L'Audi LMDh allait débuter les tests quand le projet a été abandonné

Audi était "prêt" à commencer les essais avec son prototype LMDh lorsque la décision a été prise d'abandonner son retour au plus haut niveau de l'Endurance.

Audi LMDh

Audi devait participer à la fois au Championnat du monde d'Endurance de la FIA et au Championnat IMSA WeatherTech SportsCar l'année prochaine après s'être engagé dans la nouvelle et économique formule du LMDh fin 2020.

Le constructeur avait déjà fait appel aux stars du DTM René Rast et Nico Müller pour mener le développement du projet, tandis qu'un accord avait également été conclu avec WRT, partenaire de longue date en GT, pour devenir son équipe d'usine officielle, bien que cela n'ait jamais été officiellement annoncé.

La voiture était développée en parallèle avec Porsche autour du châssis LMP2 nouvelle génération de Multimatic et les deux marques du groupe Volkswagen allaient également utiliser le même moteur V8 bi-turbo ainsi que le même système hybride spécifique. Mais alors que Porsche est devenu le premier constructeur à étrenner son LMDh à la mi-janvier, Audi a rapidement mis fin au programme qui lui aurait permis d'ajouter à ses 13 victoires aux 24 Heures du Mans.

Au départ, Audi s'est contenté de dire que le projet avait été "mis en pause" pour lui permettre de déployer ses moyens ailleurs, et la confirmation de la mise au placard du programme n'est arrivée qu'en août, lorsque son intention de rejoindre la Formule 1 en 2026 a été officialisée.

Il apparaît aujourd'hui qu'Audi était à un stade tellement avancé avec la successeur de la R18 que le proto aurait sans doute eu le temps d'effectuer son premier test si la décision d'abandonner le projet avait été prise quelques semaines plus tard.

"Au final, la voiture était prête à rouler", a révélé Müller à Motorsport.com. "Nous avons beaucoup travaillé en simulateur, tout était prêt pour passer aux véritables essais sur circuit. Elle avait été développée en collaboration avec Porsche ; ce n'est pas un secret qu'ils partageaient la même plateforme avec Multimatic. Est-ce que j'aurais aimé la piloter ? C'était très proche, mais la décision a été prise quelques semaines trop tôt."

Porsche LMDh

Porsche LMDh

Chris Reinke, le responsable des compétitions clients d'Audi, a déclaré que les deux marques étaient presque au coude-à-coude en ce qui concerne l'avancement de leurs voitures au début de l'année, laissant également entendre que l'Audi LMDh était très proche de son premier essai sur piste.

"Nous étions évidemment en partenariat avec Porsche pour le développement de la voiture et il est donc possible de savoir où en était Porsche ; le statut de la voiture est accessible au public", a déclaré Reinke, qui a précédemment dirigé le programme LMP1 d'Audi, à Motorsport.com. "En interne, chez Audi, il a été décidé de se concentrer sur la Formule 1 et donc pour tous ceux qui avaient peut-être un lien émotionnel ou un engagement envers le LMDh, cette opportunité a été abrégée."

Audi a couru pour la dernière fois en WEC pendant l'apogée de l'ère LMP1 de la discipline en 2016, avec la R18 à moteur diesel. Sa décision d'annuler son programme LMDh a conduit Muller à rejoindre l'équipe Hypercar de Peugeot, tandis que Rast et WRT ont quitté le navire pour la marque allemande rivale BMW.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Ferrari révèle utiliser deux 499P depuis presque le début des tests
Article suivant La Ferrari 499P ou le choix d'un ADN 100% issu du Cheval cabré

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France