Formule 1 GP d'Espagne

Bearman veut rester à l'écart des spéculations pour 2025 : "C'est malsain"

Évoqué chez Haas en 2025 après une pige concluante avec la Ferrari en début de saison, Oliver Bearman préfère rester concentré sur le présent, alors qu'il vient de disputer les EL1 à Barcelone avec la structure américaine.

Oliver Bearman, Haas F1 Team

Oliver Bearman, Haas F1 Team

Photo de: Simon Galloway / Motorsport Images

Membre de la Ferrari Academy, Oliver Bearman a vu sa cote exploser lorsqu'il a été appelé en dernière minute par la Scuderia pour remplacer Carlos Sainz – opéré d'une appendicite -, lors du Grand Prix d'Arabie Saoudite. Sur un circuit réputé difficile, le jeune Britannique a marqué les points de la septième place pour sa première apparition en F1, après avoir raté de peu une qualification pour la Q3.

Après cette première sortie, il était évident pour bon nombre d'observateurs que Bearman était un candidat sérieux pour un baquet de titulaire en F1 en 2025, un volant au sein de l'écurie Haas, équipe partenaire de la Scuderia, étant fortement pressenti pour l'an prochain.

Lire aussi :

Le week-end dernier, à l'occasion du Grand Prix d'Espagne à Barcelone, Oliver Bearman a pris part aux EL1 dans le baquet de la Haas pour la deuxième fois cette saison, après Imola. Dans la voiture de Nico Hülkenberg, ce dernier a signé le 19e et avant-dernier chrono.

En Catalogne, Bearman – également engagé en Formule 2 -, a été interrogé au sujet d'une possible titularisation chez Haas l'an prochain, une éventualité que ce dernier préfère mettre de côté à l'heure actuelle, pour mieux se concentrer sur ses objectifs présents.

"Ce ne sont que des rumeurs et des spéculations", a ainsi déclaré Bearman à la presse. "Il n'y a pas vraiment de fondement à cela. J'essaie de rester concentré sur ce que je peux faire [quand] je pilote la voiture, et au final, j'essaie de rester à l'écart de ces spéculations car je pense que c'est malsain."

"Mon objectif en tant que pilote est de continuer à bien performer. Je pense que mes EL1 à Imola se sont très bien déroulées, et j'en suis content, donc je veux continuer comme cela. En termes de calendrier je n'ai rien défini."

Oliver Bearman avait été étincelant sur la Ferrari en Arabie Saoudite

Oliver Bearman avait été étincelant sur la Ferrari en Arabie Saoudite

Photo de: Zak Mauger / Motorsport Images

Alors que Nico Hülkenberg a déjà été annoncé en partance pour Sauber/Audi l'an prochain, et que l'avenir de Kevin Magnussen n'est pas encore défini, Esteban Ocon fait figure de candidat numéro un à un baquet chez Haas, le Français pouvant aussi se diriger chez Sauber/Audi si Carlos Sainz refuse l'offre de la marque aux anneaux.

Et l'hypothèse d'une alliance chez Haas entre un pilote d'expérience comme Ocon, et un pilote débutant comme Bearman, a du sens à l'heure actuelle. "Je ne sais pas si cette hypothèse est fausse ou juste", a continué ce dernier. "Je veux dire, bien sûr, c'est mon objectif. C'est ce vers quoi je tend. Il ne sert à rien de le cacher. "

"J'ai personnellement identifié quelques points que je souhaite améliorer lorsque je pilote en F1, mais cela vient vraiment avec l'expérience et le fait de faire plus de tours. Et je pense que le simple fait de travailler pour atteindre cet objectif suffira, espérons-le, à m'amener là où je veux être."

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Pour Wolff et Vasseur, Briatore a droit à une seconde chance
Article suivant Pourquoi Mercedes pense être encore plus proche de Red Bull/McLaren

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France