qui domine les statistiques en MotoGP, c'est bien Honda. Presque tous les records lui appartiennent, qu'il s'agisse du nombre de pole positions, de victoires ou de titres. Il en est un toutefois qui échappe à la marque à l'aile dorée, celui du nombre de podiums. Yamaha en compte 551, Honda 544. Si le HRC parvient à redresser la barre après avoir connu une saison noire en 2020, la comparaison pourrait être serrée.

Pilote comptant le plus de podiums avec Honda :

Ce sera peut-être lié à la donnée précédente… Marc Márquez est déjà le pilote Honda qui affiche les plus belles statistiques dans pratiquement tous les domaines, cependant au nombre de podiums il reste devancé par Dani Pedrosa, qui en a obtenu 112 avec la marque, contre 95 pour le pilote de Cervera. Encore une fois, la date de son retour et la tournure que prendra sa saison 2021 pèseront lourd.

Pilote comptant le plus de pole positions avec Yamaha :

Ce que Márquez est à Honda, Rossi l'est à Yamaha. Mais, là aussi, il y a une exception de taille, celui du nombre de pole positions. On le sait, les qualifications ne sont pas franchement le point fort du Docteur, alors que Jorge Lorenzo a souvent brillé dans ce domaine. C'est ce qui explique que le pilote espagnol ait décroché 39 poles avec Yamaha (en neuf saisons), et Rossi seulement 35 (en 15 saisons). La référence de Lorenzo paraît difficile à battre, mais qui sait ?

Les neuf vainqueurs de 2020 : Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing, Brad Binder, Red Bull KTM Factory Racing, Franco Morbidelli, Petronas Yamaha SRT, Andrea Dovizioso, Ducati Team, Joan Mir, Team Suzuki MotoGP, Miguel Oliveira, Red Bull KTM Tech 3, Alex Rins, Team Suzuki MotoGP, Danilo Petrucci, Ducati Team, Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT

Les neuf vainqueurs de 2020

Nombre de vainqueurs dans la même saison :

La saison si atypique que nous avons connue en 2020 nous a réservé neuf vainqueurs différents en 14 courses, alors pourquoi n'en verrions-nous pas plus encore cette année ? Indépendamment du nombre d'épreuves disputées, 14 vainqueurs différents est le record qu'a connu la catégorie reine, une référence déjà établie en 2016. C'était en revanche la première fois que l'on voyait s'imposer pour la première fois cinq nouveaux pilotes. Là aussi, gageons que ceux qui n'ont pas encore ouvert leur compteur voudront s'attaquer à ce record cette année.

Le plus grand nombre de courses en MotoGP sans victoire :

À ce jour, Aleix Espargaró est déjà le dixième pilote ayant disputé le plus de courses en catégorie reine sans jamais avoir gagné (179). Le record, peu enviable, est détenu par Colin Edwards, qui bien qu'il soit passé tout près de la victoire à plusieurs reprises, n'a jamais pu s'imposer au cours des 196 Grands Prix dont il a pris le départ. Si Aprilia ne parvient pas à franchir le pas cette année, l'Espagnol dépassera l'Américain dans les tablettes.

Lire aussi :

Les 360 km/h bientôt atteints ?

Les V-max enregistrées dans le cadre des Grands Prix montrent que le cap des 350 km/h a été dépassé sur cinq pistes figurant actuellement au calendrier MotoGP, la première fois remontant à 2015. Le record est lié au Mugello, avec une pointe à 356,7 km/h enregistrée par la Ducati d'Andrea Dovizioso en 2019. Le circuit de Barcelone a permis d'atteindre 352,9 km/h, celui de Losail 352,0 km/h, le MotorLand Aragón 351,8 km/h et Portimão 351,7 km/h.

On sait toutefois que les essais de pré-saison réalisés en ce mois de mars à Losail ont vu les V-max s'emballer et Johann Zarco établir une nouvelle référence officieuse en 357,6 km/h et beaucoup pensaient le cap des 360 km/h réaliste pour la dernière journée de roulage, avant que celle-ci soit finalement gâchée par la météo. Est-ce seulement partie remise ? La saison dernière, les neuf pistes qui figuraient au programme ont en tout cas vu leur record de V-max être battu.

Des courses de plus en plus serrées ?

En trois ans, la course qui affichait jusqu'alors le top 15 le plus serré (celle de Brno en 2006) a dégringolé au… 18e rang ! La référence n'a eu de cesse d'être repoussée et les 29"296 qui séparaient les 15 premiers pilotes à l'arrivée de cette course tchèque font désormais pâle figure face aux 15"093 qui constituent le record actuel. Celui-ci a été établi à Losail, en 2019. Pourrait-on voir des écarts encore plus réduits cette saison ?

Entre le vainqueur et le deuxième, on a aussi vu les limites être titillées ces dernières années : quatre Grands Prix disputés depuis 2016 figurent dans le top 10 des arrivées les plus serrées, avec moins de trois centièmes séparant les deux premiers. Le record reste toutefois plus ténu encore, avec deux infimes millièmes enregistrés entre Alex Crivillé et Mick Doohan à Brno en 1996, puis entre Toni Elías et Valentino Rossi à l'Estoril en 2006. Avant l'introduction du chronométrage électronique, il y eut aussi la fameuse épreuve d'Assen en 1975, où l'écart officiel entre Barry Sheene et Giacomo Agostini fut de… 0"000. Imbattable ?

partages
commentaires
Saison MotoGP 2021 : qui sont les pilotes et leurs équipes ?

Article précédent

Saison MotoGP 2021 : qui sont les pilotes et leurs équipes ?

Article suivant

Viñales et Álex Márquez privés temporairement de chef mécanicien

Viñales et Álex Márquez privés temporairement de chef mécanicien
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Auteur Carlos Guil Iglesias
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021