Zarco "choqué" par la blessure de Márquez mais épaté par sa résilience

Johann Zarco estime que la nouvelle blessure de Marc Márquez fait "mal au cœur" mais il a une pleine confiance en l'esprit "guerrier" de l'Espagnol.

Zarco "choqué" par la blessure de Márquez mais épaté par sa résilience
Charger le lecteur audio

Marc Márquez semble de retour à la case départ. Plus d'un an après sa fracture du bras, l'Espagnol subissait de moins en moins les limites posées par cette blessure : déjà vainqueur au Sachsenring au moins de juin, il s'est battu pour la première place en Aragón et a ajouté deux victoires à son palmarès à Austin puis à Misano. Ces deux courses resteront cependant ses deux dernières de la saison 2021.

Une chute au cours d'une sortie en enduro l'a laissé avec une commotion cérébrale et une diplopie, autrement dit une vision double, un mal qui l'avait déjà touché et avait failli briser sa carrière en 2011. La gravité de cette nouvelle blessure n'est pas encore connue mais Johann Zarco est convaincu que Márquez saura s'en relever. Une nouvelle fois.

"C'est choquant, parce qu'on va dire qu'il a vraiment encore eu un gros coup", a confié le Français, ne cachant pas son admiration face à la ténacité d'esprit du sextuple Champion du MotoGP : "Pour moi, ça fait encore plus de lui un guerrier : il revient, il gagne, il se fait mal à nouveau. Ça ne doit pas être simple à vivre."

"C'est vraiment signe d'un caractère de tueur. Qu'est-ce qu'il faut être fort au niveau caractère pour encaisser encore ça ! Et il va revenir. Mais c'est assez choquant : au moment où il remonte et où il gagne deux courses d'affilée, bim, il reprend un coup. Ça fait mal au cœur. Ça fait un adversaire de moins et ce n'est pas l'un des moindres, mais c'est chiant."

Marc Márquez après sa victoire à Misano

Marc Márquez après sa victoire à Misano

Zarco estime que "pour beaucoup", la fracture au bras et ses très sérieuses complications auraient déjà été une montagne trop importante à gravir. Le pilote Pramac est particulièrement impressionné par la faculté que Márquez a eue à retrouver un bon niveau et par la façon dont il a fait évoluer son style de pilotage pour l'adapter à ses faiblesses.

"Quand il revient et gagne à nouveau, tu te dis que c'est grâce à ce caractère qu'il repousse ses limites. Mais je ne sais pas dire où est la limite. Il a ce caractère qui est trop fort. Il est encore limité dans les virages à droite et il a progressé à gauche. C'est là qu'il est fantastique. À Misano, il va plus vite qu'avant dans les virages à gauche. Il a perdu 40% à droite, donc il a récupéré 30% à gauche. Alors qu'à gauche, il était déjà plus rapide que tout le monde ! C'est là qu'il est incroyable, pour ça."

"Et à mon avis, il va tenter de revenir. Ces longues pauses te donnent encore plus d'envie [mais] après cette envie, tu peux reprendre une grosse chute. Même s'il n'a rien a prouver : c'est juste en lui, il a besoin de ça. Le haut niveau est sa drogue."

Comme de nombreux pilotes du MotoGP, Johann Zarco a subi des blessures dans sa carrière mais n'a pas traversé d'épreuves aussi fortes que Marc Márquez. Quand il a connu des difficultés d'une autre nature avec KTM en 2019, il a certes songé à rejoindre d'autres catégories mais n'a jamais renoncé à briller en MotoGP, où il n'a pas encore trouvé le succès.

"Touchons du bois : au niveau du corps, pour l'instant j'ai eu moins de pépins. Donc non, je n'ai pas encore vécu ça. Les difficultés que j'ai eues étaient différentes. Ce rêve de titre, ou de performance de pouvoir dominer une catégorie, je ne l'ai pas eu dans cette catégorie reine. Donc au fond de moi, il y a quelque chose... pas vraiment d'inachevé, mais à aller chercher. Ce n'est pas un sentiment d'inachevé, c'est plus qu'il y a encore quelque chose à aller chercher."

Lire aussi :

partages
commentaires
Les pilotes émus de voir leur "idole" Rossi arrêter
Article précédent

Les pilotes émus de voir leur "idole" Rossi arrêter

Article suivant

Danilo Petrucci salué par ses pairs : "Un bosseur, un vrai compétiteur"

Danilo Petrucci salué par ses pairs : "Un bosseur, un vrai compétiteur"
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021