MotoGP
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
18 sept.
Événement terminé
25 sept.
Événement terminé
11 oct.
Warm-up dans
11 jours
16 oct.
Prochain événement dans
15 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
22 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
36 jours
13 nov.
Prochain événement dans
43 jours
20 nov.
Prochain événement dans
50 jours

Yamaha rebondit, mais "ce n'est pas suffisant, il faut élever le niveau"

partages
commentaires
Yamaha rebondit, mais "ce n'est pas suffisant, il faut élever le niveau"
Par :

Le patron du programme Yamaha admet ses espoirs et son optimisme après les profonds remaniements opérés depuis un an, cependant la concurrence qui sévit actuellement en MotoGP l'oblige à rester sur ses gardes.

Yamaha ne s'en cache pas, les dernières saisons ont fait plonger les performances des M1 et par la même occasion ouvert la porte à un changement de dynamique au sommet du MotoGP. Fini le duel Honda-Yamaha, c'est Ducati qui s'est installé en position de véritable adversaire d'un clan HRC de plus en plus dominant, alors que la marque d'Iwata glissait au troisième rang et s'y faisait même challenger par Suzuki. La prise de conscience des difficultés que traversait Yamaha était cependant une première étape nécessaire au rebond. Des mesures concrètes ont bientôt suivi et c'est d'elles que naissent aujourd'hui les espoirs de reconquête formulés par la direction de l'équipe.

La décision d'opérer ces changements venait d'un constat d'échec simple, selon Lin Jarvis : "Je pense que cela vient de quatre années de domination de Marc Márquez et Honda. Nous sommes ici pour gagner, et afin de gagner et de battre cette association puissante, nous devons élever notre jeu. C'est simplement la réalité et ces dernières années, depuis 2016, nous avons un peu suivi un mauvais chemin."

Lire aussi :

"Je dirais que ces mouvements positifs chez Yamaha ont véritablement commencé il y a 12 mois", poursuit le patron de Yamaha Motor Racing dans une interview accordée au site officiel du MotoGP. "Début 2019, nous avons changé le directeur de projet au sein de l'entreprise, c'est le premier mouvement que nous ayons fait. Ensuite, nous avons changé la direction générale en septembre. Nous avons donc un nouveau directeur de projet, monsieur Sumi, et un nouveau directeur, monsieur Itoh. Ceci est désormais la deuxième année de ce changement, de cette évolution, de ces nouveaux efforts et de cette nouvelle mission."

Une deuxième année qui apporte une nouvelle phase essentielle, celle d'une M1 évoluée, et notamment autour de son moteur puisque seul le changement de saison permet d'apporter une telle modification sur la machine. "C'est la deuxième génération", résume Lin Jarvis, qui annonce clairement la couleur : "Notre mission est de reconquérir le titre. Ce n'est pas facile, car la concurrence est très, très relevée."

"L'année dernière nous sommes revenus sur le bon chemin et c'est clairement la route à suivre, mais ce n'est pas suffisant. Il faut élever le niveau, être agressif. Il faut être agressif sur l'aspect technique et sur les ressources, avoir les bons pilotes avec soi", poursuit le patron des troupes, pour qui le recrutement de la paire Viñales-Quartararo pour 2021 et 2022 s'inscrit dans cette progression. Attention toutefois, il n'est pas question de se projeter uniquement sur ces échéances en occultant la saison qui s'annonce. "Beaucoup de personnes parlent de 2021, parce que nous avons signé deux jeunes pilotes au sein de l'équipe officielle pour 2021, mais nous avons aussi un solide package pour cette année. Nous avons quatre pilotes formidables dans nos deux équipes, le team Monster et le team Petronas. Et puis nous avons un cinquième pilote cette année car nous avons fait venir Jorge Lorenzo. Son travail est de continuer à développer la moto de 2020 et ensuite, à la mi-saison, il va basculer son attention sur 2021."

Lire aussi :

"Je pense donc que nous avons un groupe fabuleux de pilotes, deux équipes et deux packages formidables. […] Nous sommes donc optimistes, et nous avons de l'espoir", assure Lin Jarvis. "Nous voulons vraiment essayer de gagner cette année, mais nous savons aussi que nous voulons essayer de gagner à nouveau en 2021 et 2022 et au-delà."

Le MotoGP redevient important pour Yamaha

Ces changements opérés par le constructeur paraissent avoir convaincu Maverick Viñales, qui a accepté de s'engager pour deux années de plus avant même d'avoir entamé la pré-saison de ce qui devait déjà être sa quatrième campagne au guidon de la M1. Et Valentino Rossi aussi, bien qu'il ne soit pas dans la même situation contractuelle, a pu observer la nouvelle dynamique mise en place par Iwata.

"Il me semble que depuis l'été dernier certaines choses ont changé chez Yamaha, et maintenant ils travaillent dans la bonne direction et ils s'investissent. De ce point de vue-là c'est positif", notait le pilote italien en marge des tests de Sepang. "Ces dernières années, surtout 2017 et 2018, ont été assez difficiles. L'impression que j'ai c'est que le MotoGP est désormais important pour Yamaha, alors qu'il l'était un peu moins ces deux dernières années, et cela compte. Il faut voir si les résultats sont meilleurs désormais."

"Il est normal qu'il faille un peu de temps", ajoutait Rossi, "mais à mon avis la Yamaha a un très grand potentiel. S'ils mettent le projet MotoGP en priorité, à mon avis le potentiel existe, que ce soit comme personnel ou à tous les autres niveaux. Mais il faut un peu de temps."

KTM vise un top 5 régulier et ne cherchera plus d'excuses

Article précédent

KTM vise un top 5 régulier et ne cherchera plus d'excuses

Article suivant

Oliveira a anticipé son opération pour revenir en forme

Oliveira a anticipé son opération pour revenir en forme
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Valentino Rossi , Maverick Viñales
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa