Mattia Binotto pressenti chez Alpine avec des ingénieurs Ferrari

Mattia Binotto serait la priorité de Luca de Meo pour diriger Alpine F1, et pourrait être accompagné par quelques ingénieurs recrutés à Maranello.

Mattia Binotto dans le paddock

Alpine a fait table rase juste avant la trêve estivale, le départ de son PDG Laurent Rossi ayant été suivi par ceux, au sein de l'écurie, du directeur Otmar Szafnauer, du directeur sportif historique Alan Permane et du directeur technique Pat Fry. Promu à la tête des opérations sportives de la marque quelques jours auparavant, Bruno Famin assure l'intérim et doit réorganiser le management.

Un nom revient désormais avec insistance pour remettre de l'ordre : celui de Mattia Binotto. L'ex directeur de Ferrari pourrait même arriver flanqué d'une poignée d'ingénieurs de Maranello, selon les informations de l'édition italienne de Motorsport.com. Derrière ces grandes manœuvres, le grand patron du groupe Renault, Luca de Meo, souhaite impulser un changement radical visant à remettre sur le droit chemin le projet Alpine en Formule 1. La perte de vitesse cette année, après la quatrième place obtenue l'an passé au championnat constructeurs, n'est pas du goût de l'Italien.

La manière brutale avec laquelle les têtes sont tombées serait aussi fortement liée à l'arrivée des investisseurs américains (Otro Capital, RedBird Capital Partners et Maximum Effort Investments) qui détiennent désormais 24% des parts de l'écurie. Gerry Cardinale, PDG de RedBird Capital Partners et bien connu des supporters du Milan AC, club de football détenu majoritairement par son fonds américain, a appuyé la démarche de Luca de Meo consistant à mettre un grand coup de pied dans la fourmilière.

Place désormais à (l'énième) phase de reconstruction, avec comme interrogation principale le rôle de directeur d'écurie. Bruno Famin ne pourra pas occuper ce poste indéfiniment puisque l'ancien homme fort de Peugeot Sport doit aussi gérer l'engagement d'Alpine en WEC en 2024 ainsi que le projet Dacia sur le Dakar pour 2025. Sur la liste de Luca de Meo, le nom de Mattia Binotto figure donc en tête de liste, bien qu'il circule aussi pour combler le poste laissé vacant par Ross Brawn auprès de Stefano Domenicali et de la F1.

Du côté de Maranello, la possibilité de voir le prédécesseur de Fréderic Vasseur rejoindre Alpine fait grand bruit. Car il se murmure que quelques ingénieurs moteur pourraient quitter le département aujourd'hui dirigé par Enrico Gualtieri afin de suivre Mattia Binotto et rejoindre Viry-Châtillon. Des offres financièrement avantageuses pourraient les convaincre de quitter l'Italie pour la région parisienne. À l'heure où l'unité de puissance Renault accuse un déficit de performance qui doit être discuté, les besoins pour se pencher sur des ajustements possibles dans le cadre du gel du bloc se font sentir.

Avec Franco Nugnes

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Vasseur craint un "processus sans fin" en cas de dérogation pour Williams
Article suivant Phénoménal, exceptionnel… Piastri exalte Stella et Webber

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France