Confiance chez Citroën avant le Rallye de Suède

partages
commentaires
Confiance chez Citroën avant le Rallye de Suède
Par :
9 févr. 2019 à 17:21

Après une première sortie réussie au Rallye Monte-Carlo, le duo Sébastien Ogier-Citroën s'apprête à affronter la Suède, où Esapekka Lappi souhaitera oublier ses soucis de la première manche.

Si l'écurie française ne s'est imposée qu'une seule fois en Suède dans toute son histoire (lorsque Sébastien Loeb est devenu le premier vainqueur non Scandinave, en 2004), la C3 WRC de Craig Breen a terminé l'épreuve au deuxième rang en 2018, derrière la Hyundai de Thierry Neuville.

De quoi permettre au directeur Pierre Budar mais aussi à l'ensemble de l'équipe Citroën d'attaquer cette deuxième manche du championnat le couteau entre les dents, mais avec toutefois la prudence que le seul rallye neige du WRC impose.

Lire aussi :

"Après notre entame de saison réussie au Monte-Carlo, nous avons évidemment à cœur de poursuivre sur notre lancée et briguer le podium sur cette épreuve que nous avions terminé au deuxième rang l’an dernier. Mais nous savons très bien que le défi s’annonce encore de taille, et la course, à nouveau âprement disputée."

Les deux pilotes de l'équipe, Sébastien Ogier et Esapekka Lappi, se sont rendus en Suède la semaine dernière afin de procéder comme beaucoup d'autres écuries à des essais, destinés à apprivoiser les conditions particulières d'un rallye hivernal, et aussi leurs machines, avec lesquelles ils vont se présenter pour la deuxième fois au départ.

"C’est un terrain où la confiance derrière le volant prévaut, c’est pourquoi quatre jours d’essais durant, nous avons tâché de mettre Sébastien et Esapekka dans les meilleures dispositions possibles. En s’élançant premier, Sébastien n’aura a priori pas la partie facile, mais on connaît son talent et sa persévérance. Esapekka devrait quant à lui bénéficier d’un ordre de départ plus favorable et avec la vitesse dont il a fait preuve sur l’édition passée, il aura clairement une belle carte à jouer."

Les conditions auront leur rôle à jouer

Vainqueur de l'épreuve inaugurale du calendrier, Sébastien Ogier arrive donc en Suède en qualité de leader du championnat, ce qui lui confère le désavantage de faire la trace le premier jour. Une difficulté qui s'était avérée difficile à surmonter l'an dernier, mais le Gapençais continue d'espérer le meilleur.

"J’espère que les conditions seront au rendez-vous pour que l’on se fasse plaisir, même si j’ai conscience que faire la trace y est souvent très handicapant, en raison de l’épaisseur de neige recouvrant la glace. Il faudra voir également comment va évoluer le terrain sur les deuxièmes passages, mais je crains qu’avec la couche de glace présente actuellement, la terre apparaisse rapidement", explique Ogier.

Esapekka Lappi se fait écho aux commentaires de son équipier sextuple Champion du monde, pensant que la glace ne tiendra pas longtemps sous les multiples passages des WRC. Une donne à gérer, tout en essayant de profiter de la position avantageuse sur la route dont il dispose suite à ses mésaventures connues au Monte-Carlo.

"Si les conditions restent telles que nous les avons eu cette semaine en essais, la couche de glace est si fine qu’elle devrait rapidement laisser place à de la terre, ce qui imposera sur les deuxièmes passages de bien gérer ses clous. En tout cas, notre position en piste est bonne, puis c’est un terrain rapide que j’aime beaucoup et j’ai le sentiment que nous avons bien travaillé en tests."

Article suivant
Todt propose des rallyes sur plusieurs pays pour sauver les manches européennes

Article précédent

Todt propose des rallyes sur plusieurs pays pour sauver les manches européennes

Article suivant

Le Rallye de Suède rassure les pilotes sur les conditions

Le Rallye de Suède rassure les pilotes sur les conditions
Charger les commentaires