Réactions
Dakar Dakar

La victoire, "petite compensation" pour un Loeb encore malmené

Victime d'une avarie mécanique lors des ultimes kilomètres de la quatrième étape du Dakar 2023, Sébastien Loeb peine à savourer sa victoire.

Malgré de bons débuts avec le deuxième chrono lors de la première étape du Dakar 2023, Sébastien Loeb a rapidement déchanté en subissant plusieurs problèmes techniques au cours des deux journées suivantes. Et même lorsque le Français brille, ce qui a été le cas ce mercredi pour la quatrième étape, la malchance n'est jamais bien loin.

Leader avec plusieurs minutes d'avance sur son poursuivant le plus proche, Stéphane Peterhansel, dans le sprint final, Loeb a perdu une bonne partie de son avantage après avoir été privé de direction assistée mais est tout de même parvenu à conserver un matelas de 13 secondes sur son compatriote à l'arrivée.

"On a essayé d'attaquer très fort dans cette étape, on a donné le maximum tout le temps et on a perdu la direction assistée à 20 km de l'arrivée. On a du finir l'étape au ralenti", a commenté le pilote du BRX #201, qui n'a pas mâché ses mots par la suite, même s'il concède que cette victoire "fait du bien au moral".

"Je pense que l’on perd tout ce que l’on avait gagné auparavant, je ne connais pas les temps mais au moins cinq à dix minutes. J'étais complètement garé ! Je n’ai plus de direction assistée, je n'ai plus de bras, je n'ai plus rien. On n'a plus d'alternateur donc il ne faut pas que l'on traîne parce que [la voiture] va s'arrêter. J'ai vu que l'on fait quand même le meilleur temps, mais putain (sic), c'est chiant de faire 20 km comme ça, à la fin. C'est frustrant."

 

En dépit de cette victoire d'étape, la 17e de sa carrière sur le Dakar, Loeb accuse aujourd'hui plus d'une heure et demie de retard sur le leader Nasser Al-Attiyah. Se sachant hors-course pour la victoire finale, Loeb continue de garder la tête dans le guidon en espérant que ses adversaires connaissent à leur tour de gros pépins.

"[Il faut] attaquer en espérant que les autres aient des problèmes un jour aussi, que ce ne soit pas que pour moi, mais ça fait trois jours de suite que ce n’est que pour moi", a répondu le Français, interrogé sur ses objectifs pour la suite de la compétition. "C'est comme ça. On ne peut pas faire une spéciale sans problèmes. C'est chiant, on était près de la fin et tout est parti en couille (sic). On a failli partir en tonneau plusieurs fois, on est parti en tête à queue parce que je n'arrivais plus à tourner le volant. La victoire [aujourd'hui], c'est une petite compensation."

Le boxeur Peterhansel se bat contre les dunes

#204 Team Audi Sport Audi : Stephane Peterhansel, Edouard Boulanger

Stephane Peterhansel et Édouard Boulanger (#204 Team Audi Sport Audi)

Derrière son compatriote, Stéphane Peterhansel s'est donc contenté de la deuxième place au classement du jour, non sans mal puisque la boucle de 425 km autour de Haïl a malmené les pilotes et les mécaniques.

"Pour faire un temps, il faut se faire mal, c’est un peu comme un combat de boxe", a expliqué le pilote Audi. "On saute sur les herbes à chameaux, on tape dans les dunettes, et si on ne fait pas ça, on ne fait pas de temps. Pour le corps, c’est un peu moyen. Je pense que le métier de boxeur est peut-être un peu meilleur que celui de pilote de rallye-raid !"

"On ne peut pas faire de miracles, on a de bonnes suspensions mais on va jusqu'à la limite de ce qu'elles peuvent absorber et, forcément, on prend beaucoup d’impacts. Mais ça va, rien de très violent. Tous les impacts que nous avons pris, nous les avons contrôlés et nous les avons voulus. Donc nous ne nous sommes pas fait surprendre."

Au classement général, Peterhansel est également parvenu à reprendre un peu de temps sur Al-Attiyah et pointe à 18 minutes du Qatari. Entre eux, Yazeed Al-Rajhi n'a plus qu'une trentaine de secondes de marge sur le Français.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Autos, Étape 4 - Loeb vient à bout de Peterhansel pour un doublé français
Article suivant Les Audi auront 11 ch de plus pour la suite du Dakar

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France