Face à l'urgence, le huis clos serait bienvenu selon Dall'Igna

Les courses à huit clos seraient "un moindre mal" selon le patron de Ducati Corse, qui exhorte à ne pas tenter de reprogrammer incessamment le calendrier tant que la situation ne s'est pas éclaircie.

Face à l'urgence, le huis clos serait bienvenu selon Dall'Igna

Par rapport à d'autres championnat, le MotoGP a rapidement pris des mesures bouleversant peu à peu son calendrier face à l'épidémie mondiale de coronavirus, au gré d’une succession d'annonces faites durant les dix premiers jours du mois de mars. Il en résulte pour le moment un agenda qui place au 3 mai la première course MotoGP de l'année (les deux autres catégories ont pu courir au Qatar avant d'être elles aussi mises à l'arrêt), cependant aucune certitude n'existe à ce jour quant à la viabilité de ce calendrier, la pandémie étant en ce moment-même en cours, sans perspective claire quant à la période où l'on en sortira.

"La situation s'aggrave de jour en jour. Il est stupide de faire des programmes aujourd'hui, parce que demain il faudrait forcément les changer", juge en ce sens Gigi Dall'Igna auprès de Sky Italia. Le directeur général de Ducati Corse, lui-même confiné à son domicile depuis une quinzaine de jours désormais, ne craint pas toutefois que le championnat puisse être trop fortement amputé au regard de ce que prévoit l'accord entre la fédération et le promoteur : "Je suis confiant quant au fait que les 13 courses nécessaires pour pouvoir parler de 'championnat du monde' pourront se faire."

Lire aussi :

Afin de maintenir autant d'épreuves que possible, le directeur général de Ducati Corse serait favorable à la tenue de Grands Prix à huis clos, une option encore au stade d'hypothèse mais qui a été évoquée pour Jerez si la manche andalouse était confirmée en ouverture du championnat. "Dans un cas comme celui-ci, il faut prendre ce qui est un moindre mal et, à mon avis, des courses à huis clos le seraient. Les fans de moto pourraient voir les Grands Prix depuis la maison. Ce ne sera pas pareil et cela sera étrange et contre nature. Mais nous sommes dans une situation d'urgence, alors les courses à huis clos sont les bienvenues", estime-t-il.

Une opportunité perdue au Qatar

Si les instances promettent de tout mettre en œuvre pour reprogrammer plus tard dans l'année les Grands Prix reportés, celui du Qatar est définitivement annulé pour cette saison, compte tenu des travaux prévus sur place et ne pouvant être repoussés. Une opportunité importante perdue pour ceux qui avaient émergé comme les favoris lors du test qui s'était tenu sur place deux semaines avant la date à laquelle aurait dû être disputée la course, et si les pilotes Ducati n'avaient pas joué les premiers rôles au classement, Gigi Dall'Igna imagine qu'en compétition ils auraient eu leur mot à dire.

"Après le dernier test, j'étais confiant. Dans sa simulation de course en pneus usés qu'il a faite en tandem avec Petrucci, Dovizioso avait été très bon. Vers la fin les chronos avaient un peu augmenté, mais je suis sûr qu'Andrea aurait pu faire une bonne course, comme il l'a fait ces deux dernières années. J'ai aussi vu un Danilo en progrès par rapport à Sepang. Bref, j'aurais aimé faire la course au Qatar parce que nous aurions pu obtenir un très bon résultat."

Lire aussi :

Le conditionnel passé restera désormais de mise, cette course n'étant qu'un fantasme que chacun doit oublier. Et l'autre domaine dans lequel Ducati pourrait avoir à perdre de cette situation inédite, c'est le marché des transferts, car si Yamaha et Honda ont déjà placé d'importantes pièces sur l'échiquier, le constructeur italien n'avance pas dans la projection de son line-up pour 2021-2022. Gigi Dall'Igna décrit ainsi la situation : "Absolument au point mort… au moins en ce qui nous concerne."

Avec Germán Garcia Casanova  

partages
commentaires
Rossi voudrait "quelques courses" pour décider de son avenir
Article précédent

Rossi voudrait "quelques courses" pour décider de son avenir

Article suivant

La Clinica Mobile propose son aide dans la lutte contre le coronavirus

La Clinica Mobile propose son aide dans la lutte contre le coronavirus
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021