WRC Rallye de l'Acropole

Pas de retour de Sordo avant le Rallye de l'Acropole

Selon Dani Sordo, il va falloir patienter jusqu'au mois de septembre pour le voir de nouveau à l'œuvre au volant de la troisième voiture alignée par Hyundai.

Dani Sordo, Candido Carrera, Hyundai World Rally Team Hyundai i20 N Rally1

Les supporters de Dani Sordo vont devoir patienter avant de voir le pilote espagnol remonter à bord de la Hyundai i20N en WRC. Celui qui a terminé troisième de la dernière manche disputée en Sardaigne vient en effet d'indiquer qu'il participerait au moins à encore quatre épreuves cette saison, dont la première en Grèce, à l'occasion du Rallye de l'Acropole prévu du 8 au 11 septembre prochains.

Son coéquipier Oliver Solberg, qui a pris part aux trois premières manches de l'année (avec comme meilleur résultat une sixième place au Rallye de Suède en février) et avec qui il partage le volant de la troisième Hyundai, devrait quant à lui se tailler la part du lion et participer ainsi à la majorité des épreuves restantes en 2022.

Sordo a jusqu'ici brillé à chaque fois qu'il a repris du service au profit du constructeur sud-coréen, affichant une remarquable régularité qui l'a vu finir dans le top 3 lors des deux rallyes qu'il a disputés jusqu'à présent, au Portugal puis en Sardaigne (à chaque fois à la troisième place).

L'Espagnol a ainsi partagé le podium sur l'île italienne avec son coéquipier victorieux Ott Tänak, permettant à la marque asiatique de se rapprocher sensiblement de Toyota au championnat des constructeurs, à 39 longueurs.

Hyundai face à un choix cornélien

Autant dire que sa contribution, notamment sur le plan comptable, est appréciée chez Hyundai, même si au sein de l'équipe on se retrouve face à un véritable dilemme quant à la répartition des futures épreuves cette saison : est-il préférable de jouer le court terme et donc de privilégier le titre chez les constructeurs en continuant d'aligner Sordo sur une base régulière, ou bien viser plus loin en favorisant le jeune Solberg, 20 ans, encore relativement inexpérimenté mais qui s'annonce comme l'une des futures pépites de la discipline ?

Il semblerait donc que Hyundai penche plutôt pour la seconde option, souhaitant probablement faire monter Solberg en expérience, comme Toyota avait su le faire en 2020 en alignant Kalle Rovanperä, une tactique qui avec du recul s'avère payante compte tenu des résultats affichés cette saison par le Finlandais, qui caracole en tête du championnat avec déjà trois victoires.

Par ailleurs, il est également vrai que si Sordo a fait le boulot lors de ses deux participations jusqu'ici cette année, celui-ci a pu grandement bénéficier d'une position pour le moins avantageuse dans l'ordre des départs, du fait de son classement éloigné au championnat suite à ses absences sur les trois premières manches de l'année.

Mais l'Espagnol pourrait bien connaître le revers de la médaille suite à ces récents bons résultats, qui l'ont fait très rapidement progresser au général en seulement deux courses, avec d'abord une entrée dans le top 10 (après le Portugal), puis une arrivée au septième rang (après la Sardaigne).

D'autres performances de ce calibre sont donc loin d'être acquises à l'avenir pour l'Espagnol si celui-ci se retrouve dans une position plus avancée dans l'ordre des départs, même si dans l'absolu ses podiums ont fait le plus grand bien à l'équipe, qui malgré sa première victoire de l'année il y a deux semaines peine encore à résoudre les problèmes de fiabilité de sa i20N.

"C'est un résultat très motivant pour toute l'équipe, et je suis très heureux pour elle d'avoir obtenu un deuxième podium", a ainsi déclaré Sordo. "Je suis ici avec l'objectif de marquer le plus de points possibles, et de ce fait soutenir l'équipe dans sa bataille pour le titre. La victoire d'Ott [Tänak] et ma troisième place nous ont permis de réduire l'écart [avec Toyota], ce qui était l'objectif du week-end [en Sardaigne]."

Sordo a décroché deux podiums en autant de participations jusqu'ici cette saison.

Sordo a décroché deux podiums en autant de participations jusqu'ici cette saison.

Reste que Solberg va prendre le relais lors de la prochaine échéance du championnat, le dernier week-end de juin au Kenya, et que c'est bien le Norvégien qui rempilera par la suite en Estonie mi-juillet.

Celui-ci devrait donc même conserver le volant de la troisième Hyundai tout le mois d'août, à l'occasion des Rallyes de Finlande et de Belgique, ce qui renverrait donc le retour de Sordo à la compétition à septembre et au Rallye de l'Acropole. "[Je reviendrai] Après l'été, je suis en vacances tout de suite", reprend l'Ibère.

"Après deux rallyes, je dois me reposer [rires]. J'ai 40 ans à présent, vous savez. Mon prochain rallye sera à l'Acropole, en Grèce. Je vais attendre jusque-là. Il est du ressort de l'équipe d'avoir une préparation correcte, et nous essayons de reprendre des points avec Ott et Thierry [Neuville] au championnat des pilotes. Je veux voir mon équipe aller de l'avant."

Chez Toyota, Esapekka Lappi devrait faire son retour à bord de la troisième GR Yaris en Estonie, alors que Sébastien Ogier va reprendre du service au Kenya à la fin du mois, sur une épreuve où il s'était imposé l'an passé.

Le constructeur japonais doit d'ailleurs encore confirmer le programme du Gapençais pour le reste de la saison, alors que ce dernier a confié à l'issue de sa première participation aux 24 Heures du Mans (où il a terminé neuvième de la catégorie LMP2) ne pas prévoir d'autres engagements en Endurance cette année.

Si tel est le cas, l'octuple Champion du monde des rallyes sera alors disponible pour participer lui aussi au Rallye de l'Acropole ainsi que pour le tomber de rideau de la saison, au Japon en novembre. En attendant, il sera rejoint au Kenya par son compatriote Sébastien Loeb : l'Alsacien roulera sous les couleurs de M-Sport pour la troisième fois cette saison et évoluera aux côtés de Craig Breen, Adrien Fourmaux, Gus Greensmith et du pilote privé Jourdan Serderidis.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent La Sardaigne, un coup d'arrêt pour Toyota
Article suivant Le Kenya, l'autre épreuve d'endurance qu'Ogier va devoir affronter

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France