Test de Sepang : Pedrosa, grand absent du "shakedown"

partages
commentaires
Test de Sepang : Pedrosa, grand absent du
Par :
Co-auteur: Léna Buffa
31 janv. 2019 à 17:07

Après deux mois d'inactivité, c'est l'heure de la reprise pour le MotoGP ! Les équipes de la catégorie reine retrouvent la piste cette semaine, à Sepang, avec un pré-test de trois jours.

Cette année, chacun des deux tests de pré-saison sera précédé d'un "shakedown" officiel de trois jours, celui de Sepang se déroulant de vendredi à dimanche. Les pilotes d'essais de chaque constructeur seront mis à profit, et les pilotes titulaires des marques bénéficiant des concessions réglementaires pourront l'être eux aussi.

Lire aussi :

C'est ainsi que certains membres du plateau pourront d'ores et déjà faire leurs premiers tours de roue de l'année dès demain en Malaisie. Seront présents notamment Johann Zarco et Pol Espargaró pour le compte de KTM, qui se joindront au pilote d'essais Mika Kallio, de retour six mois après sa blessure. Miguel Oliveira et Hafizh Syahrin seront également présents, pour le compte de Tech3.

En revanche, chez KTM le grand absent sera Dani Pedrosa. Le pilote espagnol, nouvelle recrue du constructeur autrichien dans son programme d'essais, se remet en effet d'une double fracture de stress à l'épaule et doit repousser sa reprise, alors qu'il n'a pu réaliser pour l'instant qu'un seul roulage au guidon de la RC16, en fin d'année dernière.

Du côté d'Aprilia, Aleix Espargaró sera prêt à prendre la piste lui aussi dès vendredi, aux côtés du pilote d'essais Bradley Smith. Bien que cela ne soit pas encore confirmé à cette heure, il est probable que l'Espagnol cède dimanche sa place à l'autre titulaire de la marque, Andrea Iannone, afin que lui aussi reprenne au guidon de la RS-GP avant le test officiel.

Bradl, Pirro, Guintoli et Folger en piste

Les autres constructeurs s'appuieront, eux, sur leurs test teams, Honda, Yamaha, Ducati et Suzuki ne disposant pas de concessions permettant à leurs titulaires de réaliser autant d'essais qu'ils pourraient le souhaiter.

On notera ainsi la présence de Stefan Bradl pour le compte du HRC, et ce alors que Jorge Lorenzo ne pourra pas prendre part au test officiel qui débutera mercredi, devant soigner sa récente fracture du scaphoïde.

Lire aussi :

Michele Pirro, lui, a reçu le feu vert des médecins pour reprendre la piste alors qu'il avait subi en fin d'année une opération visant à résoudre des difficultés à l'épaule qui faisaient suite à son violent accident du Grand Prix d'Italie. Il participera donc comme d'habitude aux essais de Ducati.

Sylvain Guintoli sera, lui, aux affaires pour le compte de Suzuki. Enfin, chez Yamaha, pas moins de trois pilotes d'essais sont appelés en renfort, avec notamment Jonas Folger, accompagné probablement par Katsuyuki Nakasuga et Kohta Nozane. Le signe qu'Iwata a encore du pain sur la planche avant d'engager sa M1 sur la première course de l'année, dans cinq semaines ?

Article suivant
John Hopkins "face à un mur" depuis ses dernières blessures

Article précédent

John Hopkins "face à un mur" depuis ses dernières blessures

Article suivant

Rivola : "Mon Vettel n'est clairement pas celui de 2018"

Rivola : "Mon Vettel n'est clairement pas celui de 2018"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Auteur Oriol Puigdemont