WRC Rallye de l'Acropole

Les espoirs de Tänak s'envolent avec un problème mécanique

Un problème de pompe à eau a réduit à néant les espoirs de podium d'Ott Tänak au Rallye de l'Acropole, alors que son coéquipier Pierre-Louis Loubet a dû abandonner.

Ott Tänak, M-Sport Ford World Rally Team

Après la Super Spéciale d'ouverture et la première boucle de deux chronos disputée ce matin, Ott Tänak occupait la quatrième position du Rallye de l'Acropole, à 8"3 du leader Thierry Neuville. Seulement, sa course a subi un coup d'arrêt pendant le changement de pneus réglementé qui y a fait suite.

L'Estonien et son copilote Martin Järveoja n'ont pu quitter la zone à l'heure prévue, obligés de se retrousser les manches pour tenter de réparer un problème de pompe à eau sur leur Ford Puma. La panne a été résolue, mais les efforts fournis laissent des traces : l'équipage M-Sport a quitté la zone avec 22 minutes de retard, ce qui lui vaut une pénalité de 3 minutes et 40 secondes. S'ils sont toujours en course, ils vont dégringoler au classement.

Une fois reparti, Tänak n'a pu disputer l'ES4, celle-ci ayant été suspendue après le passage du groupe de WRC encore dans les bons temps de pointage, pour des raisons de sécurité dues à la présence de spectateurs dans des zones dangereuses. Sébastien Ogier venait d'en signer le meilleur temps pour revenir à la deuxième place du classement général, à 2"4 de Neuville.

Chez M-Sport, la matinée avait déjà été très compliquée puisque Pierre-Louis Loubet n'a même pas pu prendre le départ de la première spéciale du jour. Bloqués par un problème technique, le Français et son copilote Nicolas Gilsoul sont restés au bord de la route, sans parvenir à relancer leur Puma.

Pierre-Louis Loubet n'a pu disputer que la Super Spéciale de jeudi soir.

Pierre-Louis Loubet n'a pu disputer que la Super Spéciale de jeudi soir.

Cette première partie de journée en Grèce s'est déroulée dans des conditions chaudes et désormais sans pluie. Kalle Rovanperä a remporté la deuxième spéciale de la matinée, Pissia, encore assez humide, tandis qu'il a payé le prix du balayage dans Loutraki. Seule spéciale à être parcourue deux fois aujourd'hui, elle a vu Neuville puis Ogier s'imposer au scratch. Le champion en titre a donc glissé au troisième rang, à 5"8 du Belge désormais, avec un net avantage sur les autres WRC.

Esapekka Lappi (Hyundai) partage la quatrième place avec Elfyn Evans (Toyota), à 15"6 du leader, cependant il a dû s'arrêter en liaison pour réparer une fuite de radiateur, avant de se lancer dans l'ES5 (Livadia, 21,03 km), qui partira à 14h22 heure française. Ce sera l'avant-dernier chrono de cette journée.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Discussions ouvertes pour un retour de Subaru en WRC
Article suivant Neuville tient tête à Ogier pendant la première étape en Grèce

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France