Warm-up - Meilleur temps et chute pour Iannone

Le pilote Suzuki a terminé le warm-up du Grand Prix d'Aragón dans le gravier, mais en tête, alors que certains concurrents se sont illustrés par leur performance en pneus usés.

Warm-up - Meilleur temps et chute pour Iannone

Bien que l'on prévoie une hausse d'une dizaine de degrés d'ici cet après-midi, le MotorLand Aragón est déjà baigné de soleil alors que s'ouvre la journée de courses, les dernières avant que le championnat n'embarque pour une longue tournée outre-mer durant laquelle les titres pourraient être attribués.

En MotoGP, les pilotes Ducati, poursuivants du leader du championnat, ont beau répéter inlassablement qu'ils visent au mieux la deuxième place de la hiérarchie mondiale, ils n'en finissent pas de gagner depuis le début de l'été et viseront assurément un nouveau succès cet après-midi, ce d'autant plus qu'ils ont verrouillé les deux premières places de la grille de départ.

Lire aussi:

En tant que dernière séance préparatoire, le warm-up offrait 20 minutes pour tester de dernières modifications ou valider les solutions expérimentées jusqu'à présent, malgré des conditions de piste qui ne sont pas nécessairement très représentatives de celles avec lesquelles il faudra composer dans quatre heures.

Durant les premières minutes, c'est Andrea Iannone, qualifié cinquième, qui a pris les commandes de la séance avec une Suzuki équipée de deux pneus tendres, après un premier run avorté en medium-soft. Leader en 1'48"508, il a ensuite fortement abaissé sa propre référence pour atteindre les 1'47"888. Un chrono qui lui permettait d'afficher sept dixièmes d'avance sur Marc Márquez et Andrea Dovizioso, deux des prétendants à la victoire les plus attendus pour cet après-midi. Jorge Lorenzo, à cet instant, n'était que neuvième, en 1'49"359.

Lancé dans un long run avec un pneu medium à l'avant et dur à l'arrière, Márquez est parti à la faute dans les dernières minutes de cette séance, sa roue avant se dérobant dans le premier virage de la piste aragonaise. Pas de conséquences majeures pour l'Espagnol, qui a repris le guidon de sa Honda pour la ramener à ses mécaniciens. Bien qu'il ne restait qu'une minute au compte à rebours, le numéro 93 a immédiatement enfourché sa seconde machine pour reprendre la piste, afin de ne pas en rester sur cette mauvaise sensation avant la course.

 

Quelques instants plus tard, Iannone était lui aussi dans le gravier, cette fois au virage 2, alors qu'il venait de reprendre la piste après un passage par les stands et entamait son premier tour lancé. C'était ensuite au tour d'Aleix Espargaró de perdre le contrôle de son Aprilia dans le virage 3.

Malgré l'absence de Iannone dans les derniers instants, personne n'a pu battre son chrono de 1'47"888, qui reste la référence de la matinée. Dovizioso, qui a entamé cette séance en pneus usés soft-soft et a réalisé un long run d'évaluation, s'est hissé à la deuxième place dans son dernier tour, à 0"649 de son ancien coéquipier. Il devance Márquez de 0"081.

Lire aussi :

Vient ensuite Cal Crutchlow, suivi de près par Valentino Rossi, qui se classe dans le top 5 grâce au chrono qu'il a établi dès le début de séance. N'ayant réalisé qu'une seule série de tours, avec un pneu tendre à l'avant et dur à l'arrière, tous deux neufs à l'entame de la séance, Rossi a vu ses performances nettement s'abaisser après avoir enregistré ce temps. Auteur hier de qualifications particulièrement compliquées, le pilote Yamaha testait ce matin des modifications de réglages destinées à apporter plus de grip à l'arrière, problème récurrent de la M1.

Le Docteur devance les Ducati d'Alvaro Bautista, Danilo Petrucci et Jack Miller. Dani Pedrosa est neuvième devant Maverick Viñales, ce dernier ayant signé son meilleur temps dans le dernier tour d'une série ininterrompue. Quant à Jorge Lorenzo, il doit se contenter de la 11e position, après avoir bouclé cette séance équipé d'une monte soft-hard, deux pneus déjà usés lorsqu'il a commencé.

Prochain rendez-vous, la course ! Rendez-vous un peu avant 14h pour la suivre en direct commenté sur Motorsport.com !

Spain Grand Prix d'Aragón - Warm-up
Pos. Pilote Moto Trs Écart
1 Italy Andrea Iannone  Suzuki GSX-RR
8 1'47.888
2 Italy Andrea Dovizioso  Ducati GP18
11 0.649
3 Spain Marc Márquez  Honda RC213V
10 0.730
4 United Kingdom Cal Crutchlow  Honda RC213V
10 0.960
5 Italy Valentino Rossi  Yamaha YZR-M1
11 1.014
6 Spain Álvaro Bautista  Ducati GP17
11 1.051
7 Italy Danilo Petrucci  Ducati GP18
9 1.053
8 Australia Jack Miller  Ducati GP17
10 1.079
9 Spain Dani Pedrosa  Honda RC213V
11 1.212
10 Spain Maverick Viñales  Yamaha YZR-M1
11 1.247
11 Spain Jorge Lorenzo  Ducati GP18
9 1.283
12 Spain Álex Rins  Suzuki GSX-RR
11 1.296
13 Japan Takaaki Nakagami  Honda RC213V
11 1.358
14 France Johann Zarco  Yamaha YZR-M1
10 1.450
15 Czech Republic Karel Abraham  Ducati GP16
10 1.476
16 Spain Aleix Espargaró  Aprilia RS-GP
9 1.557
17 Italy Franco Morbidelli  Honda RC213V
11 1.564
18 United Kingdom Bradley Smith  KTM RC16
11 1.628
19 Malaysia Hafizh Syahrin  Yamaha YZR-M1
10 2.025
20 United Kingdom Scott Redding  Aprilia RS-GP
11 2.281
21 Switzerland Thomas Lüthi  Honda RC213V
11 2.548
22 Belgium Xavier Siméon  Ducati GP17
11 2.888
23 Spain Jordi Torres  Ducati GP16
11 3.370

partages
commentaires
Pol Espargaró opéré avec succès

Article précédent

Pol Espargaró opéré avec succès

Article suivant

Rossi : Le projet de Yamaha ? On ne le connaît pas

Rossi : Le projet de Yamaha ? On ne le connaît pas
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021