Alonso veut rester en F1 car il se sent "meilleur que les autres"

Ne parlez pas de retraite à Fernando Alonso : l'Espagnol dit se sentir "meilleur que les autres" et n'arrêtera que s'il se fait battre sur les "capacités pures".

Fernando Alonso, Alpine

Après avoir connu une parenthèse de deux ans pour découvrir d'autres catégories du sport automobile (comme l'Endurance ou le Dakar), Fernando Alonso retrouvait la Formule 1 l'an dernier, en signant son retour chez Alpine. Un comeback plutôt réussi, puisque l'Espagnol est parvenu à décrocher son premier podium depuis le Grand Prix de Hongrie 2014 au Qatar. En revanche, sa saison 2022 ne se passe pas du tout comme prévu.

Le quadragénaire est le pilote le plus expérimenté de la grille, et malgré la malchance actuelle, son envie de piloter dans la catégorie reine demeure intacte. En amont du Grand Prix d'Australie, Alonso avait déjà déclaré vouloir piloter "deux ou trois ans de plus" en F1. Mais le samedi de ce week-end-là, la fiabilité de son Alpine le lâchait et ruinait ses espoirs de pole, alors qu'il réalisait un tour sensationnel en Q3. Il y a deux semaines, à Imola, Alonso poursuivait sa série noire en voyant Mick Schumacher le percuter au départ, entraînant son abandon quelques tours plus tard.

Mais le double Champion du monde veut rassurer ses fans : son début de saison décevant ne le fera pas revenir sur son engagement dans la discipline. "Je me sens meilleur que les autres", exprime Alonso. "Quand quelqu'un arrivera et qu'il me battra sur mes capacités pures, et que je verrai que je ne suis plus aussi bon sur mes départs, pour préparer la voiture ou que l'autre côté du garage est plus rapide d'une seconde et que je ne peux pas le rattraper, peut-être que je lèverai la main pour dire : 'Il est temps pour moi de penser à autre chose'. Mais pour le moment, je ressens l'inverse. J'adore courir."

Fernando Alonso, Alpine A522

Fernando Alonso, Alpine A522

Depuis le début de la saison, Alonso n'a marqué que deux petits points, tandis que son coéquipier Esteban Ocon en compte dix fois plus. Un bilan jugé "douloureux" par le principal concerné, qui estime qu'il devrait compter "25 ou 30 points" cette saison si la malchance l'avait épargné. De l'autre côté du garage, Ocon ne se pose pas la question de rester ou pas : le Français de 25 ans est lié à l'écurie jusqu'en 2024.

Alpine possède également une pépite dans ses rangs, en qualité de pilote de réserve. L'Australien Oscar Piastri, 21 ans, a remporté trois titres en autant de saisons, et passe sa saison 2022 à éplucher les données et à rouler dans le simulateur, en attendant qu'un baquet se libère. L'écurie a d'ailleurs déclaré il y a quelques jours qu'elle serait ouverte à un prêt de son pilote pour lui permettre de faire ses premiers pas en tant que titulaire en F1. Concernant Alonso, l'Espagnol déclare que les discussions sur son avenir commenceront "probablement cet été".

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Pourquoi Nicholas Latifi n'y arrive pas cette année
Article suivant AlphaTauri en retard sur ses adversaires du milieu de grille

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France