EL2 - Verstappen, un meilleur temps et un accident

partages
commentaires
EL2 - Verstappen, un meilleur temps et un accident
Par : Fabien Gaillard
23 juin 2017 à 14:33

C'est Max Verstappen qui a terminé en tête de la seconde séance d'essais libres du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2017 de F1, devant Valtteri Bottas et Daniel Ricciardo, lors d'une session marquée par les nombreux tout-droits.

Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Stoffel Vandoorne, McLaren
Des membre de McLaren travaillent sur la MCL32 de Fernando Alonso
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Le drapeau de l'Azerbaïdjan devant un bâtiment historique
Romain Grosjean, Haas F1 Team
Des fans dans la pitlane
Simulations d'arrêts au stand pour Sahara Force India
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17

Le soleil brille toujours au-dessus de Bakou, avec une température de 28°C dans l'air et de 45°C sur la piste. Dans le stand Force India, les mécaniciens de la structure de Silverstone ont travaillé d'arrache-pied sur la #11 de Sergio Pérez, qui a goûté au mur du virage 8 lors des EL1, qui est quasiment prête à prendre la piste dès le feu vert.

Palmer est le premier pilote à signer un temps, en tendres, avec 1'50"033, évidemment rapidement battu par la plupart des pilotes derrière lui. Dans le même temps, Grosjean doit tirer tout droit dans la seconde échappatoire du circuit, interrogeant son équipe sur un éventuel problème de... freins.

Comme souvent à Bakou, les petites erreurs se multiplient dans les secteurs 1 et 2, justifiant de multiples et fréquentes sorties des drapeaux jaunes : Kvyat, Grosjean, Vettel, Alonso, Bottas y passent notamment. Verstappen, de son côté, poursuit sur sa lancée de la matinée avec un meilleur temps signé en 1'43"988, en gommes tendres, six dixièmes devant Hamilton, sept dixièmes devant Ricciardo et huit dixièmes devant le duo Force India.

Räikkönen, sixième provisoire après 20 minutes de roulage, se plaint de problèmes d'adhérence, peu avant que les monoplaces roses n'effectuent un rapproché en tandem, à quatre et six dixièmes du Néerlandais qui a abaissé sa marque avant de rentrer au stand, en 1'43"894. Ricciardo, pour sa part, se place au second rang, à 0"220 de son équipier.

Palmer dans le mur, Honda dans le dur

Un peu plus d'une heure avant le drapeau à damier, Bottas est le premier pilote en supertendres. Le Virtual Safety Car est déployé brièvement pour retirer des débris sur la piste, débris qui ne sont que des morceaux de panneaux publicitaires collés sur les Tecpro et que Kvyat a emporté avec lui en touchant la protection dans le virage 16.

La plupart des pilotes de pointe chaussent les gommes à flancs rouges, Hamilton se faisant d'ailleurs surprendre en sortie des stands, tandis que Massa, lui, touche légèrement le mur à la sortie du virage 2. Dans ces conditions, Vettel s'empare du commandement en 1'43"615 juste devant Räikkönen, mais les deux Ferrari ne devancent la Red Bull, qui avait les tendres, que d'à peine trois dixièmes. Et d'ailleurs, quand Verstappen monte les supertendres, il reprend l'avantage en 1'43"362. Bottas se glissant en seconde position, à un dixième.

Scène cocasse à mi-séance avec Vettel qui a pris l'échappatoire avant le virage 8, suivi par Massa, le premier devant attendre que le second enclenche la marche arrière. Peu de temps après, Palmer, lui, va toucher le Tecpro dans ce virage, détruisant le train avant droit et déclenchant un drapeau rouge.

Après une dizaine de minutes d'interruption, la séance reprend. Mais pas pour longtemps pour Alonso, dont le moteur ne tient pas le coup et oblige l'Asturien à abandonner, de nouveau, sa MCL32 en bord de piste.

La fin de séance est marquée par la réalisation de longs relais avec une charge en essence plus importante. Dans ce domaine, Ferrari et Verstappen semblent mieux se comporter que les Mercedes. Räikkönen et Hamilton manquent d'ailleurs de s'accrocher au virage. Le Britannique quitte prématurément son baquet, visiblement peu satisfait de cette première journée de roulage.

Une journée qui se termine dans les Tecpro du premier virage pour Max Verstappen, après une perte de contrôle. La RB13 est passablement abîmée dans cet accident, et notamment le train arrière.

 Grand Prix d'Azerbaïdjan - Essais Libres 2

 PiloteÉquipeTrsTempsÉcart 
1 netherlands Max Verstappen  Red Bull 36 1'43.362  
2 finland Valtteri Bottas  Mercedes 32 1'43.462 0.100
3 australia Daniel Ricciardo  Red Bull 34 1'43.473 0.111
4 finland Kimi Räikkönen  Ferrari 35 1'43.489 0.127
5 germany Sebastian Vettel  Ferrari 35 1'43.615 0.253
6 canada Lance Stroll  Williams 27 1'44.113 0.751
7 mexico Sergio Pérez  Force India 34 1'44.306 0.944
8 russia Daniil Kvyat  Toro Rosso 27 1'44.321 0.959
9 france Esteban Ocon  Force India 37 1'44.484 1.122
10 united_kingdom Lewis Hamilton  Mercedes 23 1'44.525 1.163  
11 brazil Felipe Massa  Williams 33 1'44.609 1.247
12 spain Fernando Alonso  McLaren 15 1'45.515 2.153
13 spain Carlos Sainz Jr.  Toro Rosso 34 1'45.733 2.371
14 denmark Kevin Magnussen  Haas 33 1'45.831 2.469
15 germany Nico Hülkenberg  Renault 29 1'46.003 2.641
16 united_kingdom Jolyon Palmer  Renault 17 1'46.061 2.699
17 belgium Stoffel Vandoorne  McLaren 28 1'46.174 2.812
18 germany Pascal Wehrlein  Sauber 25 1'47.150 3.788
19 sweden Marcus Ericsson  Sauber 25 1'47.347 3.985
20 france Romain Grosjean  Haas 22 1'47.722 4.360
Article suivant
Red Bull a beaucoup progressé avec l'aéro de la RB13

Article précédent

Red Bull a beaucoup progressé avec l'aéro de la RB13

Article suivant

Red Bull émerge en tête d'une hiérarchie incertaine

Red Bull émerge en tête d'une hiérarchie incertaine
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Azerbaïdjan
Lieu Baku City Circuit
Auteur Fabien Gaillard