Vainqueur en Nouvelle-Zélande, Rovanperä est Champion du monde !

Kalle Rovanperä vient d'être sacré Champion du monde des Rallyes 2022 à la suite de sa victoire au Rallye de Nouvelle-Zélande devant Sébastien Ogier et Ott Tänak.

Vainqueur en Nouvelle-Zélande, Rovanperä est Champion du monde !
Charger le lecteur audio

La troisième tentative aura finalement été la bonne ! Après le Rallye d'Ypres et le Rallye de l'Acropole où il n'était pas parvenu à concrétiser, Kalle Rovanperä a fini par décrocher le titre en Nouvelle-Zélande ce dimanche. Un formidable dénouement pour le Finlandais, qui devient ainsi le plus jeune Champion du monde WRC, battant le précédent record détenu depuis 1995 par Colin McRae, qui avait été sacré à 27 ans. 

Le hasard fait parfois bien les choses, aussi c'est le week-end de son anniversaire que le pilote Toyota sera parvenu à ses fins, lui qui a fêté ses 22 ans pas plus tard qu'hier. Un cadeau arrivé avec 24 heures de retard certes, mais qui suffit à combler de joie l'intéressé après une manche rondement menée qui a débouché sur son sixième succès de la saison.

Une victoire qui a mis du temps à se dessiner du fait de sa position d'ouvreur lors de la première étape. On a alors bien cru que le sacre allait encore une fois être repoussé lorsque Ott Tänak a bouclé la journée du vendredi en tête du rallye. Mais quelques indices laissaient déjà supposer que Rovanperä allait enfin redresser la barre après trois dernières épreuves brouillonnes, à commencer par le faible écart qui le séparait alors de la tête de course.

Car avec à peine plus de sept secondes de retard vendredi soir, tous les espoirs étaient encore permis pour le Finlandais, qui est parti à l'attaque dès le lendemain, profitant d'une position plus avantageuse dans l'ordre des départs. Déchaîné, celui-ci s'est alors fendu de trois scratchs et a profité des pénalités infligées à Tänak pour avoir dépassé, par deux fois, la limite de puissance autorisée pour le boost hybride, pour s'emparer des commandes de l'épreuve et ne plus les lâcher.

Ogier assure le doublé pour Toyota

Couvert par Sébastien Ogier en deuxième position, le Champion du monde 2022 a dès lors eu les coudées franches pour s'imposer avec panache et notamment le gain de la Power Stage alors qu'il pouvait très bien se contenter d'assurer le coup compte tenu des conditions météo pluvieuses qui ont sévi tout au long du week-end. Des conditions qui ont d'ailleurs piéger bon nombres de pilotes, à commencer par Craig Breen, parti à la faute dans le même virage que Colin McRae en 2002 lors de la première étape.

Dommage pour l'Irlandais, qui s'est pourtant montré tranchant sur tout le reste de l'épreuve, signant notamment deux scratchs samedi. Les autres pilotes ayant été contraints à l'abandon ont cependant eu moins de chance. Aucun d'entre eux n'a en effet réussi à repartir, à l'instar d'un Elfyn Evans éphémère leader au début de la deuxième étape mais qui a payé cher une erreur dans l'ES9. Le Gallois n'a en effet pas pu repartir après avoir tapé un talus et causé des dégâts rédhibitoires à son arceau de sécurité.

Gus Greensmith peut également se mordre les doigts. L'Anglais avait en effet le rythme nécessaire pour obtenir un résultat de choix en Nouvelle-Zélande, mais est parti à la faute dans l'ES9, causant là aussi d'importants dommages sur sa Ford Puma. Et que dire de Takamoto Katsuta, victime de son premier abandon de la saison (son premier depuis le Rallye de Catalogne 2021 !). Le Japonais a perdu le contrôle de sa Toyota dans un gauche rapide de l'ES12 pour finir en contrebas de la route et n'a pas non plus été en capacité de repartir ce dimanche.

 

À l'arrivée, Tänak complète le podium en troisième position, pris en sandwich entre le doublé des pilotes Toyota et ses deux coéquipiers chez Hyundai. Thierry Neuville termine ainsi à la quatrième place après avoir souffert d'un problème de boîte de vitesses au cours de la deuxième étape. Oliver Solberg signe quant à lui un nouveau top 5, son deuxième cette saison après sa quatrième place décrochée en Belgique il y a un peu plus d'un mois, ce malgré quelques ratés moteur qui ont pu provoquer quelques craintes hier pour le Suédois.

La sixième place revient quant à elle à Hayden Paddon. Le régional de l'étape s'impose donc en WRC2 à domicile devant le pilote privé Lorenzo Bertelli. Ce dernier est le mieux classé chez M-Sport et devance Kajetan Kajetanowicz et les Néo-Zélandais Shane van Gisbergen et Harry Bates, qui complètent le top 10 au classement général.

La prochaine manche, la 12e de la saison, aura lieu au Rallye de Catalogne, du 20 au 23 octobre prochains.

Lire aussi :

Scratchs de la 3ème étape

ES14 : Finland K. Rovanperä

ES15 : Estonia O. Tänak

ES16 : France S. Ogier

ES17 : Finland K. Rovanperä

New Zealand Rallye de Nouvelle-Zélande - Classement à l'issue de l'ES17

partages
commentaires
ES14 à 16 - Rovanperä à une spéciale du titre
Article précédent

ES14 à 16 - Rovanperä à une spéciale du titre

Article suivant

Championnat - Rovanperä sacré deux rallyes avant la fin !

Championnat - Rovanperä sacré deux rallyes avant la fin !