EL1 - Bottas dans le rythme, Verstappen dans les Tecpro

partages
commentaires
EL1 - Bottas dans le rythme, Verstappen dans les Tecpro
Par : Fabien Gaillard
27 avr. 2018 à 10:34

Valtteri Bottas a signé le meilleur temps de la première séance d'essais libres du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2018 de F1, lors d'une séance marquée par la sortie de piste de Max Verstappen et les problèmes de Kimi Räikkönen.

Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Esteban Ocon, Force India VJM11
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Fernando Alonso, McLaren MCL33 et Marcus Ericsson, Sauber C37
Charles Leclerc, Sauber C37
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Charles Leclerc, Sauber C37
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Le portique de l'équipe Sauber sur le muret des stands
Charles Leclerc, Sauber C37
Sergio Perez, Force India VJM11
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 EQ Power+
Lance Stroll, Williams FW41
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 EQ Power+
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18
Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 W09 EQ Power+

Un grand soleil, 22°C dans l'air et 42°C sur la piste, voici les conditions pour débuter le quatrième week-end de la saison 2018 de F1, sur le tracé urbain de Bakou.

Vandoorne est le premier en piste. Le premier, pas tout à fait, puisque la poussière est d'ores et déjà présente sur cette piste en ville et est allègrement soulevée par les monoplaces qui effectuent leurs tours d'installation.

Le vainqueur du Grand Prix de Chine, Daniel Ricciardo, se plaint à la radio d'un problème de puissance moteur lors d'un tour de tests aéro. Des débris et une zone glissante sont signalés à Bottas dans le virage 2 : il se trouve qu'un rouleau de ruban adhésif bleu gît au milieu du tracé. Il faut qu'un commissaire se dévoue pour aller "prendre un scotch", si j'ose dire. Le Finlandais signe la première marque de la journée en 1'49"7 et en supertendres. Il l'améliore rapidement en 1'48"1. Les Mercedes sont les seules monoplaces à inscrire des temps en ce début de séance, sans doute pour travailler sur les gommes les plus tendres de la gamme Pirelli, leur talon d'Achille. Hamilton prend ensuite le commandement en 1'47"5.

Hartley est le premier à se faire surprendre dans le virage 8 puisqu'il doit tirer tout droit dans l'échappatoire. Au prix d'une marche arrière lente et d'un braquage précautionneux, il retrouve les bons rails. Après 18 minutes de roulage, Hamilton tient toujours la tête, en 1'46"4 et d'autres pilotes se joignent à la fête en inscrivant des temps. C'est notamment le cas de Verstappen qui s'offre le luxe de décoller de la peinture du sol au virage 4 grâce à son rythme (ou alors grâce à la mauvaise tenue de la peinture ?). Le Néerlandais s'empare du commandement en 1'46"3 mais en tendres, 69 millièmes devant son équipier.

Vettel, le leader du championnat, prend la piste, en pneus ultratendres mais avec visiblement beaucoup d'essence. Après une demi-heure de roulage, Hamilton se classe brièvement à la première position en 1'45"6, avant que Verstappen n'améliore, aidé par l'aspiration de la Ferrari numéro 5, pour 70 millièmes. Ricciardo, lui aussi en tendres, met tout le monde d'accord en 1'45"3.

Verstappen fait le mur

Cependant, peu après, Verstappen est le premier à aller tâter les Tecpro du tracé azéri : le Néerlandais est parti à la faute au freinage du virage 5, visiblement surpris par une zone sale légèrement hors piste. En tentant de corriger la trajectoire quand l'arrière s'est mis à décrocher, il a pris un coup de cerceau et la RB14 est venue taper les protections sur le côté gauche, y brisant au moins son aileron avant, sa suspension avant et son fond plat. Sa sortie provoque le déploiement de la voiture de sécurité virtuelle pendant l'intervention des commissaires de piste, qui dure près de 10 minutes.

À mi-séance, les voitures commencent à reprendre la piste. Räikkönen signe le premier temps "rapide" pour Ferrari en ultratendres, avec 1'46"8. Vettel s'est plaint, en début de séance, d'un train arrière glissant et l'écurie travaille sur sa SF71H. Magnussen et Gasly s'offrent une bataille dans la longue pleine charge, le Danois, après avoir passé la Toro Rosso dans le dernier virage, ne s'apercevant pas que le Français a retenté de le dépasser plus tard. Hamilton, lui, tire tout droit dans l'échappatoire du virage 2, assez lentement. Mais, quelques instants plus tard, en ultratendres, il réalise 1'45"2 avant que Ricciardo ne profite de l'aspiration pour le devancer de 50 millièmes.

Une demi-heure avant la fin de séance, Bottas prend la tête en 1'44"2, en ultratendres, et Grosjean prend... l'échappatoire du virage 15, après un gros blocage de roue, avant de faire rapidement demi-tour pour reprendre la piste. Plus loin, le Français commet la même erreur au virage 1, son train de pneus étant visiblement inutilisable, tout comme ceux de Sainz et Hülkenberg, auteurs d'un gros plat – c'est normal, il est midi. Pendant ce temps, à Vera Cruz... non, toujours à Bakou : Ricciardo échoue à 35 millièmes du Finlandais, mais en supertendres. Chez Ferrari, on travaille désormais sur la SF71H de Räikkönen, et notamment sur le fond plat, avec une monoplace montée sur tréteaux et démontée.

Vettel retrouve la piste mais avec des temps qui sont toujours assez loin de ceux de ses rivaux, sa meilleure marque le plaçant 11e provisoirement. Alonso, après une simulation de départ en sortie des stands et Sirotkin, dans un tour lancé, tirent tout droit dans l'échappatoire du virage 2 à quelques minutes d'intervalle, sans dommages – même s'il est toujours dommage de le faire, effectivement. Grosjean, avec ses gommes avant passablement abîmées, poursuit son roulage et touche le mur de façon assez marquée à la sortie du virage 2, visiblement sans trop de problèmes. Il tire toutefois tout droit à la fin de son tour lancé, lors duquel il a signé 1'46"9.

Aucune amélioration notable n'est à signaler en fin de séance et c'est donc Valtteri Bottas qui signe le premier meilleur temps, encore bien loin des meilleurs chronos de la saison passée. Sergio Pérez a signé un intéressant troisième temps, les Force India était les seules voitures dans la seconde des Mercedes et de la Red Bull de Ricciardo.

 Grand Prix d'Azerbaïdjan - Essais Libres 1

 PiloteÉquipe TrsTempsÉcart 
1 finland Valtteri Bottas  Mercedes 26 1'44.242  
2 australia Daniel Ricciardo  Red Bull 24 1'44.277 0.035
3 mexico Sergio Pérez  Force India 26 1'45.075 0.833  
4 united_kingdom Lewis Hamilton  Mercedes 24 1'45.200 0.958
5 france Esteban Ocon  Force India 29 1'45.237 0.995
6 netherlands Max Verstappen  Red Bull 11 1'45.559 1.317
7 spain Fernando Alonso  McLaren 25 1'46.465 2.223
8 russia Sergey Sirotkin  Williams 28 1'46.480 2.238
9 france Pierre Gasly  Toro Rosso 18 1'46.492 2.250  
10 germany Sebastian Vettel  Ferrari 18 1'46.513 2.271
11 canada Lance Stroll  Williams 26 1'46.590 2.348  
12 new_zealand Brendon Hartley  Toro Rosso 32 1'46.747 2.505
13 germany Nico Hülkenberg  Renault 11 1'46.749 2.507
14 france Romain Grosjean  Haas 23 1'46.856 2.614  
15 finland Kimi Räikkönen  Ferrari 10 1'46.861 2.619  
16 monaco Charles Leclerc  Sauber 21 1'46.875 2.633  
17 sweden Marcus Ericsson  Sauber 21 1'47.073 2.831  
18 denmark Kevin Magnussen  Haas 18 1'47.434 3.192  
19 belgium Stoffel Vandoorne  McLaren 21 1'47.967 3.725  
20 spain Carlos Sainz Renault 11 1'48.741 4.499
Article suivant
Aston Martin, argument de la F1 face aux menaces de Ferrari ?

Article précédent

Aston Martin, argument de la F1 face aux menaces de Ferrari ?

Article suivant

Photos - Vendredi à Bakou

Photos - Vendredi à Bakou
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Azerbaïdjan
Catégorie Essais Libres 1
Lieu Baku City Circuit
Auteur Fabien Gaillard