EL3 - Hamilton accélère, Verstappen en embuscade

Lewis Hamilton a répondu à Max Verstappen en s'adjugeant le meilleur temps de la troisième séance d'essais libres du Grand Prix de Styrie.

EL3 - Hamilton accélère, Verstappen en embuscade

La pluie tant attendue n'était toujours pas au rendez-vous sur le Red Bull Ring. En attendant les qualifications et la course, qui pourraient se dérouler sous une pluie battante, la dernière séance d'essais libres s'est disputée sous un ciel partiellement couvert et sur une piste totalement sèche. Il faisait 21°C dans l'air et 45°C sur le circuit autrichien lorsque le feu est passé au vert.

Lire aussi :

Une alerte sur le moteur Honda de Pierre Gasly et un changement de MGU-K ont mis le pilote AlphaTauri sur la touche pendant l'intégralité de la deuxième séance d'essais libres. Privé de roulage, on retrouvait le Français parmi les premiers hommes en piste au coup d'envoi de la troisième séance, avant qu'il ne regagne les garages.

Les Haas ont eu le circuit pour elles lors des dix premières minutes, ce qui a permis à Mick Schumacher d'établir la première meilleure marque de la journée en pneus durs. Ce n'est pas une surprise, l'Allemand a été rapidement battu une fois les autres pilotes en piste. D'abord par Esteban Ocon puis par Fernando Alonso, tous deux en pneus mediums. Dans une deuxième tentative, le pilote français a amélioré sa marque de plusieurs dixièmes et a repris les commandes du classement (1'06"8).

Finalement, le circuit s'est rempli au bout de vingt minutes de séance. Alonso (désormais en pneus tendres) et George Russell en pneus mediums ont été provisoirement les plus rapides. Pénalisé sur la grille de départ pour être parti en tête-à-queue dans la voie des stands, Valtteri Bottas a augmenté la cadence avec les gommes les plus tendres : 1'06"2. Auteur du meilleur temps en EL1 et EL2, Max Verstappen a une nouvelle fois prouvé qu'il était en forme sur le Red Bull Ring. Sa première tentative a été la plus rapide, avec un 1'05"571 en pneus tendres, trois dixièmes devant Lewis Hamilton et près d'une demi-seconde devant Bottas.

"D'où sortent ces trois dixièmes ?" a demandé Hamilton à la radio. Selon son stand, les Red Bull seraient plus véloces en ligne droite. Le Néerlandais s'est même permis de descendre sous la barre des 65 secondes au tour avec un temps de 1'04"971, la meilleure marque du week-end. La réplique de Hamilton ne vint pas, le Champion du monde en titre accusant dorénavant un écart de quatre dixièmes.

Le circuit a été plongé dans le silence à moins de vingt minutes du drapeau à damier, les pilotes se préparaient à reprendre la piste pour les ultimes relais de la séance. Visiblement, cette période de répit à fait du bien aux Mercedes. En revenant en piste, Bottas puis Hamilton, avec les gommes tendres, ont relégué Verstappen au second plan. L'avantage est revenu au Britannique avec un chrono de 1'04"369.

Le pilote Red Bull s'y est pris à deux fois pour tenter de reprendre son dû mais, malgré un record dans le troisième secteur, c'est Hamilton qui a eu le dernier mot. Le Britannique a bouclé la séance en tête devant Verstappen, Bottas, Sergio Pérez et Yuki Tsunoda. Gasly, Charles Leclerc, Alonso, Lance Stroll et Sebastian Vettel ont complété le top 10.

Comme ce fut le cas vendredi, de nombreux chronos ont été effacés par la direction de course pour le non-respect des limites de la piste dans les derniers virages. Peu d'incidents étaient à déplorer, Nikita Mazepin a effectué une figure à la sortie du premier virage, Vettel a violemment escaladé le vibreur de cette même courbe et Carlos Sainz a une nouvelle fois mordu le bac à gravier au virage 4 mais contrairement aux EL2, il n'est pas parti en tête-à-queue.

Austria Grand Prix de Styrie - Essais Libres 3

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 19 1'04.369  
2 Netherlands Max Verstappen Red Bull 16 1'04.573 0.204
3 Finland Valtteri Bottas Mercedes 25 1'04.832 0.463
4 Mexico Sergio Pérez Red Bull 21 1'05.026 0.657
5 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 23 1'05.150 0.781
6 France Pierre Gasly AlphaTauri 22 1'05.298 0.929
7 Monaco Charles Leclerc Ferrari 21 1'05.340 0.971
8 Spain Fernando Alonso Alpine 24 1'05.400 1.031
9 Canada Lance Stroll Aston Martin 18 1'05.445 1.076
10 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 20 1'05.492 1.123
11 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 24 1'05.556 1.187
12 France Esteban Ocon Alpine 22 1'05.676 1.307
13 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 22 1'05.698 1.329
14 United Kingdom George Russell Williams 23 1'05.863 1.494
15 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 25 1'05.942 1.573
16 Germany Mick Schumacher Haas 24 1'05.992 1.623
17 Australia Daniel Ricciardo McLaren 20 1'06.116 1.747
18 Canada Nicholas Latifi Williams 22 1'06.119 1.750
19 United Kingdom Lando Norris McLaren 19 1'06.654 2.285
20 Russian Federation Nikita Mazepin Haas 22 1'06.692 2.323

partages
commentaires
Horner : "Les théories de Hamilton sont très éloignées de la réalité"

Article précédent

Horner : "Les théories de Hamilton sont très éloignées de la réalité"

Article suivant

Ferrari : la FIA devrait discuter avec les équipes avant d'agir

Ferrari : la FIA devrait discuter avec les équipes avant d'agir
Charger les commentaires
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021