Alonso : Plusieurs équipes joueront le titre dans quelques années

Fernando Alonso estime qu'il faudra patienter "deux ou trois ans" après l'introduction du nouveau Règlement Technique de la Formule 1 pour voir plusieurs équipes lutter pour l'obtention du titre mondial.

Alonso : Plusieurs équipes joueront le titre dans quelques années

La saison 2021 du Championnat du monde de Formule 1 débute à peine mais les écuries ont d'ores et déjà le regard tourné vers l'an prochain : en 2022, la catégorie reine introduira un tout nouveau Règlement Technique, dont de nouveaux pneumatiques 18 pouces. Ces nouvelles règles ont été pensées pour améliorer la qualité du spectacle en piste en permettant théoriquement aux monoplaces de se suivre de plus près dans les virages.

Et si l'on se base sur les précédentes refontes de la réglementation, il y a fort à parier que la saison 2022 perturbera la hiérarchie actuelle et permettra à des structures autrefois en difficulté de se rapprocher de la tête du classement. Un point qui a incité Fernando Alonso à faire son come-back en Formule 1 au sein de l'écurie Alpine après deux ans d'absence, comme il l'avait indiqué lors de l'annonce de son retour.

Cependant, le discours du pilote espagnol a légèrement changé lorsque Motorsport.com a évoqué les règles aéro de 2021. En lui demandant si l'impact de la modification mineure du fond plat sur la hiérarchie l'encourageait à penser que plusieurs équipes pourraient se battre pour le titre l'année prochaine, lorsque de plus profonds changements arriveront, Alonso a indiqué qu'il était "difficile de le savoir".

"Je pense qu'il y a toujours une équipe qui obtient quelque chose de plus quand il y a une nouvelle réglementation, qui interprète les règles un peu différemment et obtient peut-être un avantage", a-t-il poursuivi. "Espérons qu'après deux ou trois ans, cette nouvelle réglementation qui va arriver en 2022 permettra des batailles très serrées entre de nombreuses équipes et sera meilleure pour l'avenir."

Lire aussi :

"Je ne sais pas si cela viendra en 2022, mais c'est sûr que ça viendra, cette compétition serrée, car je pense que toutes les réglementations sont faites pour couvrir autant d'astuces que possible et standardiser pour tout le monde les pièces influençant les performances des voitures, ainsi qu'essayer d'avoir une meilleure compétition, plus serrée."

Bien que le peloton se soit considérablement resserré depuis la fin de l'année 2020, les premières places sont toujours trustées par les mêmes Mercedes et Red Bull depuis le début de l'année. Au terme des quatre premiers Grands Prix, Lewis Hamilton compte trois victoires contre une pour Max Verstappen. Cela ne surprend pas Alonso toutefois, qui a comparé la saison 2021 à une "année de préparation".

"Avec le recul, oui, 2021 est une année de préparation, aucun doute là-dessus", a déclaré le double Champion du monde. "Je pense qu'après le report de la réglementation 2021 à 2022, tout le monde sur la grille a compris et accepté que 2021 était une année de préparation, une saison post-COVID avec des voitures plus ou moins similaires à l'an dernier. Et c'est une saison pour tester les choses comme les courses sprint. C'est une saison test, d'une certaine manière, pour beaucoup de choses. Attendons et espérons que 2022 ne soit pas une continuation mais une révolution – c'est ce que nous voudrons."

L'intégralité de l'interview de Fernando Alonso pour Motorsport.com ainsi que de nombreux autres articles exclusifs sont à retrouver dans notre section Prime.

partages
commentaires

Voir aussi :

Red Bull s'est éloigné de Hülkenberg après la victoire de Pérez

Article précédent

Red Bull s'est éloigné de Hülkenberg après la victoire de Pérez

Article suivant

Les indices sur la hiérarchie attendue à Monaco

Les indices sur la hiérarchie attendue à Monaco
Charger les commentaires
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021
Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez Prime

Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez

À Monaco, Sergio Pérez a réalisé sa meilleure course depuis qu'il a rejoint Red Bull en s'élançant de la neuvième place sur la grille pour atteindre la quatrième position sous le drapeau à damier.

Formule 1
31 mai 2021