EL2 - Ferrari entretient l'espoir

partages
commentaires
EL2 - Ferrari entretient l'espoir
Guillaume Navarro
Par : Guillaume Navarro
28 oct. 2016 à 20:33

Des conditions de piste difficiles en raison du manque d'adhérence et du temps nuageux ont laissé de gros points d'interrogation aux équipes sur leur compréhension des pneus.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso
Sebastian Vettel, Scuderia Ferrari
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS16
Des fans avec un drapeau mexicain dans les tribunes
Sergio Perez, Sahara Force India F1

Sur un tracé de Mexico accueillant déjà ce vendredi une affluence que nombre d’organisateurs aimeraient avoir un dimanche de GP, les 90 minutes d’EL2 ont permis aux teams et pilotes de continuer à prendre la mesure de l’évolution de la piste et du comportement des enveloppes pneumatiques.

Manque latent de grip

Les conditions d’adhérence avec le pneu medium posent des difficultés aux pilotes, qui savent que ce composé risque d'être à utiliser pendant une bonne partie de la course, dimanche. Mais sur une piste peu abrasive et très lisse, le Pirelli à bandes blanches propose peu de traction sur le train arrière et requiert une attention de tous les instants à la relance, comme Sergio Pérez et Felipe Nasr en font l’expérience à la sortie du Stadium, avec des tête-à-queue sans conséquence.

Les glissades sont ainsi nombreuses en sortie de virage, poussant régulièrement les pilotes vers les vibreurs ayant coûté un aileron avant à Felipe Nasr lors des premiers Essais Libres. Une sensation que Romain Grosjean, victime d'une avarie semblant liée au système hybride, n'est pas en mesure de connaître, coincé qu'il est dans le garage Haas.

Difficile, également, d'interpréter les programmes déroulés par les équipes : la différence de près de 20 km/h en bout de ligne droite, mesurée entre les Williams (365 km/h) et les Toro Rosso, en dit long sur les différentes philosophies des teams en essais, certains bridant encore sérieusement l'unité de puissance – comme chez Mercedes, où la fiabilité ne doit pas venir influencer la lutte pour le titre mondial des pilotes. Une leçon apprise à la dure par Daniil Kvyat, chez Toro Rosso : l'unité de puissance du Russe contraint en effet le #26 à s'immobiliser en toute fin de séance.

On ne s'étonnera ainsi pas de voir Ferrari s'approcher du team à l'étoile en haut du tableau; cette fois sur le même composé supertendre. 

Le team de Maranello a par ailleurs mis un point d'honneur à voir jusqu'où peuvent aller les pneus supertendres en termes d'endurance. Au point de faire questionner à Räikkönen par radio la pertinence de rester en piste "à tourner en rond" avec des enveloppes dans cet état de dégradation avancée.

 

Veste souple classique Scuderia Ferrari 2016
Veste souple classique Scuderia Ferrari 2016, sur Motorstore

  GP du Mexique - Essais Libres 2

 PiloteÉquipeTrsTempsÉcart
1  Sebastian Vettel   Ferrari 47 1'19.790  
2  Lewis Hamilton   Mercedes 37 1'19.794 0.004
3  Nico Rosberg   Mercedes 46 1'20.225 0.435
4  Kimi Räikkönen   Ferrari 37 1'20.259 0.469
5  Daniel Ricciardo   Red Bull 43 1'20.448 0.658
6  Nico Hülkenberg   Force India 43 1'20.574 0.784
7  Max Verstappen   Red Bull 42 1'20.619 0.829
8  Valtteri Bottas   Williams 41 1'20.629 0.839
9  Carlos Sainz Jr.   Toro Rosso 46 1'20.974 1.184
10  Fernando Alonso   McLaren 25 1'21.003 1.213
11  Daniil Kvyat   Toro Rosso 39 1'21.193 1.403
12  Jenson Button   McLaren 39 1'21.198 1.408
13  Felipe Massa   Williams 45 1'21.326 1.536
14  Kevin Magnussen   Renault 39 1'21.442 1.652
15  Sergio Pérez   Force India 41 1'21.579 1.789
16  Jolyon Palmer   Renault 44 1'21.785 1.995
17  Pascal Wehrlein   Manor 42 1'21.980 2.190
18  Marcus Ericsson   Sauber 42 1'21.997 2.207
19  Felipe Nasr   Sauber 43 1'22.037 2.247
20  Romain Grosjean   Haas 14 1'22.105 2.315
21  Esteban Ocon   Manor 44 1'22.298 2.508
22  Esteban Gutiérrez   Haas 33 1'22.408 2.618
Article suivant
Technique - Refroidissement extrême sur la Red Bull RB12

Article précédent

Technique - Refroidissement extrême sur la Red Bull RB12

Article suivant

Vettel - "Hamilton en a sous le coude, il faut être réaliste"

Vettel - "Hamilton en a sous le coude, il faut être réaliste"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Mexique
Lieu Autodromo Hermanos Rodriguez
Auteur Guillaume Navarro
Type d'article Résumé d'essais libres