MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Viñales et Rossi obnubilés par la course

partages
commentaires
Viñales et Rossi obnubilés par la course
Par :
1 nov. 2019 à 13:56

Les pilotes officiels Yamaha n'ont qu'une pensée, celle de parfaitement préparer leur course sans se laisser tourner la tête par les performances du vendredi. Qu'il s'agisse des leurs ou de celles d'un Fabio Quartararo encore épatant aujourd'hui.

Quatre Yamaha aux cinq premières places, tel est le bilan glorieux de la première journée du Grand Prix de Malaisie pour le constructeur d'Iwata. Derrière un Fabio Quartararo particulièrement bien inspiré et son coéquipier, Franco Morbidelli, lui aussi très rapide en EL1 comme en EL2, les machines officielles ont été battues. Mais le mot d'ordre pour Maverick Viñales comme Valentino Rossi était de travailler en vue de la course, où la résistance sera le maître-mot.

Lire aussi :

Classé troisième ce matin, Viñales n'a pas réussi à abaisser son temps lors de la seconde séance, mais qu'à cela ne tienne, il conserve une solide quatrième place au classement combiné. Plus que les six dixièmes concédés à l'homme le plus rapide du jour, ce sont ses sensations, très prometteuses, qui pèsent ce soir dans la balance et permettent au #12 d'afficher un large sourire. "Je suis très content, parce que je me suis senti d'emblée très bien avec la moto, j'ai pu trouver un bon rythme", se félicite-t-il auprès du site officiel du MotoGP.

Jugé par Márquez comme étant le plus dangereux sur le rythme de course, Viñales a suivi aujourd'hui un programme décalé. Il a débuté les EL1 par une assez longue série de tours avec une monte soft-medium, avant de boucler un nouveau tour lancé avec les mêmes gommes puis de tenter un time attack en soft-soft. Cet après-midi, il a commencé par évaluer une monte plus dure (medium-hard) avant de chausser un autre pneu medium, neuf, à l'arrière pour terminer sur une longue série à nouveau, sans tenter cette fois de time attack. Il a tout de même pu enregistrer trois chronos en 1'59"8/9 durant cette dernière série, au plus chaud de la journée.

"En vue de la course, on a essayé de comprendre ce que sera la situation et quelles seront les conditions de piste. On semble avoir correctement travaillé aujourd'hui, et demain j'ai une bonne chance d'être rapide et régulier. Aujourd'hui je crois qu'on a compris beaucoup de choses, surtout pour la course, et c'est le plus important", se réjouit Viñales. "Je me suis senti bien, et demain notre objectif est d'être en première ligne."

Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

Valentino Rossi a suivi un programme plus classique, avec un time attack à la fin de chacune des deux séances. Contrairement à son coéquipier, il n'a pas encore évalué de pneu dur, mais a longtemps testé le medium à l'arrière alors que l'usure qu'il devra gérer en course l'inquiète déjà.

"Ça a été une bonne journée, car j'ai été assez compétitif. Cet après-midi en particulier, j'ai eu un bon rythme en pneus medium", explique Rossi. "On est toujours très inquiets de l'usure du pneu arrière, parce que je souffre toujours trop. En ce moment ça n'est pas trop mal, mais la course est très longue. Dans la dernière partie de la séance, j'ai monté le soft, j'ai fait un bon tour et je suis dans le top 5 au général, alors c'est positif. Mais il faut qu'on travaille, surtout sur le pneu arrière."

Lire aussi :

"Dès mon deuxième tour, ce matin, j'ai été rapide, alors ça veut dire qu'on est partis d'une bonne base. Mais on n'est que vendredi et sur d'autres pistes aussi j'ai été fort le vendredi. Maintenant il faut qu'on trouve une façon de progresser et surtout avec le pneu arrière car c'est toujours difficile. Et puis ici il fait très chaud et il y a de longs virages", craint le #46. "Il faut toujours faire attention au pneu arrière, car faire six, sept ou huit tours en essai c'est une chose, mais en course c'est autre chose. Il faut qu'on essaye de le stresser le moins possible d'une manière ou d'une autre, que ce soit avec les réglages, l'électronique ou le style de pilotage."

"Quartararo, on ne comprend pas comment il fait !"

Quant à la performance impressionnante de Fabio Quartararo, qui a explosé le record des lieux et a distancé son plus proche poursuivant d'une demi-seconde, Valentino Rossi n'y trouve tout simplement pas d'explication, d'autant qu'il voit chez le Français un point fort là où lui-même est à la peine.

"Quartararo continue à surprendre. Ici aussi il est très rapide, c'est une piste où il ne partait pas de zéro. Il pilote très bien et il arrive à avoir beaucoup de grip en sortie de virage, là où nous on souffre un peu plus. Mais franchement… on ne sait pas, on ne comprend pas comment il fait !" sourit le vétéran.

La supériorité de Français sur cette journée aurait-elle de quoi faire perdre la tête aux pilotes officiels ? Pas vraiment, à en croire Maverick Vinales, bien décidé à ne s'occuper que de son propre cas, avec pour seule pensée la performance qu'il pourra livrer en course : "On est très concentrés sur nous-mêmes, on n'essaye de ne pas faire trop de comparaisons, mais de suivre notre voie et ça semble fonctionner."

Article suivant
Échange Rossi-Hamilton : la date est fixée !

Article précédent

Échange Rossi-Hamilton : la date est fixée !

Article suivant

Dovizioso "dans le groupe", Petrucci à la dérive en pneus neufs

Dovizioso "dans le groupe", Petrucci à la dérive en pneus neufs
Charger les commentaires