Stoner s'est senti poussé dehors chez Honda

Le double Champion du monde a laissé entendre que Marc Márquez l'avait écarté de Honda lorsqu'il en était le pilote d'essai, après son retrait de la compétition.

Stoner s'est senti poussé dehors chez Honda

Pilote officiel Honda lors de ses deux dernières saisons en MotoGP, avec un titre à la clé en 2011, Casey Stoner aurait été associé à Marc Márquez s'il n'avait pas mis un terme prématuré à sa carrière fin 2012 au moment où le jeune Espagnol faisait son arrivée dans la catégorie reine. Par la suite, il a occupé un rôle de pilote d'essai pour le HRC, mais l'expérience a pris fin au bout de trois ans, selon lui car Márquez a voulu régner en maître dans sa nouvelle équipe.

Lire aussi :

"J'ai essayé avec Honda au début, mais j'ai en quelque sorte été un peu évincé par le jeune espoir qui arrivait − il ne voulait pas que je sois là", déclare-t-il dans le programme "Under the visor" et une interview menée par Chris Vermeulen. On se souvient que sa collaboration avec Honda l'avait mené à s'engager sur les 8 Heures de Suzuka en 2015, ce qui fut à la fois un événement dans le parcours de "retraité" de l'Australien, mais aussi le point d'orgue de ses difficultés avec le constructeur, un accident imputé à un problème technique l'ayant alors lourdement blessé à la jambe et à l'épaule.

Stoner a ensuite retrouvé Ducati, l'équipe avec laquelle il avait été sacré la première fois, en 2007, seulement là aussi son rôle de pilote d'essai a tourné court. "Comme vous le savez, j'ai occupé un certain rôle avec Ducati", souligne-t-il. "J'ai dû quitter ce rôle. Je ne sentais pas vraiment que j'arrivais à donner ce que je voulais à l'équipe. Je savais ce que les pilotes voulaient, je savais qu'on travaillait vraiment très bien ensemble, mais malheureusement avec certains constructeurs les pilotes n'ont pas toujours leur mot à dire. Ils voient les données et ils voient ce qu'ils croient être la bonne direction, mais cela ne correspond pas toujours aux pilotes."

"C'était tout le temps un gros travail, une bagarre constante, d'essayer de faire changer les bonnes choses sur la moto pour avancer, et c'était un travail difficile. Être en Australie, ne pas pouvoir être là-bas avec eux, multiplier les réunions et les discussions et les pousser un peu plus, c'était un peu difficile. J'ai donc pris du recul par rapport à ce rôle."

Encore "beaucoup à donner" au MotoGP

En proie à des problèmes de fatigue chronique depuis l'an dernier, Casey Stoner suit actuellement un rythme bien moins effréné que durant sa carrière. Il pense néanmoins que lorsque ses ennuis de santé seront derrière lui, il pourra à nouveau s'investir en MotoGP, dans un rôle où il saura se montrer utile.

Lire aussi :

"Je pense toujours que j'ai beaucoup à donner à ce sport. Je pense toujours qu'il y a certains aspects, en dehors du stand, sur lesquels j'ai une vision différente des choses qui pourrait aider d'une certaine manière", souligne-t-il. "Je ne vais certainement pas arriver et [d'emblée] trouver des solutions, mais je sais ce qu'il faut faire pour gagner des courses et je pense que j'ai vraiment quelque chose à donner à l'avenir."

"Mais, dans le même temps, je pense qu'il va sans doute falloir que j'attende que cette fatigue chronique soit passée avant de pouvoir donner un peu plus que ce que je peux [pour le moment]. J'essaye actuellement d'investir tous mes efforts dans cela et dans ma famille, et ensuite on verra ce que me réserve l'avenir, mais pour être honnête j'aimerais être un peu plus impliqué. On verra ce que me réserve l'avenir en MotoGP."

partages
commentaires
Quartararo : "La pression que j'ai actuellement, c'est la bonne"

Article précédent

Quartararo : "La pression que j'ai actuellement, c'est la bonne"

Article suivant

Aprilia annonce la prolongation d'Espargaró pour 2 ans

Aprilia annonce la prolongation d'Espargaró pour 2 ans
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021